Les jeunes et les réseaux sociaux, qu'y font-ils ?

12

Leurs moindres faits et gestes sont attentivement épiés par les marques. Et quand ce ne sont pas les marques, ce sont leurs parents. Leur relation est à la fois intime et publique. Les jeunes et les réseaux sociaux forment le duo marketing le plus important de cette décennie.
Que font-ils ? Quand se connectent-ils ? Qu’attendent-ils des marques ? La réponse en infographie.

les jeunes et les réseaux sociaux

Une grande partie des -25 ans se connectent le soir, lorsqu’ils ne sont plus avec leurs amis.

Le weekend, les jeunes se connectent plutôt l'après-midi.

Le weekend, les jeunes se connectent plutôt l’après-midi.

Facebook reste en tête. Mais il est intéressant de voir de que Youtube est plus consommé que Snapchat, et que ce dernier est plus utilisé qu'Instagram !

Facebook reste en tête. Mais il est intéressant de voir de que Youtube est plus consommé que Snapchat, et que ce dernier est plus utilisé qu’Instagram !

Presque 20% des jeunes se connectent sur les réseaux sociaux pour consommer de l'information et suivre l'activité des marques. Une stratégie gagnante pour Snapchat et ses partenariats avec des médias comme Mashable, BuzzFeed, Vice, ou encore MTV.

Presque 20% des jeunes se connectent sur les réseaux sociaux pour consommer de l’information et suivre l’activité des marques. Une stratégie gagnante pour Snapchat et ses partenariats avec des médias comme Mashable, BuzzFeed, Vice, ou encore MTV.

Si 49% des jeunes suivent au moins une marque, que dire des 51% restant ? Y aurait-il une prise de conscience de la vocation publicitaire des pages Facebook ? En revanche,  ils préfèrent les articles aux vidéos lorsqu'il s'agit de contenu partagé par les marques. Une réelle opportunité pour le native advertising, produit phare des médias sur internet.

Si 49% des jeunes suivent au moins une marque, que dire des 51% restant ? Y aurait-il une prise de conscience de la vocation publicitaire des pages Facebook ?
En revanche, ils préfèrent les articles aux vidéos lorsqu’il s’agit de contenu partagé par les marques. Une réelle opportunité pour le native advertising, produit phare des médias sur internet.

Malgré leur réticence face aux marques, 57% d'entre eux souhaiteraient être ambassadeur d'une voir même plusieurs marques.

Malgré leur réticence face aux marques, 57% d’entre eux souhaiteraient être ambassadeur d’une voire même plusieurs marques.

L’infographie reste relativement simple, mais met en exergue des comportements et des façons de consommer du contenu qu’il est toujours bon de rappeler. Il aurait été intéressant de faire apparaitre la façon dont cette nouvelle génération consomme de l’information et surtout leur perception (ou non) du native advertising.

L’infographie est éditée par be angels, une agence de communication digitale, spécialiste des médias sociaux dirigée par Myriam Carville et Hervé Kabla. Ce dernier est notamment l’auteur de l’ouvrage « La communication digitale expliquée à mon boss » (entre autres) et a co-fondé en 2009 MediaAces, la première association qui rassemble les entreprises utilisant les médias sociaux pour un usage professionnel.
Créée en 2008, be angels accompagne ses clients, issus de quatre secteurs de prédilection (assurance, santé, high-tech et retail), sur des missions de conseil et stratégie médias sociaux, de content et community management et de développement de sites web & mobile.
L’agence a été nommée Prix Entreprise d’Avenir Ile-de-France 2014 par EY et le magazine L’Express. Ce prix récompense des entreprises exceptionnelles qui participent au développement de l’économie française, en innovant et en créant des emplois.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.