Science

Des vaccins contre le cancer avec une réussite de 100 % chez la souris

Cette solution lutte contre le cancer et empêche son retour

Aujourd’hui, notre médecine parvient à lutter contre de nombreux cancers. Néanmoins, il en existe des plus agressifs et très souvent mortels, notamment le mélanome. En France, le mélanome cutané constitue la 14e cause de décès pour la femme et la 12e pour l’homme.

Cependant, quelques chercheurs pourraient bien marquer un tournant dans la médecine moderne. Récemment, un nouveau vaccin contre le cancer a démontré quelques capacités prometteuses. En effet, celui-ci pourrait lutter contre le cancer et, surtout, empêcher le retour des cellules cancéreuses agressives. En ajoutant la molécule Diprovocim au vaccin, les chercheurs affirment être en mesure de mettre en place des cellules anticancéreuses dans des zones atteintes de tumeurs chez la souris. « Cette co-thérapie a produit une réponse complète, une réponse curative dans le traitement du mélanome », d’après le Professeur Dr Dale Boger.

Taux de survie : 100 %

Jusqu’à présent, cette solution est toujours en phase de test. Elle a été mise en place contre des formes de mélanomes extrêmement agressives. Lors du test, 3 groupes de 8 souris ont été installés. Le premier groupe a reçu un vaccin seul sans Diprovocim. Le deuxième a reçu le vaccin plus la Diprovocim. Et le troisième, le vaccin et un adjuvant appelé alun. Résultats, dans le premier groupe, les souris ont un taux de survie de 0 %. Celles ayant reçu le vaccin plus son adjuvant ont un taux de 25 %. Et finalement, les souris du premier groupe présentent un taux de survie de 100 %.

Selon le scientifique Boger, de l’Université du Texas Southern, lorsque les chercheurs ont tenté de réintroduire la tumeur chez la souris, elle ne prenait pas. Ne nous réjouissons tout de même pas trop vite, Boger et le prix Nobel Bruce Beutler affirment qu’il est encore trop tôt pour entreprendre des essais précliniques et observer son efficacité lorsqu’il est associé à d’autres traitements anticancéreux.

Source.

Send this to a friend