Étiquette

retail

Au Royaume-Uni l’enseigne Lidl a annoncé le lancement d’un chatbot qui va aider ses utilisateurs à choisir le vin idéal. Petit clin d’oeil culturel, ce robot porte le doux nom de Margot. Apprendre à identifier un bon vin dans un rayon de supermarché prend du temps, probablement quelques années d’expérience. Accorder un vin avec son repas, c’est encore une toute autre mission. Au Royaume-Uni, Lidl possède 690 points de vente proposant tous une sélection de vins. De plus, l’enseigne a reçu la distinction du « Supermarket of the Year » au « Drinks Retailing Award » récompensant la qualité du vin qu’elle propose. L’arrivée de Margot devrait renforcer cette position en offrant un véritable service à ses clients. Il aura fallu 12 semaines pour que Lidl et son prestataire Aspect sortent ce chatbot qui intègre des technologies de compréhension du langage naturel ainsi que des outils permettant de lier la…

Caisses automatiques RFID
Amazon Go

Présenté comme le plus grand campus de startup au monde, Station F accueille depuis son inauguration de nombreuses pépites. Installé dans une ancienne gare, ce projet initié par Xavier Niel a ouvert ses portes les 29 juin 2017. Station F permet à des entreprises d’installer un cadre propice à l’entrepreneuriat et à l’innovation. De cette manière, il est possible de découvrir des programmes d’accompagnements initiés par Ubisoft, Zendesk, Microsoft, Facebook, ou encore vente-privee. Dans un contexte où le numérique est omniprésent, cette dernière place l’innovation et les technologies au coeur de sa stratégie de croissance. Afin de continuer de bousculer les codes et de faire évoluer les tendances, vente-privee a créé IMPULSE, son accélérateur de startups. vente-privee IMPULSE La première promotion est arrivée au sein d’IMPULSE en avril 2017. L’accélérateur accueille de 5 à 6 sociétés pour une période de neuf mois. Le terme accueil est véritablement ancré dans le…

Septième chronique d’une série de huit sur l’évolution de l’expérience…

Target

Sixième chronique d’une série de huit textes sur l’évolution de l’expérience client en point de vente de 1800 à 2050, mon objectif est d’éclairer les lecteurs sur différents changements et innovations qui ont jalonné l’histoire du marketing en point de vente. Lire les précédants articles sur le sujet. 2000 – 2010: le digital révolutionne l’expérience client! L’essor d’un nouveau géant ! Alors que l’histoire du retail jusqu’alors était intégralement physique, l’avènement d’internet offre enfin aux premiers e-commerçants le statut qui leur revient : celui de visionnaires ! Pour autant, l’un des exemples les plus frappants des tâtonnements de ces e-stores provient sans doute du krach spectaculaire de Boo.com, premier site e-commerçant à être alors ultra-médiatisé. Le concept de base est simple : « vendre via internet des vêtements de marques et de créateurs à une clientèle jeune, urbaine et technophile » et les investisseurs déraisonnables sont nombreux ; malgré les sommes dépensées – on parle d’entre 120 et…

coffee retail smartphone technology

Ah … la simplicité d’utilisation d’Uber. Ah … la galère…

Groupon+

Confronté à une concurrence de plus en plus forte, à…

Cinquième chronique d’une série de huit textes sur l’évolution de l’ expérience client en point de vente de 1800 à 2050, mon objectif est d’éclairer les lecteurs sur différents changements et innovations qui ont jalonné l’histoire du marketing en point de vente. 1970 – 1999: l’expérience retail technique et marketing! CB : Carte et Code-Barre ! Alors que les formats des magasins se généralisent et, tout au mieux, grandissent avec la création des « mega malls », c’est plutôt de l’intérieur que les innovations se développent ; la création discrète d’Amazon le 5 juillet 1994 par J. Bezos, premier « e-commerçant » spécialisé, à l’origine dans la vente de livres et de celle de eBay en 1995 par Pierre Omidyar en Californie passe presque inaperçue ; en revanche, les cartes de paiement deviennent les nouveaux outils phares de l’ expérience client. Le premier distributeur automatique de billets est installé à Paris en 1968 (1967 à Londres), trois petites années avant…

Enceintes Amazon Echo dans un magasin Whole Foods

En juin, Amazon mettait clairement les pieds dans le secteur…

Walmart Google Home

Les 3 Kits Apéro de la start-up, concoctés par Maison Plisson, Julhès et Cul de Cochon, devraient animer les afterworks parisiens d’ici à la fin de l’été. Réunissant sur sa market place les meilleurs commerces de bouches alentour, elle garantit une livraison de leurs produits dans l’heure. Un coup de projecteur salutaire pour ces commerçants de quartiers. Lancée à l’automne 2016, epicery s’est invitée dans le paysage (déjà bien dense) de la food-delivery, mais sur un créneau encore inexploité. Le service présente ainsi le double avantage de fournir les parisiens pressés en produits frais et de qualité, et d’offrir aux petits commerces de nouveaux canaux de ventes à moindres frais (le cofondateur Edouard Morhange parle de 30% de chiffre d’affaires supplémentaires pour chacun d’entre eux). Avec en toile de fond, la volonté de créer/renforcer le lien entre habitants et commerçants. Le pari de la digitalisation des commerces de bouche Pour…

C’est suite à l’étude d’une société travaillant dans le secteur…

Les algorithmes organisent chaque jour un peu plus notre vie.…

Quatrième chronique d’une série de huit textes sur l’évolution de l’expérience client en point de vente de 1800 à 2050, mon objectif est d’éclairer les lecteurs sur différents changements et innovations qui ont jalonné l’histoire du marketing en point de vente. 1940 – 1969 : l’âge d’or de la société de consommation La fin de la seconde guerre mondiale et le retour à la « liberté de mouvement » constituent, via la bonne humeur sociale et le plein emploi, les bases de notre société de consommation moderne. A ce titre, le format du magasin s’élargit et se diversifie : le client se retrouve alors confronté au choix et au gigantisme ! Marchés, super, hyper, malls ! Est-ce le manque de vivres pendant la guerre qui crée les bases du discount ? C’est une possibilité. Est-ce le faible pouvoir d’achat de la population vaincue qui génère cette idée dans la tête des frères Albrecht ? C’est presque certain ! Lorsque en 1946, Théo…

Dash Wand d'Amazon

En 2016, les Dash Button d’Amazon débarquaient en France et…

Nous avons déjà bien parlé du nouveau plan d’attaque d’Amazon…

Plus besoin de présenter l’impact des smartphones avec nos usages du Web. Plus de 50% du trafic provient du mobile. Fort de ce constat, une infographie a été réalisée par une entreprise travaillant sur la Reconnaissance d’image et la Réalité augmentée. Elle porte sur les utilisations du mobile en magasin et l’expérience des utilisateurs. À emporter : – 83% des clients utilisent leur mobile pendant leur achat, – 62% sont prêt à scanner un produit avec leur smartphone pour voir les avis, – 50% des utilisateurs mobile en magasin passent plus de 15 minutes dessus. Quelles sont les principales utilisation du mobile en magasin ? #1 Comparer les prix d’un produit à un autre #2 Regarder s’il existe des promotions via les emails #3 Vérifier la liste de course ou la to-do list #4 Ouvrir l’application mobile de la boutique en question #5 Prendre en photo les produits afin de…

shopify

Shopify est un site qui permet de créer sa plateforme…

Send this to a friend