Technologie

« Pedo » : quand Elon Musk se lâche (encore) sur Twitter

Keep calme, Elon

Suite au sauvetage des enfants prisonniers dans une grotte thaïlandaise, Elon Musk a traité l’un des spéléologues participant à l’opération de « pédophile ».

Il y a une semaine, une dizaine d’adolescents et leur entraîneur de football se sont retrouvés piégés dans une grotte souterraine située en Thaïlande. Après dix-huit jours passés sous terre, les sauveteurs ont enfin pu les extraire un à un si bien que tous sont sortis indemnes. L’opération a été longue et périlleuse en raison du fait que la montée des eaux gênait son bon déroulement. Pour sortir, les enfants ont dû être accompagnés de plongeur professionnel qui les ont guidés tout au long du trajet sinueux. Lors de ces quelques jours de sauvetage, Elon Musk a été mentionné sur Twitter par un internaute lui demandant s’il pouvait apporter une aide technologique. Il n’en a pas fallu plus à l’entrepreneur, qui a publié des vidéos d’un mini sous-marin tiré par des plongeurs au fond d’une piscine quelques heures après.

Si l’entrepreneur a fait le voyage pour se rendre sur place au côté de son système aquatique, l’appareil n’aura finalement servi à rien. Sur place il a été jugé « inutile », mais tout de même « sophistiqué ». Elon Musk aura donc repris un vol retour en laissant son petit sous-marin sur place « au cas où ». L’affaire aurait pu s’arrêter là si le milliardaire ne s’en était pas pris à l’un des spéléologues par son habituel canal de communication (Twitter, donc). Le 15 juillet, celui-ci s’est enflammé en accusant le sauveteur Vern Unsworth d’être un « pédophile ». Quand un internaute lui a demandé s’il avait des preuves de ce qu’il avançait, il a renchéri en disant qu’il était prêt à parier « un dollar » que c’était vrai.

Tweet Elon Musk

Son coup de colère fait certainement suite à la vidéo du fameux spéléologue, qui expliquait à CNN, le 15 juillet, que le sous-marin était « rigide et trop long, il n’aurait pas avancé plus de 50 mètres dans les caves à partir du point de plongée ». Celui-ci avait alors ajouté que Musk pouvait « mettre son sous-marin là où ça fait mal » précisant que l’opération de celui-ci n’était « que de la communication ».

Elon Musk a depuis supprimé les tweets, mais comme l’évoque cet utilisateur, ce lâcher-prise n’aura pas été sans conséquence pour Vern Unsworth.

Send this to a friend