Qui n’a jamais entendu parlé du CES de Las Vegas ? Personne ! Et pour cause, le Consumer Electronics Show est depuis quelques années le rendez-vous à ne pas manquer pour les startups du monde entier. Pourtant, d’après Gary Shapiro, son président, la nouvelle politique de protection des données relatives au RGPD pourrait rapidement devenir un frein à l’innovation en Europe, si elle demeure aussi stricte.

Pour quelles raisons le RGPD est-il perçu comme un frein à l’innovation en Europe par le président du CES de Las Vegas ?

Pour la 6e année consécutive, une convention startup est organisée par le CES de Las Vegas, en marge du Mondial de l’Auto de la Porte de Versailles. Cet événement doit permettre de repérer les concepts à forte valeur ajoutée avant la grand-messe de janvier prochain. Lors d’une interview à l’AFP, Gary Shapiro a déclaré : « La France compte beaucoup de startups, mais elle va rater la plupart des futures vagues technologiques, parce que l’Union européenne au travers du Règlement européen sur la protection des données (RGPD), est extraordinairement concentrée sur la protection des données personnelles » avant d’ajouter « Or la donnée c’est la nouvelle richesse, on a besoin de la donnée partout maintenant ».

D’après lui, les mesures appliquées depuis mai dernier seraient un véritable frein à l’innovation en Europe tant elles sont strictes. Cela pourrait, à moyen terme, faire les affaires de la Chine et des USA pour prendre de l’avance en matière d’innovation. De plus, il indique qu’aux États-Unis, le respect de la vie privée est tout aussi important, mais qu’il y a un équilibre entre sa défense et l’innovation. Enfin, il précise que l’Europe aurait tout intérêt à ne pas céder à « une fièvre régulatrice » afin de voir apparaître ses premières licornes.

Pourtant, cela ne semble pas inquiéter des fonds d’investissement américains, comme Carlyle, d’investir massivement en France. Faut-il réellement se fier à l’analyse de l’un des plus grands lobbyistes de l’industrie électronique grand public auprès de l’administration américaine ? Rien n’est moins sûr…

Source.