L’agriculture passe au digital

1

L’agriculture est en mouvement et avec salon de l’agriculture (qui se tient jusqu’au 6 mars 2016) c’est l’occasion de revenir sur la plateforme participative Miimosa qui lance un tout nouveau projet : la ferme digitale !

La transformation digitale n’est pas que pour les grands groupes elle se fait aussi dans le milieu agricole. C’est un réel engouement ces dernières années qui a fait naître un certain nombre de start-up dans les domaines de la robotique, drône, économie collaborative …

plateforme crowdfounding agriculture digitale

Vous ne connaissez pas encore Miimosa ?

C’est une plateforme de crowdfunding qui propose à tout à chacun de soutenir financièrement des projets agricoles et de manière générale dans le domaine de l’alimentation. En dehors de financement, ce que Miimosa recherche c’est le partage et la solidarité à travers une communauté active. Pour animer cette communauté de nombreux gains sont à pourvoir en échange de la participation aux projets.

Leur claim : Il n’y a pas de petite participation, n’oubliez pas que « les petits ruisseaux font les grandes rivières »

Des plateformes de financement participatifs il en existe tout plein, alors pourquoi s’intéresser à Miimosa ? Tout simplement pour ne pas être noyé par une tonne de projets comme ailleurs, ici on sait pourquoi on est là, pour soutenir le développement digital du milieu agricole. En plus, dès que 60% de l’objectif est atteint le porteur de projet peut toucher le financement, ce qui garantit une certaine aide dans la démarche des agriculteurs.

Miimosa donne naissance à la ferme digitale

logo la ferme digitale

 

C’est au salon de l’agriculture que l’on découvre l’initiative avec un stand qui présente les différentes innovations numériques du secteur grâce à un parcours pédagogique et interactif. Si vous souhaitez y jeter un oeil ça se passe au stand B055 qui ne fait ni plus ni moins que 125 mètres carré au coeur du Pavillon 4.

 

La ferme digitale c’est cinq startups qui s’associent :

– le financement participatif au service des agriculteurs et entreprises alimentaires (MiiMOSA),

– les capteurs connectés et les méthodes d’optimisation agronomique (Weenat),

– le E-Commerce et les achats de fournitures agricoles (Agriconomie),

– le Big Data et la gestion de l’exploitation en open source (Ekylibre)

– la commercialisation expérientielle des fruits et légumes aux consommateurs (monPotager.com).

Leur objectif est de réduire l’écart entre les agriculteurs et le consommateur dans une quête de qualité et de traçabilité. Il s’agit également de relier environnement, fournisseurs et matériel grâce au numérique :

– Produire mieux avec moins

– Echanger, décider plus vite

– Valoriser les produits agricoles

– Promouvoir le métier d’agriculteur

– Impliquer les citoyens

Une nouvelle vision de l’agriculture ! Focus sur une des startups : Monpotager.com

site monpontager

C’est le site permettant de planter son potager chez un agriculteur.

Parfait pour les urbains, ou pour ceux qui n’ont pas la main verte mais qui ont l’envie de manger fruits et légumes du jardin. C’est assez simple, RDV sur monpotager.com pour louer une passerelle d’un producteur local (entre 15 et 100 euros par mois), plus qu’à attendre que ça pousse pour se faire livrer le fruit du potager !

A propos de l'auteur

J'exerce le beau métier de Community Manager. J'ai vécu internet avec le 56k et msn, mais je me mets au goût du jour, l'innovation par le digital c'est mon dada (hiha).

Envoyer à un ami