Les résultats trimestriels le confirment, la pandémie de Covid-19 profite au monde de la tech. PayPal, leader des paiements en ligne, ne fait pas exception. Bien au contraire, l’essor du e-commerce lui a largement profité. Le 3 février 2021, PayPal a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre 2020 : le volume total des transactions effectuées sur la plateforme s’est élevé à 277 milliards de dollars. Par rapport au quatrième trimestre 2019 qui a comporté 199 milliards de dollars de transactions, la hausse s’élève à 36%. L’entreprise fait état d’un chiffre d’affaires de 6,12 milliards de dollars, pour un bénéfice par action de 1,32 dollar.

D’après John Rainey, le directeur financier de PayPal, et John Schulman son PDG, c’est un record historique pour le service de paiement en ligne. Pour le PDG, le « premier monde numérique » est désormais une réalité. Il affirme que « les consommateurs ne veulent plus manipuler d'argent liquide ». Toutefois, alors que l’année a avant tout été marquée par des contraintes liées à la fermeture des lieux de ventes physiques, la notion de volonté reste à nuancer.

Si les transactions se sont bien portées sur le dernier trimestre 2020, le nombre de nouveaux utilisateurs actifs a baissé. PayPal en a compté 16 millions, alors qu’au premier trimestre 2020 il en a enregistré 20,2 millions. Rien que sur le mois d’avril, PayPal a gagné 7,4 millions de nouveaux utilisateurs actifs. Avec 21,3 millions de nouveaux utilisateurs actifs, le deuxième trimestre 2020 établit un autre record historique. La baisse du quatrième trimestre n’a donc rien d’alarmant. L’entreprise de paiements en ligne a clôturé l’année 2020 avec 377 millions de comptes actifs. Un chiffre qu’elle prévoit d’augmenter en 2021 avec 50 millions de nouveaux utilisateurs.

PayPal a par ailleurs évoqué le succès de son application acquise en 2013 : Venmo. Selon le PDG, la fonctionnalité d’encaissement de chèques lancée fin janvier sur celle-ci rencontre sa demande. En outre, en 2020, PayPal a signé des contrats avec plusieurs commerçants, notamment Footlocker, Levi's, Macy's et Uniqlo.