DigitalAvec

Quand la Française des Jeux se lance dans les tickets à gratter 2.0

En octobre dernier, Stéphane Pallez, Présidente-Directrice générale de la Française des Jeux, a lancé un ambitieux projet d’entreprise intitulé : « FDJ 2020 : une vision augmentée de la FDJ », fondée sur le numérique au service de ses 27 millions de clients et de son réseau comportant pas moins de 32 000 points de vente. Il s’agit ainsi pour La Française des Jeux aujourd’hui d’accompagner le développement des usages digitaux et de jeux de ses clients. Pour cela, 9 mois de travaux et la levée de 500 millions d’euros d’investissement avaient été nécessaires. Une révolution numérique qui comme nous avons pu l’évoquer dans un précédent article devrait permettre de séduire 1 million de nouveaux joueurs (en particulier les femmes et les millenials) mais aussi d’atteinte 20% des ventes « numérisées » (comportant une part digitale dans le réseau physique comme en ligne) et enfin de réaliser 10% des ventes sur des types de jeux qui n’existent pas aujourd’hui.

Des jeux de loterie de nouvelle génération et une offre enrichie de paris sportifs

Dès lors, FDJ propulse des jeux de loterie de nouvelle génération, à la fois divertissants, interactifs et collaboratifs, s’appuyant sur l’immersion du joueur dans un univers ludique lui permettant d’être acteur du jeu. Deux prochains jeux devront sortir en ligne dans les prochaines semaines : Gare O Loup et Ruée vers l’Or. De nouveaux types de jeux de loterie qui seront proposés à terme dans le réseau physique en 2017 à travers une nouvelle gamme de jeux qui prendra le nom d’Illiko+. L’expérience de jeu commencera dans le point de vente et se poursuivra sur mobile avec un jeu digital, avant paiement des gains chez le détaillant.

FDJ commence par pré-déployer ILLIKO LIVE, une gamme de tickets à gratter digitaux

Pour se faire, la région des Hauts de France a été choisie (avec la Haute Normandie) comme zone test pour le nouveau jeu de la Française des Jeux : un ticket à gratter digital, « Illiko Live », qui donne accès à un jeu sur smartphone.

« La Poule aux Oeufs d’Or », « As Capone » et « Sauve Souris » : ce sont les trois nouveaux jeux proposés par la FDJ aux gratteurs. Le principe ? On gratte, on découvre un QR code (sorte de code-barre en forme de labyrinthe que l’on photographie avec son smartphone) et le gain potentiel de son ticket. Après avoir installé l’application Illiko Live (disponible sur Apple Store et Google play), il suffit de simplement flasher ou de rentrer le code associé au QR code pour accéder au jeu sur son téléphone, tablette ou ordinateur. Des mini-jeux rapides et qui diront si oui ou non, vous avez gagné le gros lot. Vendu entre 2 et 3 euros, le pactole peut monter jusqu’à 50 000 euros.

François Grenier, directeur régional pour la zone Nord-Est de la Française des Jeux, lors d’une conférence de presse organisée à Lille a expliqué l’enjeu :

il faut à la fois capter une clientèle plus jeune, plus féminine, mais n’oublions pas que le réseau physique (cqfd : type bars-tabac) représente 96% de nos ventes et qu’il faut aussi que nos joueurs continuent à fréquenter ces points de vente

À cette occasion, j’ai pu tester en avant-première, ces nouveaux jeux, et sans conteste, nous pouvons leur délivrer la mention « approuvé » !

De nouveaux services face aux derniers usages de la clientèle

Enfin, il faut rappeler que désormais FDJ mise essentiellement sur l’expérience mobile. Ainsi, comme elle le fait depuis peu pour les paris sportifs, FDJ va lancer en 2016 de nouvelles applications Loto® et Euromillion – My Million qui permettront aux clients de préparer leur prise de jeu sur mobile, avant de l’enregistrer chez un détaillant en passant simplement leur mobile devant le terminal de prise de jeu. De nouveaux services qui doivent faire face à des clients de plus en plus présents sur les médias digitaux et qui attendent des communications personnalisées.

En complément des grandes campagnes TV de FDJ, l’entreprise va donc développer de nouvelles formes de communication en prenant le virage de la vidéo et en exploitant les potentialités offertes par You Tube. Dans cette perspective, FDJ a conclu une collaboration média avec Google France.

L’humour, restant la marque de fabrique des publicités de la Française des Jeux, devrait donc être une aubaine pour le développement de cette nouvelle façon de s’adresser à leur web-clientèle.

Send this to a friend