Amazon a dévoilé, le 8 juin, l’expansion des Luxury Stores, son offre dédiée aux marques et créateurs de luxe en Europe. Cette annonce survient quelques jours après l’ouverture de son premier magasin physique consacré à la vente de vêtements.

Amazon veut nouer un lien avec les marques de luxe

Introduits pour la première fois aux États-Unis en septembre 2020, les Luxurys Stores sont des boutiques en ligne alternatives destinées aux marques de luxe souhaitant vendre leurs produits sur Amazon. Désormais, ces magasins de mode sont disponibles en France, en Allemagne, en Italie ainsi qu’au Royaume-Uni. Quatre marques sont, pour le moment, disponibles à la vente : Elie Saab, Dundas, Boglioli et Rianna+Nina.

Ruth Diaz, vice-présidente d’Amazon Fashion Europe, explique que « la mode est un domaine dans lequel nous innovons et développons constamment de nouvelles offres, nous cherchons toujours de nouveaux moyens afin de proposer à nos clients, divers et passionnés de mode, davantage de leurs marques et styles préférés ».

Les collections présentes sur les sites sont vendues directement par les marques et les créateurs. Ce sont eux qui décident du prix, de la taille de leur stock et des produits mis en vente. Amazon se positionne en tant qu’intermédiaire offrant aux maisons de luxe, les outils nécessaires à la vente.

« Avec Luxury Stores, les marques peuvent présenter leurs collections de manière authentique et ainsi inspirer nos clients à définir le luxe qui leur convient », précise Xavier Flamand, vice-président d’Amazon Seller Services, « Nous offrons aux marques et aux designers des ressources innovantes, notamment des graphiques animés et des images améliorées en lecture automatique, afin de partager aux mieux leurs histoires et de se connecter à une clientèle engagée dans la mode ».

Aux États-Unis, Amazon est devenu le premier distributeur de mode classique en captant 34% des achats du secteur en ligne. La société devra cependant redoubler d’effort si elle souhaite s’imposer en Europe face à son nouveau concurrent Zalando. L’entreprise allemande est le leader européen en matière de mode avec plus de 12 centres de logistiques implantés dans 7 pays.

Se spécialiser dans la vente de vêtements

Fin mai, Amazon ouvrait son premier magasin physique de vêtements à Los Angeles, le Amazon Style. La boutique exploite une technologie innovante afin de faciliter l’essayage d’habits. Chaque article possède un code QR qui peut être scanné et envoyé aux employés afin que ceux-ci préparent une cabine d’essayages avec tous les vêtements souhaités.

Pour le moment, le géant de l’e-commerce n’a pas communiqué sur la part que joue la vente de vêtements sur ses 470 milliards de dollars de chiffre d’affaires enregistrés en 2021. C’est très certainement une portion congrue de ses recettes à l’heure actuelle.