L'influence sociale des fakes news et ads pendant les élections américaines
influence

L’influence sociale des fakes news et ads pendant les élections américaines

C’est l’une des plus grosses controverses de Facebook Inc. depuis sa création : l’utilisation de ses réseaux sociaux Facebook et Instagram ainsi que de sa régie publicitaire pour influencer l’opinion publique américaine. Si Google ou encore Twitter ont également été pointés du doigt avec les annonceurs publiant des fakes news et ads, au-delà de la controverse, nous avons là un exemple parfait des pratiques de l’influence aujourd’hui avec les réseaux sociaux. Cependant le terme « d’influence » est relativement vague pour beaucoup de monde.

Influence : processus par lequel la façon de penser ou le comportement d’une personne ou d’un groupe est affecté par l’action d’un tiers. – Définition issue du livre Mercator.

Ici le « tiers » mise en cause est la Russie à travers des pages Facebook et Instagram servant d’écrans à la promotion de différents messages politisés pour : induire en erreur, conforter des idées reçues, séduire des personnes. L’objectif final durant ces élections n’étant pas la promotion de tel ou tel candidat, mais bien de diviser l’opinion publique. Celant aidant à diminuer la légitimité du candidat en place quelque soit son étiquette politique à travers les multiples divisions.

L’influence des messages s’est portée justement sur des sujets sensibles notamment pendant la période des élections américaines : immigration, islamisme, corruption, droit LGBT et possession des armes à feu…

Pour rappel, Facebook a estimé le montant de sponsorisation des messages à environ 100 000 dollars sur la période des élections américaines, mais le montant va encore plus loin sur une période plus large. Les travaux d’investigations continuent.

Source.

Send this to a friend