Vous faîtes de la publicité sur Facebook, mais vous trouvez que les coûts sont un peu trop élevés ? Vous souhaitez continuer à utiliser ce canal d’acquisition, sans pour autant vous ruiner ? Eh bien, croyez-le ou non, mais il est possible de réduire les dépenses de vos Facebook ads. Mieux encore: il est possible de réduire ces dépenses sans affecter la qualité ou le succès de vos publicités. De quelle façon ? C’est ce que je vais vous expliquer au travers de 6 conseils que j’applique régulièrement pour optimiser les campagnes de mes clients.

UTILISEZ L’A/B TEST.

L’A/B Testing, ou «split-testing» est une technique qui permet de tester plusieurs versions de vos pages afin de déterminer laquelle est la plus efficace. Grâce à elle, vous pouvez donc savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas dans vos pubs. Le principe consiste à mettre en concurrence 2 versions de la pub, disons, par exemple: version A et version B. Si l’on constate que la version B suscite plus de ventes ou plus de clics que la version A, eh bien on conserve la B. Cette méthode permet de ne pas agir à l’aveugle. On teste d’abord, et on conserve ce qui est le plus efficient. Résultat ? Meilleur retour sur investissement (ROI) et meilleur taux de conversion, et, donc, réduction des coûts.

Ne commettez pas l’erreur de beaucoup d’annonceurs, et qui consiste à simplement mettre une publicité en ligne, puis la laisser agir d’elle-même. Le meilleur moyen de savoir ce qui fonctionne, c’est de tester au préalable quelques idées différentes (textes, images, bannières, formulaires…).

Jusqu’à tout récemment, lorsque vous exécutiez plusieurs publicités sous un même affichage, le budget entre les différentes réclames n’était pas forcément réparti équitablement. Facebook donnait la priorité à une ou deux publicités. Désormais, le budget est mieux réparti entre chaque annonce, de sorte que vous pouvez maintenant réaliser un véritable A/B Test.

Comment vous y prendre concrètement?

Lorsque vos publicités sont publiées et que vous voulez tout tester, vous pouvez commencer par l’image ou les textes. Vous devez créer une première pub et faire de l’A/B Test sur l’image, par exemple. Gardez le même texte sur chaque pub, changez simplement l’image à chaque fois et faites-le sur 5 publicités minimum. Vous aurez donc 5 réclames avec des textes identiques, mais des images différentes. En surveillant vos campagnes vous verrez très rapidement quelle pub fonctionne mieux que les autres. Comme je le mentionnais précédemment, il vous suffira de garder celle qui fonctionne le mieux et de supprimer celles qui affichent un indice de pertinence faible (Vous devez créer des publicités avec des indices de pertinence de 8, 9 et 10/10). La stratégie finale consistera à concentrer votre budget sur les publicités qui ont du succès.

Capture d'ecran AB Testing - Facebook Publicites

GARDEZ UN ŒIL SUR VOS FACEBOOK ADS.

Garder un œil sur vos Facebook ads est indispensable si vous voulez réussir. Mais comment vous y prendre ? Par l’analyse régulière de la fréquence. La fréquence est la mesure qui vous révèle le nombre de fois qu’un même utilisateur a vu votre publicité. Si les mêmes personnes consultent votre publicité encore et encore, cela peut signifier deux choses, une positive et une négative :

– Vous avez atteint votre cible (la positive)

– La cible a été touchée par la publicité, mais n’est peut-être pas intéressée par le produit (la négative). Vous avez donc peu de chances de réaliser une conversion.

Le problème est que plus votre fréquence monte (à cause de la même ou des mêmes personnes), moins vous avez d’interactions, ce qui accroît le coût de vos publicités, sans parallèlement engendrer de bons résultats.

Comment résoudre cette problématique ?

Capture d'ecran Repetition - Facebook Ads

Pour connaître la fréquence, vous devez vous rendre dans la section des publicités et sélectionner «Performances» et «clics» pour voir apparaître la colonne «répétition». Idéalement, gardez votre fréquence en-dessous de 3. Si elle commence à devenir plus élevée, c’est qu’il est temps, soit d’arrêter la campagne, soit de la modifier. L’objectif est de veiller à ce que les utilisateurs ne voient la même publicité que quelques fois. Vous garderez ainsi la possibilité de susciter de l’engagement et des interactions avec vos publicités.

RENOUVELEZ RÉGULIÈREMENT VOS PUBLICITÉS FACEBOOK.

Pourquoi veiller à renouveler ses pubs Facebook ? Pour deux raisons principales:

1/ Lutter contre la fréquence

2/ Être constamment à jour, c’est-à-dire, en adéquation avec les tendances du moment et les goûts du public.

Il y a un point qu’il faut constamment garder à l’esprit: les gens se lassent vite et aiment la nouveauté. Ils veulent interagir avec des annonceurs capables d’innover, et, donc de les surprendre.

Vous devez donc être capable de recycler les éléments d’une publicité. Une fois la campagne terminée, vous pouvez en créer une nouvelle. Par exemple, ajouter de nouvelles images à la même offre, modifier la tournure du texte, inventer une nouvelle accroche, tout en ciblant le même public. «Tous les chemins mènent à Rome», dit-on. Vous pouvez dire exactement la même chose d’une multiplicité de façons. Le but est d’intéresser, de capter l’attention, d’amuser, d’émouvoir… J’ai parlé plus haut de pubs en adéquation avec les tendances du moment. Pour bien comprendre cette notion, citons un exemple: avez-vous vu la dernière pub de la lessive Ariel diffusée en Inde ? Depuis son apparition elle fait un véritable buzz et est constamment reliée dans les réseaux sociaux. Pourquoi ? Parce qu’elle dénonce avec beaucoup de subtilités les inégalités homme-femme dans ce pays. Autrement dit, elle frappe les esprits parce qu’elle est en résonance avec une problématique sociétale et culturelle. Une bonne publicité ne doit pas donner l’impression qu’elle a uniquement pour but de vendre un produit, elle doit déjà, en elle-même, apporter quelque chose à celui qui la consulte: un sourire, une larme, une réflexion, bref, quelque chose.

Évidemment, si vous diffusez déjà une publicité qui fait le buzz, ne la changez pas! Mais si vous voyez qu’elle est inefficace, ou que son impact est en train de diminuer, c’est que c’est le moment de la modifier. Encore une fois, l’A/B Testing sera un atout précieux. En concevant de multiples versions d’images, de textes, ou d’offres, vous pourrez combiner les caractéristiques et élaborer une grande variété de publicités différentes, et cela en très peu de temps.

CHOISISSEZ UN AUDITOIRE SPÉCIFIQUE POUR CHACUNE DE VOS CAMPAGNES.

Vous devez choisir une audience spécifique pour chaque campagne que vous exécutez, ou bien, créer une campagne spécialement pour ce public.

Certains publics nécessitent un investissement moins important que d’autres. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les jeunes de 13 à 17 ans coûtent moins cher que les autres tranches d’âge.

Cout par like par tranche d'age

Parfois, un public va solliciter moins de ressources financières du simple fait qu’il existe déjà un lien entre vous et lui. C’est tout l’intérêt du «remarketing». De quoi s’agit-il ? C’est le fait de cibler des personnes avec lequel un contact a déjà été établi (par exemple via votre site ou des e-mails). Elles sont souvent répertoriées dans une base de données clients, en tant que clients ou prospects. Utiliser le remarketing sur un public qui est familiarisé avec vous est susceptible de vous apporter plus de clics, en particulier lorsqu’il est combiné avec des messages très ciblés conçus spécialement pour eux. Par exemple, la Fnac envoie régulièrement à ses adhérents un mail d’invitation à une «soirée d’achats» spécialement organisée pour eux. Vous allez donc obtenir plus de clics, plus de conversions, et plus d’interactions. Le résultat est que vous mobiliserez un financement moins important, et votre ROI sera plus intéressant.

Le remarketing revendique souvent des taux de conversions plus élevés du fait que vous ciblez un public qui vous connaît déjà. Choisir votre cible est donc important. Mais il est tout aussi intéressant de segmenter différents groupes au sein de votre cible afin de réduire les coûts et d’augmenter votre succès. Comment vous y prendre ? Il y a sur Facebook beaucoup de critères différents pour cibler une audience, et vous pouvez utiliser toutes ces combinaisons afin d’ajuster au mieux votre cible. En vous concentrant sur un segment particulier de votre auditoire et en le touchant avec des publicités pertinentes, vous verrez le coût de vos publicités baisser. Quelle est l’astuce ? La campagne s’adresse à un groupe limité de personnes, donc, coûte moins cher. Mais comme vous connaissez ces personnes et savez qu’elles sont susceptibles d’être sensibles à ce que vous leur proposez, vous avez toutes les chances d’avoir des retours positifs.

METTEZ L’ACCENT SUR UN CALL-TO-ACTION SPÉCIFIQUE.

Facebook permet aux annonceurs de choisir un objectif précis lors de la création de leur campagne publicitaire. Ce peut être «réserver maintenant», «acheter», «s’inscrire», etc. L’idée est d’aller un peu plus loin en se concentrant sur un seul bouton call-to-action dans chaque publicité: 1 pub = 1 call-to-action.

Exemple Call to Action - Facebook Ads

Il sera ainsi plus facile d’analyser les résultats et de repérer la publicité la plus efficace. Au final, cela fera baisser les coûts, vos publicités seront diffusées auprès d’un public intéressé, et vous ne payerez plus pour des clics vides qui ne rapportent rien.

CHOISISSEZ L’IMAGE DE DROITE POUR VOS FACEBOOK ADS.

L’image que vous choisissez pour votre publicité est la première chose qui va sauter aux yeux d’un utilisateur, et c’est, au final, ce qui va le décider à lire votre texte ou à vous zapper. C’est la première étape. Si elle n’est pas franchie, n’espérez même pas un clic ou une conversion.

L’image est l’un des éléments les plus importants de votre publicité, et en choisissant l’image de droite (seulement pour les ordinateurs de bureau et les PC portables) vous réduirez le coût de vos publicités en augmentant le taux de clics et votre score de pertinence. Par ailleurs, il faut savoir que le cerveau humain est divisé en deux parties: la partie gauche est la partie rationnelle, logique, tandis que la partie droite fait appel au rêve, à l’imagination, à l’intuition. Donc, quand une personne mobilise la partie émotionnelle de son être, elle aura tendance à regarder vers la droite. D’où l’intérêt justement de choisir l’image de droite, car une publicité cherche d’abord à «donner envie» aux gens.

Il y a encore quelques informations de base à connaître concernant l’impact de certaines images sur les publicités :

Les publicités avec photos (en particulier des femmes attrayantes) ont tendance à plus mobiliser l’attention que les illustrations, par exemple.

Exemple post Facebook - Fabletics

Privilégiez des couleurs de contrastes. La couleur principale de votre publicité est capitale pour attirer l’œil d’un utilisateur. Il faut savoir qu’en marketing les couleurs ont une signification et doivent être cohérentes avec le message de votre pub. Par exemple, si votre réclame concerne un produit écologique, il peut être indiqué de choisir le vert. Si la bannière se rapporte, en outre, à un site érotique, il faudra peut-être privilégier le rouge, car cette couleur évoque l’amour, la passion , le feu, la sexualité. L’internaute ne le sait pas, mais son subconscient le sait.

Et vous devez toujours, toujours choisir une image qui soit en cohérence avec votre texte.

Ne cherchez pas à susciter uniquement des clics. Le but est d’inciter l’internaute à rester. Avez-vous déjà éprouvé de la déception en ouvrant un paquet cadeau dont l’emballage faisait pourtant envie ? Alors vous comprenez ce que je veux dire. Le but est 1/ que l’internaute clique, 2/ qu’il ne soit pas déçu par ce qu’il va découvrir.

Une fois encore, pour déterminer l’image qui éveille le plus d’intérêt, il faudra procéder à des tests. L’A/B Testing est pour cela l’outil idéal. Grâce à lui vous écarterez rapidement les images les moins efficientes, ce qui réduira le coût de vos publicités et augmentera votre succès.

Profitez des commentaires pour me poser vos questions et n’hésitez pas à faire des remarques relatives à mon premier article sur Siècle Digital !

A propos de l'auteur

CEO d'une agence digitale | Formateur | Blogueur | Conférencier J'accompagne les marques à raconter des histoires sur internet.

Send this to a friend