Switch : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Switch

Suite à un problème lié à la batterie de la console portable, le fabricant japonais prévoit de remplacer toutes les Switchs achetées il y a moins d’un mois, par des modèles neufs et plus puissants. Malheureusement cette offre n’est valable pour le moment qu’aux États-Unis et au Canada. Un nouveau modèle plus puissant L’entreprise a dévoilé le 17 juillet dernier, de manière très discrète, une nouvelle version de sa console Switch, avec plus d’autonomie. L’ancienne Switch lancée en 2017 a donc été remplacée par ce nouveau modèle. La différence en les deux versions est uniquement reconnaissable par le packaging, les deux consoles seront totalement similaires, c’est simplement la batterie qui a été optimisée. Les utilisateurs de la Switch en mode portable ont souvent été déçus par l’autonomie de la console, c’est pourquoi Nintendo a réagi en proposant cette version plus endurante. Un remplacement gratuit Le fabricant va plus loin et propose…

Le mois dernier, nous évoquions la forte probabilité qu’une Nintendo Switch moins cher voit le jour. Aujourd’hui, Nintendo officialise cette information, et annonce même une date de lancement, ainsi que le prix. La Nintendo Switch Lite devrait donc voir le jour dès le 20 septembre prochain, pour « seulement » 199 dollars, soit près de 180 euros. The Verge a consulté Doug Bowser, le président de Nintendo aux États-Unis, cette version Lite ne devrait pas tellement changer de la version actuelle, sans aucune différence en termes de puissance. Mais alors, pourquoi la qualifier de Lite ? Tout simplement, l’écran sera plus petit, et la console ne proposera pas les Joy-Con détachables. De plus la Switch Lite est principalement conçue pour jouer en mobilité, la console ne peut pas se connecter à un téléviseur. Cependant, comme on peut le voir dans la vidéo il devrait être possible de connecter deux Joy-Con…

Nintendo pourrait bien avoir en réserve de quoi enrichir un peu plus son offre Switch Online. Payant depuis septembre dernier après des mois de gratuité, le service en ligne de Nintendo pour sa Switch propose en guise de compensation un accès à un catalogue étendu de jeux NES. On apprend d’Engadget qu’il pourrait être prochainement complété de titres SNES. C’est en tout cas ce vers quoi pointe la découverte d’un hacker du nom de Kapu. En farfouillant dans le code de l’offre en ligne du géant nippon, l’intéressé est parvenu à identifier une liste de 22 jeux tout droit issus du catalogue de feue la Super NES. On y trouve des grands classiques qui seront à même d’ameuter les nostalgiques… et bien sûr, l’inévitable Mario n’est pas en reste. I was finally able to look around NES Online's strings a bit myself and noticed the sheer amount of SNES games…

En décembre dernier, des hackers avaient révélé la présence d’un « VrMode » dans les services Applet Manager de la Switch. Et depuis ? Rien … Jusqu’à ce qu’une vidéo postée sur Twitter indique que plusieurs fonctionnalités ont été testées. En quelques minutes, les curieux ont réussi à déverrouiller le mode réalité virtuelle. https://t.co/wSPNcuuGVa So I just tried and a screen appeared. Interesting… pic.twitter.com/MLiKfYpokb — random (@random666_kys) 8 août 2018 Que sait-on sur le mode réalité virtuelle caché dans la Switch ? Comme on peut le voir sur la courte vidéo, qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, il semble facile d’activer le mode réalité virtuelle caché dans la Switch. Une fois la manipulation réalisée, l’écran est divisé en deux parties de la même taille. Ainsi, les différents éléments composant l’interface utilisateur apparaissent des deux côtés comme lorsque l’on utilise un casque de réalité virtuelle. Pourtant, tout laisse à penser que la…

Il y a à peine une semaine, on apprenait qu’un groupe de hackers avait réussi à installer Linux sur la Nintendo Switch. Leur objectif étant de montrer que la très populaire console de Nintendo était simple à pirate, mais ils voulaient surtout pouvoir utiliser Linux sur la console. Ils avaient ainsi montré sur Twitter une photo sur laquelle une Switch démarrait Linux. 🐧🐧🐧🐧 #switch pic.twitter.com/4iTjTk9D59 — fail0verflow (@fail0verflow) 6 février 2018 Mais ils semblent être allés plus loin. Sur la vidéo ci-dessous on peut ainsi voir que la Switch est utilisée comme une tablette, avec un navigateur web. Code execution is all the rage these days, but can your Switch do *this*? 😉 #switchnix pic.twitter.com/NMnBq61tOM — fail0verflow (@fail0verflow) 17 février 2018 Sur Twitter, fail0verflow explique que le beug utilisé pour piraté la Switch, ne peut pour le moment être corrigé et qu’aucune puce (modchip ) n’a été utilisé pour le…