Alexander Nix, ancien CEO de Cambridge Analytica aurait quitté l’entreprise avec la modique somme de 8 millions de dollars, juste avant sa liquidation. Non il ne s’agissait pas d’une somme légale, autorisée par l’entreprise. Il a tout simplement volé l’argent, lorsque Cambridge Analytica a été mêlée au scandale portant le même nom que l’entreprise et impliquant Facebook.

Alexander Nix serait à présent en conflit avec les différents investisseurs d’Emerdata qui souhaitent qu’il rende l’argent. Emeradata, ce nom ne vous dit rien ? C’est une société fondée il y a un peu moins d’un an, qui devrait reprendre les activités de Cambridge Analytica, avec un autre nom. L’entreprise aurait déjà levé 19 millions de dollars auprès d’investisseurs internationaux en janvier dernier. Au sein de l’entreprise on retrouve plusieurs personnes avec une certaine affinité pour Trump,  comme Johnson Chun Shun Xo, ou encore les filles de Robert Mercer, grand homme d’affaires et investisseurs au sein de Cambridge Analytica.

Alexander Nix a été administrateur de cette entreprise jusqu’à ce qu’il démissionne de son poste chez Cambridge Analytica et donc Emerdata. Bien évidemment, l’ancien PDG a expliqué que les allégations contre lui et rendue publique par le Financial Times sont fausses.

Pour rappel, le scandale Cambridge Analytica a éclaté en mars, lorsque divers médias anglo-saxons ont révélé que l’entreprise avait réussi à collecter les données de plus de 80 millions de profils Facebook, et ça sans le consentement des utilisateurs. Facebook a ainsi du commencer une tournée médiatique d’excuses et de justification face aux médias et aux administrations du monde. Le réseau social de Mark Zuckerberg a reconnu son erreur et détaillé un plan d’action concret afin de renforcer la sécurité et les données personnelles des utilisateurs. Suite au scandale, Cambridge Analytica a fermé ses portes.