L’Europe met fin aux frontières téléphoniques et supprime le roaming.

3

À partir du 15 juin les frais d’itinérance (roaming) c’est-à-dire la surfacturation des appels et de l’accès à internet à l’étranger vont être supprimés dans l’Union Européenne.

En voilà une bonne nouvelle ! Les appels, les SMS et l’accès à internet seront décomptés de la même façon pour tout citoyen européen où qu’il aille sur le Vieux Continent, comme s’il était chez lui.

Après la libre circulation des personnes et la monnaie unique, il y a enfin un espace télécom européen. Un changement de premier ordre  pour les particuliers comme pour les professionnels, de sorte que si un espagnol se rend aux Pays-Bas il verra ses appels décomptés de son forfait espagnol et n’aura plus de frais de roaming (itinérance),
Olé !

Chaque pays membre a ses opérateurs. Lorsque l’on voyage et qu’on utilise son téléphone avec la carte SIM de son pays d’origine, l’opérateur du pays d’origine paye l’opérateur « hôte » pour l’utilisation de son réseau. D’où ces frais de roaming, qui sont souvent exorbitants.

Dès le 15 juin, on paiera le même prix où que l’on aille dans l’UE. La question maintenant est de savoir comment les opérateurs vont réagir face à cela ? Vont-ils s’aligner ? Va t-il y avoir une augmentation des prix pour compenser cette manne qu’était le roaming ? Ou vont-ils faire comme Free et l’utiliser comme un argument marketing et prendre de court tout le monde ?

Cependant, pour éviter la concurrence entre opérateurs de différents pays (pour le moment), la fin des frais d’itinérance s’applique uniquement pour des déplacements ponctuels, impossible donc pour un français de prendre un forfait dans un autre pays. Les opérateurs peuvent demander à leurs clients une preuve qu’ils habitent dans tel endroit et qu’ils se rendent dans un autre temporairement.

Une disposition bien mince qui n’empêchera pas de faire jouer la concurrence selon moi, mais ne boudons pas notre plaisir. Cela faisait longtemps que Bruxelles n’avait pas fait une loi susceptible d’être populaire !

Source.

A propos de l'auteur

Big Mac et langue française, furax en charentaises. Dans mes petits chaussons quand il s' agit de contradiction.

Send this to a friend