La Chine décide de rendre les réseaux sociaux responsables de ce que les utilisateurs publient
Réseaux Sociaux

La Chine décide de rendre les réseaux sociaux responsables de ce que les utilisateurs publient

La Chine fait un pas de plus vers la censure en rendant les réseaux sociaux coupables du contenu diffusé sur leur plateforme. Un travail monstrueux attend les modérateurs.

Une fois de plus, la Chine confirme sa répression croissante envers les médias, les applications mobiles et de manière générale, toutes les entreprises travaillant avec internet. Comme l’a récemment rapporté le Financial Times, le pays a décidé d’imposer de nouvelles règles pour des applications qui diffusent énormément de contenu, comme TikTok par exemple. Désormais, les applications mobiles seront responsables du contenu publié par leurs utilisateurs, sur leur plateforme.

La Chine impose donc aux réseaux sociaux d’examiner chaque contenu diffusé afin de s’assurer qu’il respecte bien les nouvelles règles en vigueur. Difficile à imaginer quand on sait que l’application TikTok compte à elle seule 150 millions d’utilisateurs en Chine et dépasse Facebook ou Instagram en nombre de téléchargements.

La Chine est assez précise en ce qui concerne les règles exactes de cette nouvelle réforme. Plus de 100 formes différentes de types de contenus seront totalement interdites et rendront les entreprises coupables. Parmi les contenus interdits, on retrouve notamment le « culte de l’argent », « l’apologie de l’indépendance taïwanaise », bref une multitude de messages deviennent interdits. Un pas de plus vers une censure globale et totalement assumée du pays.

Les équipes des réseaux sociaux, du moins ceux autorisés en Chine, doivent d’ores et déjà se préparer à renforcer leurs équipes. C’est certain : les développeurs d’applications vont avoir du travail, et on peut compter sur la Chine pour être intransigeante avec eux. Les modérateurs vont avoir besoin d’agrandir leurs équipes, mais aussi d’être extrêmement vigilants à propos des diverses interprétations possibles de chaque contenu publié sur leurs plateformes. Une preuve de plus que le gouvernement chinois est déterminé à garder le contrôle partout et par tous les moyens.

Send this to a friend