WeWork : toute l'actualité sur siecledigital.fr

WeWork

À quelques mois d’une introduction en bourse, les chiffres d’Airbnb sont « rassurants » contrairement à ce que pouvait prétendre un rapport publié jeudi 17 octobre. Les investisseurs ont eu quelques sueurs froides et ont surtout pensé qu’ils revivraient le même cauchemar qu’avec WeWork. Vraisemblablement, ce ne sera pas le cas. Des pertes, mais des arguments rassurants Airbnb veut faire son entrée sur le marché boursier en 2020. Pourtant, un récent rapport publié par The Information a bien failli tout compromettre. Ce dernier laissait penser que les pertes d’Airbnb avaient doublé au premier trimestre de cette année par rapport à 2018. Avec la mésaventure que WeWork a connu ces derniers mois, les investisseurs préfèrent désormais être prudents. Par ailleurs, en ce moment-même, SoftBank tente de mettre la main sur le géant du coworking pour relancer la machine et atteindre le seuil de rentabilité rapidement. Le rapport mérite néanmoins d’être nuancé : l’ensemble des chiffres…

The We Company, la maison mère de WeWork a finalement décidé d’abandonner son entrée en bourse. On peut bel et bien parler d’un réel fiasco. Lundi dernier, la société a déposé une demande de retrait mentionnant son refus explicite de vouloir effectuer une entrée en bourse. Cette nouvelle tombe seulement une semaine après que SoftBank ait réussi à évincer Adam Neumann, co-fondateur et PDG de WeWork, du conseil d’administration de l’entreprise. Le business model de WeWork était jugé fébrile Malgré la demande de retrait déposée, WeWork dit que tout cela est temporaire et qu’il veut prendre le temps de réfléchir à une potentielle entrée en bourse dans le futur. Cet abandon marque la fin d’une période tumultueuse qui aura duré plusieurs semaines pour l’entreprise new-yorkaise. WeWork n’aura finalement pas réussi à susciter l’intérêt des investisseurs. Ces derniers sont restés très timides à cause des péripéties liées au fondateur de l’entreprise ainsi…

Depuis des années, le géant du coworking WeWork appartenant à The We Company, met en danger ses coworkers à cause d’une négligence liée à son wifi. En effet, l’entreprise utilise un seul et même mot de passe pour tous ses espaces de coworking à travers le monde. En plus d’être le même partout, il daterait des débuts de l’entreprise. « La technologie est à la base de notre plateforme mondiale » Alors que WeWork déclarait récemment que : « la technologie est à la base de notre plateforme mondiale », dans la perspective de son introduction en bourse imminente, il semblerait qu’il y ait quelques défaillances. Valorisée à près de 47 milliards de dollars (42,5 milliards d’euros), le groupe aurait déjà déposé des documents relatifs à son introduction en bourse en décembre dernier. Ses fondateurs, Adam Neumann et Miguel McKelvey, ont fait de WeWork une licorne, grâce aux centaines de millions de dollars levés…

Le géant du coworking WeWork a annoncé hier, 24 aout, la réception d’un énorme investissement de la part de SoftBank. À travers SoftBank Group et SoftBank Vision Fund, la société a récolté 4,4 milliards de dollars. Cette nouvelle suit l’annonce d’une expansion de l’enseigne en Chine et soutenue, une nouvelle fois, par SoftBank. Il s’agit pour ce pays d’un projet financé à hauteur de 500 millions de dollars. Pour le Japon, l’association se poursuit à travers une joint venture. La somme de 4,4 milliards sera divisée en deux parties. Une première de 3 milliards sera destinée à la société mère qu’est WeWork. Les 1,4 milliards de dollars restant sont dédiés aux entreprises que la marque a créé en Asie afin de soutenir son expansion : WeWork China, WeWork Japan, et WeWork Pacific. Le géant SoftBank semble poursuite ses investissements à coups de milliards dans les entreprises des nouvelles économies. Depuis…