Dove est réputé pour son approche éthique du marché sur lequel évolue. Plus récemment, d’autres marques comme Aerie s’emploient à changer leur approche.

Ici Dove traite de la vision que les jeunes femmes ont d’elles-mêmes. À l’époque où le selfie devient incontournable dans les feed des réseaux sociaux, les complexes physiques des adolescentes sont exacerbés et deviennent la nouvelle cible d’attaque de Dove. “Devant le miroir, je couvre mon bras pour le rendre plus fin”, avoue une jeune fille.

dove redefine beauty selfie

La marque se penche aussi sur la relation entre la fille et sa mère. Les filles sont visiblement frustrées dans leurs tentatives de prendre un selfie sur lequel elles se trouvent bien ; quand les mères remarquent que la façon dont elles assument ou non leur corps affecte leurs enfants.

Ce documentaire de 8 minutes introduisant la prochaine campagne de Dove a été présenté au festival du film de Sundance. Le but est de faire que les femmes “redéfinissent leur propre beauté et remarquent que leur frustration se dissimule derrière des critères personnels”. Selon une étude menée par la marque, 62% des femmes pensent qu’elles sont responsables de l’influence qu’ont leurs critères de beauté, et 55% pensent que les réseaux sociaux jouent un rôle plus important que les médias classiques dans la conversation sur le thème du corps.