En novembre 2015, Facebook avait déjà un pied hors de sa simple fonction de réseau social et souhaitait travailler à rendre Internet plus accessible au monde grâce à un satellite. Depuis maintenant un peu plus d’un an, c’est au marché des télécommunications que Facebook s’intéresse. En 2016, la plateforme a lancé le Telecom Infra Projet, un consortium conçu pour favoriser les innovations dans le domaine des infrastructures télécoms, et ceux en partageant ouvertement les technologies utilisées par les participants. Les partenaires sont par exemple Nokia, Intel, Deutsche Telekom… Des noms connus donc. Facebook a eu une idée : faire évoluer le marché des télécommunications.

Telecom infra Project

Et si Facebook pouvait bâtir son propre système, des équipements qui pourraient envoyer des données à travers des câbles ou un réseau sans fil ? Une partie des ingénieurs de Facebook s’est demandé comment construire un transpondeur avec des pièces détachées, comme des puces de Broadcom, des équipements optiques de Lumentum et des logiciels provenant de start-up travaillant dans le domaine. Alors que le directeur Facebook de l’ingénierie Hans-Juergen Schmidtke semblait sceptique au début, car il allait falloir payer des équipes qualifiées et obtenir un budget de recherche, il accepte de se lancer dans un hackathon. Trois mois plus tard, l’équipe avait un prototype, puis six mois plus tard était né Voyager. Voyager est semblable à une boite blanche, qui est à la fois un transpondeur et un routeur optique destiné aux grands opérateur. L’objet sert à commuter et router les technologies DWDM et a testé par Facebook et Telia, une société européenne de télécommunications.

Le Voyager pourrait représenter le bouleversement total du monde des télécommunications tel que nous le connaissons actuellement, lui et ses principaux acteurs qui n’ont pas eu à gérer de concurrence extérieur. Orange semble avoir compris l’enjeu, car le groupe s’est allié à Facebook pour lancer « Telekom Track ». Ce dernier est un accélérateur dédié aux start-up spécialisées dans le développement des infrastructures de réseau. Une bonne méthode pour équiper la France de la 5G d’ici 2020 ?

Source : Business Insider