startup - Page 2 of 4 : toute l'actualité sur siecledigital.fr

startup

La start-up britannique, créée en 2015, Revolut est connue pour avoir révolutionné la banque, et notamment l’accès trading, en créant sa plateforme sans frais où il est possible d’investir dans diverses sociétés. Cependant elle n’est pas encore lancée officiellement. Toutefois, selon une enquête menée par Wired, l’environnement de travail y est décrit comme étant toxique pour les employés. L’application, très innovante permet de transférer de l’argent d’un compte à un autre en toute simplicité. Très utile pour les voyageurs, cette dernière leur évite de devoir passer par des banques de change, et leur permet de payer aux taux les plus bas ce qu’ils souhaitent. Avec 4 millions d’utilisateurs à travers le monde, l’entreprise aurait effectué plus de 25 milliards en 250 millions de transactions, en 3 ans. Elle est souvent comparée à N26, autre néobanque, mais venue d’Allemagne. Néanmoins, comme dans toutes entreprises, l’envers du décor n’est pas aussi agréable.…

Microsoft s’engage pour la croissance des startups françaises spécialisées en intelligence artificielle depuis des dizaines d’années, via l’assistance que procurent ses outils. Il y a 18 mois, cet engagement a pris un nouveau tournant avec l’émergence de AI Factory. Il y a 18 mois naissait à Station F, le gigantesque campus de startups parisien, un projet d’accompagnement de la croissance des startups françaises développé par Microsoft : AI Factory. Depuis, ce programme a débouché sur la prise d’autonomie de nombreuses pépites. Outre son impact majeur dans la recherche d’actionnaires pour ces dernières, avec plus de 12,2 millions d’euros levés grâce à son soutien, c’est aussi la capacité des membres du programme à dénicher les meilleurs profils en intelligence artificielle qui a permis aux startups de bénéficier d’une véritable bouffée d’oxygène. Un programme qui fédère une communauté Les recherches en intelligence artificielle regroupent beaucoup de monde, mais ce sont des personnalités…

Selon The Information, l’achat de cette startup soucieuse de la vie privée aurait eu lieu plus tôt dans l’année. Selon eux, ce serait un choix naturel du fait qu’Apple soit centré sur la confidentialité de ses utilisateurs. Par ailleurs, Apple aurait connu cette année de nombreux recrutements axés sur l’IA dont celui de l’ancien directeur de la recherche et de l’intelligence artificielle de Google, pour améliorer les compétences de Siri. Silk Labs n’est pas une entreprise très connue à ce jour dans le monde de la technologie, et pourtant, elle a été cofondée par l’ancien directeur de la technologie de Mozilla, Andreas Gal. Cependant, un seul produit aurait été lancé, une caméra de surveillance intelligente nommée « Sense Smart», pour les maisons, afin de reconnaître les utilisateurs et leurs animaux domestiques . Cette caméra pouvait également déclencher des contenus personnalisés, comme la musique préférée de votre fils via une enceinte Sonos…

Le dossier de presse est censé centraliser l’ensemble des éléments dont un journaliste qui souhaite trouver des informations sur votre société pourrait avoir besoin pour rédiger un article. Concis, pratique et exploitable, le dossier de presse est sujet à des normes, et le constituer et le mettre en ligne peut demander un certain temps. Presse Kite est un produit web qui répond à cette problématique, en se proposant de vous fournir template et hébergement pour votre dossier de presse, avec la promesse que son élaboration ne vous prendra qu’une dizaine de minutes. Il vous suffit de vous enregistrer sur le site (qui ne demande pas de carte de crédit), de remplir l’ensemble des informations, upload les éléments qui pourraient être utiles à des journalistes, de choisir un nom de domaine customisé et de mettre le tout en ligne. Au niveau des informations, on reste sur l’ensemble des informations qui faciliteront…

L’accélérateur américain qui a notamment financé reddit, Airbnb, Dropbox ou le français Algolia lance les sessions 2018 de sa Startup School : 10 semaines de cours en ligne entièrement gratuits. Ses sessions s’adressent aux fondateurs en early stage. L’idée du programme est de décloisonner l’accès à la connaissance s’agissant de l’innovation. Les conférences données à Mountain View, Californie, seront mises en ligne pour les participants de la Startup School. Les speakers seront des fondateurs de la communauté de l’accélérateur et des figures de la Silicon Valley dont Paul Graham, Sam Altman ou Michael Seibel. L’an passé, 56 % des entreprises ont terminé le cours dont 38 d’entre elles ont intégré le programme d’accélération Y Combinator et ont reçu un financement. La nouveauté 2018 : les 10 000 $ en fonds propres promis aux 100 des entreprises les plus prometteuses qui se rejoignent le programme et terminent le cours. Au-delà des…

Dans un marché des goodies au modèle dépassé, la startup Besight propose un modèle alternatif reposant sur deux innovations. Les goodies… Vous savez, ces produits fabriqués à l’autre bout du monde que l’on vous distribue nonchalamment à l’entrée d’un salon et qui finissent rapidement dans des poubelles déjà trop pleines… « Inutiles, de mauvaise facture, pas jolis, peu créatifs. » Voilà ce que l’on peut entendre sur les objets publicitaires à la sortie d’un salon. Le marché des goodies souffre de deux problèmes : l’originalité et la qualité sont rarement au rendez-vous. UN MARCHÉ QUI A LA MÊME STRUCTURE DEPUIS TOUJOURS Le marché des goodies est structuré par les producteurs et non par les agences créatives. Le principe est simple : vous lisez un catalogue de 500 pages pour finir par choisir un stylo et un mug et vous envoyez votre logo au fabricant. Bien-sûr dans ces conditions, pas question…

Quels sont les points communs entre Orange et Google  ? Il s’agit de deux sociétés, aux multiples entités, qui n’ont jamais caché leur intérêt pour l’innovation, bien au contraire. Aussi, le fait qu’elles s’associent pour investir dans des startups de la zone EMEA n’a rien de très surprenant. Depuis plusieurs années, Alphabet (la société mère de Google), a contribué à l’essor de nombreuses startups américaines, au travers de ses entités GV et CapitalG. Selon Techcrunch, une nouvelle stratégie d’investissement viserait à présent l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient. Pour s’assurer d’un succès aussi rapide que conséquent en terres inconnues, quoi de plus évident que de se rapprocher d’une structure pérenne et bien établie comme Orange Digital Ventures, le fonds de capital-risque d’Orange ? D’après les rumeurs, les deux organisations s’associent pour investir dans les domaines de l’IoT, de la cybersécurité, du cloud, de l’IA, de la fintech ainsi que celui des solutions…