Le 1er janvier 2019, Doctolib, une start-up française jouant le rôle de secrétaire numérique entre les médecins et les particuliers, va aussi lancer les consultations par visioconférence en France.
Une innovation qui va impacter durablement nos rapports à la médecine. Vous n’aurez plus besoin de vous déplacer pour un rhume ou une grippe. Votre médecin viendra lui-même vous consulter… par l’intermédiaire de son ordinateur !

La consultation d’un médecin par télécommunication deviendra ainsi légale au premier jour de l’année 2019. Doctolib, était déjà leader du marché numérique de la santé, mais l’acquisition récente de MonDocteur a véritablement renforcé sa position. Cette dernière lui permet donc de lancer son système de consultation par écran interposé. Cette innovation devrait lui permettre de prendre une place encore plus importante sur son marché … et dans nos vies. D’ailleurs, concrètement, comment cela va-t-il fonctionner ?

Une gigantesque communauté virtuelle

Sur la marketplace de Doctolib sont déjà présents 60 000 médecins dont l’agenda est régulièrement rempli par les clients de la plateforme. Ce service n’est pas gratuit, les médecins doivent payer un abonnement mensuel pour bénéficier de ce service BtoBtoC. Doctolib compte sur cette gigantesque communauté pour lancer son nouveau service.

Une dimension humaine toujours présente

La consultation par télécommunication est actuellement en test avec 500 médecins. En accord avec le cadre légal, seuls les médecins qui vous auront déjà ausculté physiquement pourront vous proposer une consultation vidéo. De plus, ces consultations seront prises en charge à 100% par la sécurité sociale, au même titre que n’importe quelle entrevue avec un médecin.

Vers une médecine totalement numérique ?

Doctolib est en plein essor. Elle prévoit d’embaucher 150 ingénieurs supplémentaires pour travailler sur sa marketplace d’ici la fin de l’année 2019. La société a également ouvert son nouveau “Health tech center” de 1000m2 à Paris ce jeudi 27 septembre.

Dans le même temps, les objets connectés pour analyser votre état de santé se multiplient et les forums de conseils (tels que Doctissimo, également propriété de Doctolib) émergent un peu partout. Le suivi des remboursements des soins de santé se fait par internet, et demain la consultation vidéo sera possible avec le médecin.

Nous sommes dans un monde où les objets connectés et le quantified self se développent à grande vitesse. Où la numérisation des données de santé s’accélèrent (exemple d’AMELI).
Par conséquent, si demain, vous acceptez que votre médecin puisse connaitre votre fréquence cardiaque , votre masse graisseuse, et tant d’autres informations via l’application Santé d’Apple par exemple… Et que dans le même temps, Doctolib conserve l’historique de vos consultations avec votre accord. Alors, nous irons vers un futur où votre médecin pourra vous prescrire des soins avant même que les symptômes d’une maladie n’apparaissent.