Co-working, co-living, co-construction, co-voiturage … Les nouveaux mots commençant par “co” sont nombreux et je peux encore compléter la liste si vous n’êtes pas convaincus. En y réfléchissant bien on peut se poser une question assez simple face à cette utilisation du préfixe “co” et son utilisation à gogo ces derniers mois dans des articles, à la télévision, sur les réseaux sociaux et ne nous en cachons pas, nous l’utilisons aussi puisque nous exploitons des espaces de co-working. Du coup, est-ce une tendance marketing ou un véritable enjeu sociétal ?

Que veut dire “co” ?

L’utilisation du préfixe “co” n’est pas anodine quand on sait que celui-ci signifie “en commun”. Effet de mode, certes ! Favoriser l’humain et le “vivre ensemble” est un atout qui permet de vendre plus facilement que l’entre-soi mais notons aussi l’évolution de la société actuelle. En effet celle-ci tend vers plus de “mise en commun” afin de rationaliser le temps ou l’argent mais aussi pour faire face à l’individualisme de l’être humain amplifié par le développement du web et des relations 2.0. L’Homme tente ainsi de se recentrer sur l’ensemble et cherche à se reconnecter aux autres.

Donc ? Enjeu sociétal ? Levier marketing ?

Levier marketing, oui ! La tendance du “construire ensemble” est à la mode et fait vendre : on habite ensemble (habitat partagé, co-location), on travaille ensemble (co-working), on voyage ensemble (co-voiturage), on construit ensemble (co-construction) mais n’est-ce pas bon pour l’Homme en société ? Travailler, vivre, évoluer ensemble c’est tendre vers un même objectif mais aussi voir plus loin et nous le savons tous : “seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin (non ce n’est pas de moi, c’est un proverbe africain ;-)). Et si la mode peut nous aider à aller dans ce sens alors pourquoi pas !