Les médias relayés par WhatsApp ne s'effacent pas "pour tout le monde"
Application

Les médias relayés par WhatsApp ne s’effacent pas « pour tout le monde »

La fonction "supprimer pour tout le monde" dans les discussions WhatsApp ne concernent pas les détenteurs d'un iPhone

La fonction « supprimer pour tout le monde » dans les discussions WhatsApp n’est pas applicable à tous les utilisateurs. Les médias sont en réalité conservés sur l’iPhone. Cette différence tient à la manière dont fonctionne les appareils IOS.

Méfiance avant d’envoyer une photo vers un iPhone

Les messages comprenant des fichiers médias envoyés par WhatsApp peuvent être normalement effacés. Les utilisateurs ont précisément 1 heure, 8 minutes et 16 secondes pour le faire, une fois le message envoyé. C’est en tout cas ce que prétend WhatsApp dans sa formulation « supprimer pour tout le monde ». Or, si cette fonction lancée depuis deux ans s’applique aux propriétaires de smartphone, ce n’est pas le cas pour les utilisateurs de l’iPhone.

Un consultant en cybersecurité, Shitesh Sachan interviewé par The Hackers News, a publié sur son compte Twitter sa découverte.

La fonction pellicule (« Save to Camera Roll »), est à l’origine de cette différence entre Smartphone et iPhone. En effet il est possible d’accepter ou non la sauvegarde automatique des médias transmis par WhatsApp dans la galerie d’un Smartphone. La fonctionnalité « effacer pour tout le monde » s’utilise en suivant le même principe.

Cependant, la politique d’Apple tient à ce qu’aucune application ne puisse agir automatiquement sur les fonctions d’un appareil. Impossible donc de commander à l’iPhone de supprimer automatiquement une photo ou une vidéo dans la galerie média.

Compte tenu de cette subtilité, le consultant Shitesh Sachan a contacté WhatsApp en leur indiquant que l’application induisait en erreur ses utilisateurs en utilisant l’expression « effacer pour tout le monde ». Ce à quoi la compagnie a répondu que la fonctionnalité se destinait à effacer les messages, et que rien ne garantissait la suppression permanente d’un média. La formulation n’est donc pas considérée comme caduque par WhatsApp.

Une faille plus importante encore a été trouvée dans l’application Telegram, qui propose une fonction identique à ses utilisateurs. Le chercheur Dhiraj Mishra a découvert la semaine dernière que les messages étaient retirés du flux des conservations, mais pas les médias, qui restaient dans les terminaux du groupe et dans l’arborescence de Telegram. L’application a par la suite corrigé cette faille technique.

 

Send this to a friend