Tinder et Grindr vont devoir s'expliquer devant le Royaume-Uni
ApplicationCybersécurité

Tinder et Grindr vont devoir s’expliquer devant le Royaume-Uni

Ces deux célèbres applications de rencontres vont devoir s'expliquer concernant le taux d'agressions sur mineurs provenant de leurs services en hausse.

Les applications de rencontres Tinder et Grindr sont sur le point de faire l’objet d’un examen attentif concernant leur législation en matière de limite d’âge.

Jeremy Wright, le secrétaire d’État britannique à la culture, aux médias et au sport est sur le dossier. Il a l’intention d’interroger ces deux applications concernant leur système de vérification de l’âge et leur système de sécurité. Ces mesures semblent décidées après qu’un rapport du Sunday Times ait révélé des dizaines d’incidents et d’agressions sexuelles sur des mineurs. Cet interrogatoire a pour but de savoir quels outils sont mis en place afin de protéger les mineurs de ces dérives. Dans le cas où les deux applications de rencontre ne donneraient pas de réponses convenables,  M. Wright a promis de prendre des mesures bien plus sévères.

Des réponses précises sont attendues

Les deux sociétés ont déclaré qu’elles avaient conscience de la problématique et qu’elles utilisaient déjà un mélange de surveillance automatisée, mais aussi humaine. Ces moyens mis en place ont principalement pour objectif d’empêcher les mineurs d’accéder aux plateformes. Un porte-parole de Grindr a précisé que ses équipes s’efforçaient constamment d’améliorer le processus de sélection. Grindr qui par ailleurs avait connu une période compliquée en avril dernier, concernant la divulgation d’informations concernant le VIH chez ses utilisateurs.

Quand Jeremy Wright jure qu’il prendra des mesures très strictes si les réponses ne sont pas celles qu’il attend, on ne connaît pas les moyens de répression que pourrait entreprendre le Royaume-Uni, même si le pays prépare quelque chose. Engadget a révélé que, le Royaume-Uni travaille actuellement sur un système obligatoire de vérification de l’âge pour la pornographie. Il ne serait donc pas surprenant que ce système puisse être utilisé pour les applications de rencontres.

Néanmoins ce processus semble avoir du mal à avancer et a déjà pris énormément de retard pour la pornographie. Alors concernant les applications de rencontres on en est pas encore à ce stade.

Send this to a friend