C’était en 2007, Daniel un adolescent comme les autres s’est retrouvé paralysé dans un accident de voiture, il ne sera plus comme les autres. Mais de l’espoir, de l’énergie il en aura, plus que les autres même, cette énergie il va la concentrer dans sa physiothérapie. Trois ans plus tard son thérapeute et lui sont approchés par une équipe de chercheurs qui se fait appeler Institute for Human and Machine Cognition (IHMC). Ils cherchent un candidat pour travailler avec eux sur un projet d’exosquelette, ça sonne comme un début de Marvel hein ! Pourtant c’est la réalité !

C’est ainsi qu’il se retrouvait avec Peter Neuhaus, le chercheur en chef de l’ IHMC, pour un long parcours du combattant qui le mènerait au Cybathlon, une compétition où 70 autres athlètes-héros du quotidien s’affrontent. “Dans la préparation au concours, progressivement je devais passer de marcher en ligne droite à monter les escaliers, des rampes puis dans 6 à 9 mois être capable de maîtriser tout ces obstacles. En sachant qu’au début, juste pouvoir se lever relevait de l’exploit!” 6 à 9 mois d’abnégation et de persévérance pour montrer à d’autres que c’est possible et réunir le domaine de la robotique et la communauté handicapée.

La machine (à rêver) de Daniel s’appelle Mina V2, elle a été développée par l’ IHMC et le sponsoring de Star Prototype, une entreprise spécialisée dans les prototypes et la production en petits volumes qui utilise la technologie des imprimantes 3D pour le métal, l’usinage et le moulage par injection plastique. Elle peut fonctionner sur des terrains difficiles et pèse 34 kg pour une autonomie de 2h.

20160502_mina_011-1000x1500

D’après Peter Neuhaus la prochaine étape serait d’y ajouter une Intelligence Artificielle afin que l’exosquelette puisse savoir de lui-même quels mouvements effectuer. Cela ne saurait tarder avec les progrès fulgurants de la neuro-robotique et de l’Intelligence Artificielle, les évènements comme le Cybathlon ne feront que mettre un coup de projecteur sur ce domaine et ainsi donner envie peut être à un vrai Tony Stark d’améliorer l’armure de ces héros…