publicité

Le plus petit des géants des médias sociaux, Snapchat, vient d’annoncer le lancement d’une PMP (Partner Private Marketplace) afin que les annonceurs puissent acheter directement de la publicité et les éditeurs puissent la vendre directement aux marques sur les contenus publiés dans Discover. Ce nouvel outil permettra de réserver de l’espace publicitaire dans des éditions spécifiques de la section Discover de Snapchat, qui présente des contenus créés par de grands médias aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. De plus, début août, Snap déploiera cette nouvelle offre en France. Les annonceurs auront ainsi accès à Cosmo, VICE et Vogue Paris. La nouvelle plateforme publicitaire tend à donner aux annonceurs un plus grand contrôle sur l’emplacement de leurs annonces et le type d’audience qu’ils souhaitent cibler, tout en offrant un achat automatisé de display. Les marques pouvaient déjà acheter l’inventaire des contenus Discover avant cette mis à jour, mais c’était complexe,…

Besight
Google Ad Manager Marketing

Pendant des années, Adidas a modelé sa stratégie de communication autour des cookies récoltés et des impressions sur leurs différents supports. Néanmoins cette technique est performante pour toucher du monde à court terme. Or récemment, Adidas a ordonné à ses agences de stopper ce type de campagnes et de mettre en place un stratégie d’approche durable et valable ! C’est pourquoi lors de cette Coupe du Monde qui commencera dans 2 jours, Adidas va non plus privilégier les impressions mais l’engagement avec le public. La marques aux trois bandes a remarqué que ses consommateurs n’étaient pas spécialement friands de publicité et choisi donc de passer directement par des influenceurs qui eux ont un public fidèle et un fort engagement. Cette campagne mis en place pour la Coupe du Monde de football 2018 met en corrélation pas moins de 56 ambassadeurs les plus influents de la marque. New York, Londres, Shanghai,…

Facebook régie publicitaire influenceurs annonceurs
Les publicités unskippables, officiellement testées sur Snapchat

Toujours en quête de revenus, Snapchat ne cesse de lancer de nouvelles fonctionnalités ! Après la création de filtres personnalisés ou encore le lancement de Shoppable, l’application au petit fantôme jaune va à partir de mai lancer un test afin de mieux tirer profit de son contenu ! Snapchat va introduire « Commercials », des publicités de six secondes que vous ne pourrez pas passer. Elle seront intégrées dans les contenus TV diffusés sur l’application. Rassurez-vous, pas de publicités prévues (pour le moment) dans vos messages, vos stories ou encore la section Discover. Ce test va permettre à Snapchat d’observer le comportement des utilisateurs face à la publicité et ainsi adapter le format ! Cette décision se rapproche du modèle de YouTube et des 5 secondes de publicités obligatoires avant une vidéo, un modèle auquel les générations actuelles sont habituées. Snapchat n’étant pas encore rentable, la publicité représente sa seule source de…

ADN Performance
Chiffres, comportements et fonctionnalité de LinkedIn aujourd'hui
Nicolas André, associé et Pierre Faucheux, Data Planner chez Synomia

Google travaille en ce moment sur un nouveau format de publicité « display » à destination des smartphones. Ces nouvelles bannières sont en réalité des mini-jeux auxquels il est possible de jouer directement depuis la publicité sans avoir besoin de le télécharger. Le service AdMob de Google permet aux créateurs d’application de gagner de l’argent grâce à la diffusion de publicités. Ce service est notamment à l’origine du mécanisme qui vous permet de gagner une vie dans un jeu en regardant annonce vidéo de quelques secondes. Les créateurs de l’application touchent une petite somme d’argent chaque fois qu’une pub est affichée. C’est ainsi qu’ils parviennent à gagner leur vie, car la plupart du temps, ces applications sont gratuites. Face au nombre de publicités auxquelles sont confrontées les personnes aujourd’hui, Google a décidé de proposer un nouveau format de publicité qui soit moins dérangeant pour les utilisateurs. Pour cela, ils ont…

Décryptage de la dernière publicité d'Apple pour son enceinte Homepod.
Moins publicite netflix

La chanson française a eu ces heures de gloire dans la pub avec entre autre Gotainer et ces tubes mémorables pour Banga ou Belle des champs. Depuis elle est assez peu utilisée pour accompagner les spots publicitaires. Cette gloire inspire assez peu nos créatifs qui considèrent la chanson française comme indigne du storytelling qu’ils veulent porter. Excusons les publicitaires, car ils suivent l’opinion de la majorité des compositeurs Français. Une belle partie de nos auteurs sont en effet les premiers à fuir le Français, frileux à l’idée de chanter dans la langue de Molière. Paresse intellectuelle et art mineur Le tout est nimbé d’une forme de paresse intellectuelle qui fait que ces artistes  sont plus à l’aise avec des textes anglo-saxons du type « Yellow submarine » dont la naïveté serait inacceptable en français. L’oreille hexagonale serait attachée au sens des mots presque plus qu’a leurs musicalités. Il faut avouer que devant une Barbara…

publicités Facebook
Fraude publicitaire

Présenté en mai 2017, le décret concernant les images retouchées et utilisées dans la publicité vient d’entrer en vigueur ce mois-ci. Le fameux « décret Photoshop » concerne plus précisément les photos insérées dans la publicité, sont donc visés : la presse, les affiches, le web, les catalogues et les prospectus. Toute retouche présente sur l’un de ces supports et à but publicitaire devra être signalé de façon claire. Le décret précise que l’annonceur sera responsable de l’application de la loi, au risque de prendre une amende de 37 500 €. Alors que ce décret est tout juste en application, la banque d’images Getty a annoncé qu’elle prenait de l’avance en n’autorisant plus les photos retouchées sur sa plateforme. Getty Images a annoncé la nouvelle le 26 septembre dans un communiqué de presse : aucune photo de mannequin dont le corps a été retouché par un quelconque logiciel ne pourra…

YouTube Live

Lors de la WWDC 17 en juin, Apple a présenté HomePod, un haut-parleur intelligent qui se veut haut-de-gamme en raison de son système audio. L’objectif de l’objet est bien sûr de concurrencer les grands déjà en place, particulièrement Amazon et Google. Apple a donc évidemment précisé que Siri serait intégrée au HomePod. Sur le marché du mobile, l’assistant vocal conserve la première place en raison d’un grand nombre d’utilisateurs iPhone dans le monde. Cependant, la fonctionnalité semble intéresser de moins en moins du fait de son incompétence, et Siri serait en train de perdre des utilisateurs, et Apple le sait. Pour remédier à cela, l’entreprise a choisi de faire la promotion de son assistant grâce à une star hollywoodienne : Dwayne Johnson, alias The Rock ! Dans un spot publicitaire de plus de 3 minutes, Apple vante les mérites de Siri, qui suit The Rock dans toutes ses péripéties. Soupçonné…

Silence

Send this to a friend