L’entreprise Dyson vient de prendre une grande décision, son siège social se situera dans les prochains mois à Singapour et non plus à Malmesbury au Royaume-Uni. La décision aurait été prise par le propriétaire Sir James Dyson et l’équipe de direction. Également, cette décision n’aurait pas de lien avec le Brexit.

Un projet pour faire évoluer un peu plus l’entreprise Dyson

Dyson est donc la création de Sir James Dyson et de son invention autour de la technologie des aspirateurs et des sèches cheveux. Une réussite absolument grandiose puisqu’il possède aujourd’hui une fortune de près de 9,5 milliards de £ et détient la totalité de l’entreprise du haut de ses 71 ans.

Sir James Dyson, a déjà 71 ans, n'arrête pas les projets de son entreprise.

©Heathcliff O’Malley/PA

Finalement, ce départ de Grande-Bretagne est significatif pour l’entreprise, celle-ci se tournant vers l’avenir. En effet, le journal The Guardian a demandé au directeur général de Dyson, Jim Rowan, si l’entreprise resterait une des plus grandes réussites du pays malgré son départ à l’autre bout du monde, ce dernier a répondu que l’entreprise serait dorénavant considérée comme une : « société de technologie mondiale ».

Un départ inattendu de la part de la société

Dyson est une entreprise anglophone de souche, fierté de la nation, elle promettait en 2014 près d’1,5 milliard de £ avec la création d’emplois et une participation importante à la croissance du pays. Appréciée par le gouvernement britannique, la société dément que la raison de son départ se base sur la différence du taux d’imposition (17% à Singapour contre 19% au Royaume-Uni) ou encore sur le Brexit.

Cependant, l’entreprise soutient que son départ n’aura aucune répercussion sur les effectifs présents à Malmesbury et continuera d’investir dans son campus de recherche et de développement. La compagnie Dyson a déjà commencé son déménagement et est en train de construire une usine de véhicules électriques depuis le mois d’octobre 2018. L’entreprise est donc en pleine croissance et ne compte pas s’arrêter