À quelques jours du coup d’envoi de l’Euro 2016 qui se déroulera en France, les réseaux sociaux, les marques et même les points de vente s’emballent. Synthesio nous livre un aperçu de l’activité des internautes européens sur l’événement sportif de l’été après les Jeux Olympiques de Rio. Les données ont été récoltées entre le 9 mai et le 3 juin et couvrent presque 3 millions de mentions dont Twitter reste la source principale.

Qui parle de l’Euro ?

Les plus actifs pour l’instant sont les hommes (78%) âgés de 18 à 25 ans. Dans les pays d’Europe, on parle nettement plus de la compétition en Angleterre (24%) et en France (23,2%) que dans tous les autres pays réunis.

euro 2016 social media 1

Mais l’Euro n’est pas qu’européen. On en parle jusqu’en Asie puisqu’en Indonésie les habitants suivent de très près la Premier League, ils suivent les différents clubs sur les réseaux sociaux de même que les médias spécialisés ou les joueurs. À la fin de la saison les échanges se sont naturellement tournés vers l’Euro 2016 puisque beaucoup de joueurs évoluant en Angleterre vont participer à la compétition. À savoir aussi que dans ces pays habitent un grand nombre d’expats européens. Ainsi, les trois pays d’Asie dans lesquels on retrouve le plus de mentions sont :
• l’Indonésie : 118 287 mentions (plus que l’Espagne, l’Italie, et l’Allemagne réunis) ;
• la Malaisie : 28 137 mentions ;
• l’Inde : 27 487 mentions.

Les sélections nationales.

Dans les pays, lorsque les personnes parlent des sélections nationales, ils parlent souvent de la leur. C’est d’autant plus le cas pour les portugais qui, lorsqu’ils parlent d’une sélection, parlent dans 78% des cas du Portugal. Pour les italiens ce chiffre descend à 61%, puis 58% pour la France.

Pour l’Allemagne, pourtant grande gagnante de la dernière Coupe du Monde au Brésil, l’Euro ne semble pas intéresser les internautes. Le pays est déjà le moins actif en termes de mentions sur la compétition, mais la sélection est presque la moins discutée de toutes dans les autres pays. Elle arrive 10ème en Italie, 7ème au Royaume-Uni et 4ème en France.

L’équipe de France.

L’équipe de France est au centre des conversations. Elle arrive bien souvent comme la seconde équipe la plus évoquée dans chaque pays. Les pays qui l’évoquent le plus sont l’Angleterre, l’Espagne et la Roumanie. La Roumanie peut étonner, c’est toutefois la nation qui partage l’affiche du match d’ouverture avec la France.

Le membre le plus mentionné n’est autre que Didier Deschamps qui est au centre des conversations, en France mais aussi dans le monde. Il est deux fois plus cité que le premier joueur qui n’est autre que Varane, forfait pour l’EURO. Viennent ensuite les deux grands absents des 23 : Benzema et Ben Arfa. Le premier pour les polémiques qui l’entourent, et le second pour sa non-sélection jugée injuste pour un grand nombre d’internautes.

Olivier Giroud, bien qu’il soit moins bien classé que ses camarades, a été assez critiqué dans la presse suite à sa sélection au détriment d’autres joueurs jugés plus méritants. Sa première prestation face au Cameroun lui a permis de lancer un élan de messages positifs le concernant, puis suite à une légère controverse entre deux rencontres, le voilà très bien accueilli sur la toile par les internautes.

euro 2016 social media 2

Sources de données :
Synthesio : solution de Social Listening et Social Intelligence sur les médias sociaux.
Sport Market : agence conseil en communication spécialisée dans le Marketing Sportif.
Périmètre de l’analyse : données issues des médias en ligne et médias sociaux, relatives à l’Euro 2016 sur 200 pays et 80 langues. Étude réalisée sur la période du 09/5 au 03/06 2016.