Wikipedia : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Wikipedia

Depuis 2015, la Chine a souvent bloqué le contenu de Wikipédia, surtout lorsque ce dernier évoque les événements de Tian’anmen. Désormais cette censure monte d’un niveau, puisque la Chine aurait interdit l’accès au site dans toutes langues, pas seulement en chinois. Wikimedia Foundation explique dans son rapport n’avoir jamais été au courant d’un tel blocage. Pour le moment, nous ne savons pas pourquoi la Chine a décidé de prendre une telle décision. Bizarrement, cette annonce survient quelques semaines seulement avant le 30e anniversaire des manifestations de Tian’anmen, qui on le sait ont abouti à une violente répression de la part du gouvernement. À l’approche de cette date, la Chine empêche l’accès de nombreuses pages web qui relatent des faits faisant référence à cette tragédie. Toutefois, depuis que les pages Wikipédia sont protégées par le protocole HTTPS, la solution revient à bloquer entièrement l’accès au site. C’est habituel pour le gouvernement…

« What The F***… » C’est en somme ce que le 45ème président des Etats Unis s’est peut-être exclamé, en voyant la photo de pénis dont il était affublé sur sa page Wikipédia. En effet, pendant quelques heures hier soir lorsque vous demandiez à l’assistant vocal, l’âge de Donald Trump. Celui-ci ouvrait une page Wikipédia affichant une photo de sexe masculin. Dans les premières minutes, Apple a tenté de contenir l’incident en renvoyant à la base de données Wolfram Alpha, lorsqu’on posait cette question d’âge. Or, Siri utilise souvent la fiche Wikipédia des personnalités pour répondre aux requêtes des propriétaires d’iPad, iPhone ou Mac. Pour cesser cet affront, seul Wikipédia pouvait agir. Cette information de première envergure, est en fait liée à des petits malins qui se sont amusés à modifier de manière répétée la page Wikipédia de Trump. En effet, vu que l’encyclopédie géante fonctionne sur un modèle participatif, n’importe quel…

Jess Wade, une chercheuse spécialisée dans les appareils électroniques en plastique, a décidé de s’attaquer au problème de la sous-représentation des femmes dans les branches scientifiques. Afin de mettre en avant les grandes femmes scientifiques, elle rédige des fiches Wikipédia sur certaines d’entre elles. En six mois, Jess Wade a écrit 270 pages Wikipédia de femmes ayant eu une influence dans la recherche scientifique. De quoi susciter des vocations chez les jeunes filles. Pour sa première fiche, la physicienne a choisi Kim Cobb, une Américaine océanographe spécialisée dans le changement climatique ayant notamment travaillé dans la prévention des coraux. Sur son compte Twitter, Jess Wade publie les adresses des nouvelles pages avec le hashtag #womeninSTEM (acronyme en anglais de science, technologie, ingénierie et mathématiques). Meet Prof Tamsin Mather (@tamsinmather), earth scientist @UniofOxford who has travelled the 🌎 studying the chemistry of 🌋 plumes. She worked in @POST_UK + was the ‘18 @royalsociety Rosalind…

2,8 millions : c’est le nombre de fois que l’article académique « Updated world map of the Köppen-Geiger climate classification » sur les zones climatiques mondiales écrit par trois scientifiques et amis australiens a été cité sur Wikipédia. Un chiffre record, dont les auteurs n’avaient pas conscience ! Publié en 2007, dans la revue Hydrology and Earth System Sciences , l’article a utilisé des données contemporaines pour mettre à jour un modèle largement utilisé pour classer les climats du monde. Le modèle est plus connu sous le nom de Köppen Climate Classification System et a vu le jour en 1884 grâce au climatologue, Wladimir Köppen. Ce modèle n’avait pas été mis à jour depuis des décennies. Les trois auteurs de l’article sont le Docteur Murray Peel, maître de conférences au département d’ingénierie des infrastructures de l’Université de Melbourne, Brian Finlayson, professeur de géographie et Thomas McMahon, professeur d’ingénierie. Finlayson a déclaré au journal…

Google intensifie sa lutte contre les fausses informations. Sur YouTube, les vidéos qui promeuvent des théories complotistes seront désormais accompagnées d’informations et liens vers Wikipédia. La PDG de la plate-forme de partage vidéos, Susan Wojciki, a annoncé ce partenariat lors du festival South by Southwest (SXSW). « Quand des vidéos porteront sur une théorie du complot, nous afficherons, à côté de la vidéo, des informations issues de Wikipédia au sujet de cet événement », a-t-elle expliqué. Cette fonctionnalité devrait être lancée d’ici deux semaines. Pour le moment, elle ne portera que sur les vidéos complotistes les plus discutées sur la plate-forme. New from @YouTube – CEO Susan Wojciki announces a feature to fight conspiracy theories w/ related links to news, Wikipedia #sxsw pic.twitter.com/sLtjdQNqbu— Maureen Fitzgerald (@movandy) 13 mars 2018 Cette décision arrive après une polémique à propos d’un contenu conspirationniste arrivé numéro un des tendances sur YouTube. La vidéo développait une théorie selon laquelle…

Les graphistes et designers en manque d’inspiration ou recherche d’amélioration vont trouver leur bonheur grâce à cette banque de data visualizations (données de visualisation en français) appelée sobrement « The Data Viz Project ». C’est plus de 150 types de graphiques, diagrammes, données géospatiales, tracés et tableaux / tables de matières qui se retrouvent sur ce Wikipédia des données de visualisation. Lire d’autres sujets sur les données de visualisation. Ce projet est issu d’une agence de design (danoise) spécialisée dans l’infographie, d’où cette créativité pour mettre en valeur les données. L’agence Ferdio présente plusieurs de ses travaux sur son site corporate. Je vous invite à regarder par curiosité Flag Stories ou encore les Google Playcards. Pour les graphistes / designers, le Data Viz Project présente chaque illustration avec une description, ses fonctions (comparer, corréler, montrer la tendance dans le temps…) avec également des exemples concrets (et sourcés) pour avoir un…

Send this to a friend