transformation digitale

Les temps changent, les modes de consommation suivent le pas. Dans une société entièrement tournée vers le numérique, la transformation digitale apparaît comme l’un des leviers de croissance privilégiés par les entreprises les plus innovantes. En France pourtant, les professionnels accusent le coup. Si la plupart des sociétés hexagonales ont lentement entamé le processus, beaucoup estiment qu’elles ont pris un retard certain par rapport à leurs concurrentes européennes. Pour pérenniser l’avenir économique du pays, il est donc temps de franchir un nouveau cap et de proposer des formations supérieures en adéquation avec les réalités du marché. Transformation digitale, de quoi parle-t-on ? La transformation digitale est le résultat direct de l’émergence des nouvelles technologies. Le XIXe siècle a été marqué par l’essor de la machine à vapeur. Le XXIe siècle est celui de l’ordinateur et de la digitalisation. N’allez pas croire que la transformation digitale est uniquement liée à la démocratisation…

À une certaine époque, on apprenait en cours de « marketing » qu’un client satisfait en parlait à 2 ou 3 personnes autour de lui quand un client mécontent en parlait à 10. Aujourd’hui ce n’est plus avec 10 personnes qu’il peut partager son mécontentement, mais des milliers. Les avis se propagent sur internet comme une traînée de poudre et impactent directement la crédibilité d’une marque. Si la quête d’informations sur Google pour la recherche de nouveaux prestataires touchait initialement le marché BtoC, on constate maintenant que cela s’applique aussi en BtoB. Ainsi, une mauvaise critique peut influer sur des résultats financiers et la notoriété d’une entreprise. Cette évolution des mœurs est souvent avancée par les prophètes du marketing comme lié à la génération de l’acheteur lambda BtoB ou BtoC. Il y a bien un rajeunissement des décideurs, mais globalement la problématique vient également de la globalisation du tissu économique.…

L’ancien chef de la direction de Barclays a averti que les banques pourraient être confrontées à leur propre ‘moment de Kodak ‘. Si elles ne parviennent pas à suivre le rythme des technologies, elles risquent de tomber dans la non-pertinence. Le moment Kodak. Le ‘moment Kodak’ est, rappelez-vous, cette entreprise américaine leader mondial de la photographie. En 1976, elle avait créé l’appareil photo numérique, mais pourquoi diable les gens voudront regarder leurs photos sur leur télévision ? Ne trouvant pas de réponse pertinente à l’époque, Kodak a tout fait pour étouffer cette découverte. Ce qui vaudra leur faillite trente ans plus tard ! Antony Jenkins, qui était le chef de la direction du groupe de Barclays de 2012 jusqu’à 2015, a déclaré que les opportunités produites par les technologies numérique telles que la blockchain pourraient entraîner des économies d’efficacité entre 80 à 110 milliards de dollars. Il a également prévenu que les banques qui…

A l’ère digitale, la transformation des entreprises n’est désormais plus une tendance mais un incontournable. Sur ce registre, l’UX et le parcours client restent les principaux facteurs de performance. Une UX régie par la relation client qui nécessite de l’implication dans la relation humaine, de l’empathie. L’empathie, une notion désignant la compréhension des sentiments et des émotions d’un autre individu, voire, de ses états non-émotionnels, comme ses croyances. Dans ce dernier cas il est alors plus spécifiquement question d’empathie cognitive. En langage courant, ce phénomène est souvent traduit par l’expression “se mettre à la place de l’autre”. L’enjeu de transformation digitale est donc humain avant d’être mobile, data ou connecté. Acteur majeur et ambassadeur de l’entreprise, le collaborateur se révèle comme une super star au carrefour des réflexions marketing, RH et IT. Collaborateur First Des collaborateurs importants à considérer car ils resteront le vecteur ultime, un meta-canal de vos dispositifs multicanaux. La préférence va…

Send this to a friend