Une nouvelle application appelée DermoScreen est en cours de test à l’université de Houston.
Développée par le professeur George Zouridakis, cette appli à pour objectif d’offrir un dépistage rapide dans les zones rurales ou dans les pays en développement, où les soins médicaux spécialisés ne sont généralement pas disponibles.

Le principe est simple :  Prenez une photo d’un grain de beauté suspect avec votre téléphone, lancez l’appli et découvrez en quelques secondes si il est susceptible d’être cancéreux.
En plus d’un téléphone mobile, la technologie utilise une loupe spéciale d’environ 500 $ qui fournit un éclairage spécial de la zone à photographier.

Ce dépistage précoce a été créé pour détecter le mélanome – la forme la plus dangereuse de cancer de la peau – et a obtenu un taux de précision d’environ 85 pour cent.

Selon les chiffres officiels de l’industrie américaine, ce taux de précision est légèrement inférieur au taux d’exactitude de 90% des dermatologues, mais plus précis que celui des médecins généralistes qui ont une moyenne de précision comprise entre 50 et 70 pour cent.

Le Dr Ana Ciurea, professeur adjoint de dermatologie, a déclaré que le projet était dans les premiers stades du developpement, mais semblait prometteur :
«Nous sommes dans les premières étapes de planification et d’approbation du projet, mais une telle demande, si elle est validée, a le potentiel pour une utilisation généralisée pour améliorer les soins aux patients.” a-t’elle déclaré.

Affaire à suivre.