Blue Origin a récemment indiqué qu’elle avait procédé à son huitième vol d’essai avec succès.

Pour rappel, Blue Origin est la société privée de Jeff Bezos, également fondateur d’Amazon. Le dimanche 29 avril, celle-ci a lancé sa fusée baptisée New Shephard depuis une base installée au Texas.

Concurrent direct de SpaceX, la compagnie spatiale d’Elon Musk, Blue Origin est considéré par Bezos comme son projet « le plus important » à ce jour. À ce sujet, l’entrepreneur américain a également indiqué qu’un million de dollars d’actions Amazon servaient à financer Blue Origin chaque année. Il a précisé dans une récente interview : « La seule manière que je vois de déployer des ressources financières aussi importantes est de convertir les gains Amazon en voyages dans l’espace. Blue Origin coûte assez cher pour pouvoir utiliser cette fortune ». De fait, l’objectif à long terme de l’entreprise est similaire à celui de SpaceX : emmener les civilisations vers d’autres planètes. Un but que Jeff Bezos veut atteindre pour éviter, dit-il, que « les arrière-petits-enfants de [s]es arrière-petits-enfants vivent dans une civilisation en état d’inertie ». Il est prévu que Blue Origin conçoive un véhicule de tourisme spatial qui serait opérationnel à la fin de l’année 2018 ou au début de l’année suivante.

Lors du huitième vol d’essai qui s’est tenu dimanche, la fusée a donc atteint l’espace à une vitesse de 3 540 kilomètres par heure avant de réussir son atterrissage à l’endroit prévu. Le booster a également atterri avec succès avant d’être rejoint par la capsule qui contenait le mannequin Skywalker.

Blue Origin

Le mannequin Skywalker © Blue Origin

Avec la fusée New Shephard, Jeff Bezos souhaite directement concurrencer la Falcon 9 proposée par SpaceX. Le modèle New Glenn, toujours en cours de développement devrait se placer en concurrent direct de la Falcon Heavy.

Avec ce vol d’essai réussi, Blue Origin espère atteindre la crédibilité que possède la compagnie de Musk à ce jour. De plus, il serait logique que l’entreprise de Bezos se positionne elle aussi dans la course à la connexion de la Terre, une ambition de grande ampleur qui pourrait permettre à la population d’avoir accès à une connexion Internet de qualité. À ce sujet, le projet Starlink de SpaceX a récemment obtenu l’autorisation d’envoyer 4 000 satellites dans l’espace.

Source.