DivertissementÉtudesInsights

eSport : la France compte plus de 5 millions de consommateurs

Le "sport électronique" a gagné le cœur des Français.

On peut dire que ça y est, le marché du eSport arrive à maturité. Rappelez-vous la création de la Blizzard Arena : une arène pour l’esport à Los Angeles. Le phénomène du « sport électronique » a cette fois-ci gagné le cœur des Français. En tout cas de 5,07 millions d’entre eux. C’est Médiamétrie qui dévoilait ce chiffre le 26 septembre dernier. Il est loin le temps où l’ESWC se suivait sur les chaines satellite avec des compétitions de Quake 3 Arena.

Il s’agit du tout premier baromètre pour l’association France Esports, créée en avril 2016. Ce chiffre représente 12% des internautes, c’est beaucoup et prometteur pour cette discipline. L’étude révèle aussi qu’ils seraient 2,02 millions à être joueurs réguliers et en compétition. Le nombre de joueurs en loisirs représente 1,15 million. Les « esportifs » amateurs, eux seraient 931 000. Sur la totalité des consommateurs de cette nouvelle tendance, seulement 150 à 200 obtiennent des prestations rémunératrices.

eSport-marché

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce sont les 35-49 ans qui représentent la plus large part d’amateurs d’eSport : 33%. Loin devant les 15-24 ans qui ne sont que 24%. Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, les jeux d’arènes de bataille sont ceux les plus regardés. Comme quoi l’époque gallo-romaine n’est pas si lointaine. Ensuite vient le sport, on pouvait s’en douter.

Le président de France Esports Stéphan Euthine explique que « le phénomène de niche s’est transformé en deux ans en phénomène social. C’est une première avancée dans cette démocratisation ». Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, en charge du Numérique, soutient largement l’association. Il était l’invité de marque de ce premier baromètre et précise que : « les jeux vidéo font partie intégrante des pratiques culturelles des Français. Nous travaillons en étroite collaboration pour faire de l’eSport, une pratique sportive ».

Send this to a friend