Étiquette

Technologie

L’égalité des genres et le sexisme sont des sujets d’actualité. En 2016, plusieurs collaborateurs de Google se sont unis pour lutter contre le sexisme. Ils ont ainsi créé « Lady Day » : une journée où les employés étaient invités à ajouter le terme « Lady » devant leur intitulé de poste. En Finlande, l’agence de création Hasan & Partners s’est associée avec la branche finlandaise de Plan International, une agence humanitaire pour créer un clavier un peu particulier. Sheboard est un clavier qui effectue des suggestions de mots afin de stimuler la confiance des jeunes filles. C’est simple, si vous tapez « femme» le mot qui suit est lead, si vous tapez « ma fille est » la suggestion suivante sera « forte ». Le clavier modifie également les phrases souvent associées aux femmes comme par exemple « ma petite princesse », qui sera remplacé par des mots plus…

lois sur la technologie
Yara Birkeland

Yara Birkeland, une firme agricole norvégienne a construit le premier…

Un ingénieur ivoirien a créé un carnet de vaccination qui a permis d’atteindre une couverture vaccinale totale de la population ivoirienne. Héros national. Etché Noël N’Drin est un entrepreneur de 46 ans, qui, il y a 6 ans a lancé OPISMS : le carnet de vaccination électronique. Pour 1000 francs CFA (1,50 euro) annuel, l’application se charge d’envoyer des sms sur les vaccins à réaliser chez l’enfant et tient régulièrement aux faits les utilisateurs sur les épidémies en cours. Là où « 90% des enfants ne respectaient pas le schéma de vaccination en Côte d’Ivoire » dit-il. Grâce à une interface web, on peut désormais voir l’ensemble des vaccinations réalisées. On évite ainsi les survaccinations et les soucis dus à la perte du carnet de santé. « 1,6 million de vies par an pourraient être sauvées d’après l’OMS si la couverture vaccinale était totale dans le monde, » déclare le concepteur de l’application. C’est…

Yelp IA

Trouver un bon endroit où manger, un horrible dilemme souvent.…

Nous entendons de plus en plus parler de l’IA (intelligence…

Un toxicomane en sevrage pénètre dans une pièce où la fête est en plein essor. Les boissons coulent à flot, la musique est enivrante et des drogues sont consommées. Une personne s’approche, proposant de la cocaïne. C’est une situation chargée en déclencheurs pour le toxicomane. C’est aussi une situation qui – cette fois – n’existe pas de façon réelle. La salle, la fête et la cocaïne sont toutes simulées, et la personne qui offre la drogue est un avatar. Tout a été créé par une équipe de spécialistes de la réalité virtuelle chargée de construire le pire scénario pour un toxicomane afin de déterminer si le traitement fonctionne bien. Au cours des deux prochains mois, 60 étudiants inscrits à l’Académie John Volken de Surrey, un centre de traitement à long terme, seront plongés dans des situations virtuelles spécialement conçues par rapport à leurs expériences personnelles et leurs problèmes d’addiction. Test…

google map pollution

Certes le président Donald Trump a décidé de retirer son…

CIvil Maps 6D

Civil Maps, une startup de San Francisco qui développe une…

Le Future Interface Group de l’Université Carnegie Mellon (Pittsburgh) a mis au point le next level de la NFC (la communication sans contact). Il s’agit de la détection des émissions électromagnétiques. En effet, chaque appareil possède son propre champ électromagnétique. Un peu comme une empreinte digitale. Ce champ peut être utilisé comme un identifiant dès lors que l’appareil n’est pas éteint. À l’aide d’un logiciel, l’équipe de l’Université Carnegie Mellon a doté un smartphone de cette capacité. Grâce au machine learning, le portable est capable de reconnaître chaque objet juste en le passant au dessus. Qu’il s’agisse d’une ampoule, d’un frigo, d’une TV,  d’un thermostat ou même d’une poignée de porte connectée. Les objet plus « rudimentaires » comme une machine à café ou un aspirateur, par exemple, ne sont pas en reste. À la différence que le smartphone ne pourra pas interagir directement avec mais il pourrait très bien proposer des…

cyborgs

Dernièrement nous avons parlé des ICM et de Neuralink. Nous allons…

Paqsule kickstarter

Qui n’a jamais fait l’expérience de l’ouverture de son sac…

Lorsqu’on dit de ne pas écouter la musique à fond dans la voiture ce n’est pas juste pour vous prendre la tête ou que l’on aime pas votre musique (quoique). C’est tout simplement pour des raisons de sécurité. En l’occurrence pour pouvoir entendre les sirènes des ambulances, des pompiers ou des policiers et ne pas être surpris au dernier moment. Les ambulances de Stockholm testent actuellement un système qui interrompt votre radio avec un avertissement vocal lorsqu’elles sont à proximité. Le seul prérequis est que votre poste doit doit avoir le format RDS (Radio Data System), un système dont la majorité des voitures sont dotées aujourd’hui. Quelques ambulances testeront ce système dans les trois prochains mois. On peut néanmoins craindre que ce système s’active à chaque fois que la voiture de secours prend la route. Il pourra à n’en point douter sauver de nombreuses vies en permettant aux véhicules d’arriver plus…

Depuis quelques années, la manière dont nous nous déplaçons en…

On accorde à Maurice Levy, le patron de Publicis d’avoir été le premier à employer l’expression « Uberiser ». En professionnel de la publicité il doit apprécier l’explosion que connait depuis peu ce terme. Ce phénomène d’uberisation a pris tant d’ampleur qu’à parcourir l’actualité, on peut avoir l’impression séduisante que toute l’économie est menacée et qu’en très peu de temps des pans entiers de notre paysage économique vont s’écrouler. A effectuer un inventaire des avancées du numérique, de l’internet des objets aux Fintech, on peut également vite se convaincre de la toute-puissance de la technologie. Et très vite on se met à voir des Ubers dans tous les secteurs. A suivre cette logique on risque d’oublier au passage l’essentiel que nous nommerons ici Hubert. Hubert c’est pour nous le client type, c’est pour nous les tendances des attentes et besoins des clients, c’est pour nous les usages. Et il est là pour nous rappeler que…

Pas moins de 190 entreprises tricolores étaient présentes au CES 2016…

On le sait tous, le cycliste urbain que nous sommes…

Début novembre, le Ministère de l’Industrie et de la Technologie de l’Information chinois a annoncé qu’un système chinois de VLC, ou Visible Light Communication, ou encore LiFi (Light Fidelity), avait réussi à atteindre un taux de trafic en temps réel de 50 Gbits par seconde. Ce débit impressionnant pourrait dans un futur proche nous permettre de télécharger un film en HD en à peine 0,3 secondes simplement grâce à la lumière d’une lampe. Pour information, le record de débit semble aujourd’hui appartenir aux chercheurs de l’Université d’Oxford, qui ont réussi à atteindre un débit de 224 Gbits par seconde. Gardons cependant les pieds sur terre, de tels dispositifs restent pour l’instant à des années de toute forme de commercialisation possible. Cette annonce est une excellente occasion de faire le point sur cette technologie encore peu démocratisée, mais sur laquelle la France est experte. On doit l’invention du concept de la…

Boudées par le grand public et finalement retirées de la…

Send this to a friend