Elon Musk va lancer Neuralink, une entreprise qui veut coupler le cerveau humain avec l'IA.
Intelligence Artificielle

Elon Musk va lancer Neuralink, une entreprise qui veut coupler le cerveau humain avec l’IA.

Visionnaire ou mégalomane ? C’est un questionnement qui revient souvent lorsque l’on parle d’Elon Musk. Sans doute un peu des deux, la postérité jugera. Quoi qu’il en soit, le milliardaire Sud-Africain trace encore un peu plus son sillon dans le « business du futur » en lançant une nouvelle entreprise qui veut connecter nos cerveaux à l’intelligence artificielle : Neuralink.

L’an dernier, lors de la ‘Code Conférence’ Elon Musk avait déjà évoqué la possibilité de faire artificiellement des « neurones » qui seraient reliés à un cerveau humain et permettraient d’interagir avec un ordinateur. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts, et des flots de dollars aussi, visiblement, puisque le magnat de la technologie a tweeté avoir fait des progrès sur cette technologie. Réactivant ainsi le cerveau des observateurs sur son projet de fonder Neuralink. Pourquoi inventer une technologie pour booster le cerveau quand un simple tweet suffit…

Cependant, Neuralink pourrait ne pas se concentrer sur l’amélioration de la matière grise humaine ordinaire pour le moment. La compagnie devrait plutôt s’atteler à l’exploration des interfaces cérébrales qui pourraient soulager certaines afflictions comme l’épilepsie ou les troubles dépressifs graves. En s’appuyant sur des travaux déjà existants qui utilisent des électrodes pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson, Elon Musk applique ainsi les principes qu’on lui connaît déjà à savoir commencer « petit » pour arriver à plus « grand ».

Ici, réparer l’homme pour l’augmenter plus tard. Il a déjà procédé de la même manière avec les autres entreprises de sa nébuleuse comme Tesla, SpaceX ou The Boring qui ont pour but toutes les trois respectivement de changer radicalement nos manières de vivre. Établir des colonies dans d’autres planètes pour SpaceX, changer les transports en commun pour The Boring avec un réseau de transport sous-terrain, et changer notre manière de consommer de l’énergie et se passer des énergies fossiles pour Tesla. Finalement, il ne manquait plus que changer l’homme dans la liste.

Mais le Sud-Africain semble être en contradiction avec lui-même, car il a affirmé récemment voir l’IA comme un risque pour l’humanité.

Vous avez dit pompier-pyromane ?

Source.

Send this to a friend