media : toute l'actualité sur siecledigital.fr

media

Avec l’arrivée du RGPD et une dynamique plus stricte en matière de protection des données personnelles, imposée par les régulateurs à travers le monde, les médias tentent de trouver de nouveaux moyens de cibler leurs communautés. C’est le cas du Washington Post qui s’apprête à mettre en place Zeus Insights, un outil qui offre de nouvelles capacités d’analyse et de ciblage ainsi que des prédictions d’intention. Une aubaine pour les spécialistes du marketing. Zeus Insights promet de générer des résultats, malgré les exigences des régulateurs. Récemment, Marriott et British Airways se faisaient épingler pour non-respect du RGPD. Les deux sociétés vont écoper d’amendes importantes, respectivement 111 millions d’euros et 204 millions d’euros. Elles n’ont pas su protéger suffisamment les données personnelles de leurs clients. Pour éviter d’être en dehors des clous, The Washington Post prévoit d’utiliser un nouvel outil. Cette plateforme promet de surveiller des données contextuelles telles que l’analyse des…

Le média Vice, référence même des dernières générations en matière d’articles et de contenus web vient d’annoncer la réduction de ses effectifs. L’entreprise va supprimer près de 250 postes, un coup dur pour le média pourtant réputé. Une baisse de trafic responsable de cette suppression Vice est un média atypique qui prône depuis toujours sa différence et son discours si bien tourné pour les nouvelles générations. Implanté à Brooklyn, le média recensait près de 49,1 millions de visites en mars 2016, néanmoins, aujourd’hui le chiffre s’élève à 27 millions. Une baisse majeure qui vient appuyer les inquiétudes de plusieurs investisseurs. Il faut savoir que ses articles engagés et d’une franchise rare ont alimenté un véritable battage médiatique autour de l’entreprise. Un avantage considérable pour faire parler de lui, en effet, il s’agit d’une des principales raisons pour lesquelles le fanzine est devenu incontournable. Des mesures radicales pour maintenir la rentabilité…

Souvent déconnecté des stratégies Owned et Paid Media, le Earned Media joue pourtant un rôle essentiel dans sa stratégie de contenus. C’est l’un des grands paradoxes du moment : le levier marketing qui inspire le plus confiance aux consommateurs est aussi celui dans lequel les professionnels investissent le moins. Seul un quart des budgets marketing lui serait consacré selon l’étude Cision parue en mars 2018, alors que son reach reste, de loin, le plus élevé. Pourtant, le Earned Media, qui désigne les expositions gagnées par une marque sur les réseaux sociaux ou les blogs à travers notamment les avis et les commentaires des consommateurs, bénéficie d’un pouvoir de conviction incomparable. Il est jugé crédible par les consommateurs puisque les messages sont véhiculés par des tiers et non par la marque elle-même. À l’inverse, le Owned Media caractérise l’ensemble des contenus, médias ou plateformes détenus et maîtrisés par la marque lui…

Le réseau social a annoncé la mise en place d’un sondage à partir duquel les utilisateurs pourront définir les médias comme considérés « de confiance ». Décidément, 2018 est l’année de la remise en question pour la plateforme américaine. Au début de l’année, Mark Zuckerberg annonçait ses nouvelles résolutions, dont un majeur changement dans l’algorithme de Facebook. En modifiant ce dernier, le réseau fait le choix de mettre moins en avant le contenu des pages au profit des profils. De quoi relancer l’interaction directe entre les utilisateurs et amis présents sur la plateforme. Néanmoins, cela signifie que les marques, les entreprises et les médias profiteront d’une visibilité plus faible. Si Facebook laisse moins de place à l’information, c’est aussi pour proposer du contenu qu’il souhaite plus fiable. Dans une nouvelle publication, le patron du réseau social a annoncé qu’il voulait laisser le choix aux utilisateurs. Il a expliqué : «…

L’annonce a été publiée aujourd’hui sur le blog d’actualités The Keyword de Google sous le titre Driving the future of digital subscriptions. L’information concerne une mise à jour d’une règle du moteur de recherche concernant les résultats de recherche et Google Actualités. Cela concerne la règle du « First Click Free ». Pour beaucoup de monde, la politique du First Click Free n’évoque pas grand-chose, mais pour les médias, sa mise en place en 2005 fut un sérieux tacle envers leur monétisation. Pour rappel, le business model historique des médias (j’entends là les traditionnels comme Le Monde ou Libération en France) était (encore aujourd’hui) l’inscription payante. Un modèle économique permettant aux médias de recevoir une rentrée fixe et régulière et aux lecteurs d’avoir l’accès aux contenus journalistiques. En 2005, Google, qui était alors un « bébé » avec une vision du web gratuit, mettait en place cette règle afin de…

C’est en me demandant, au détour d’une conversation, quelles convictions portaient siecledigital.fr qu’est venu l’idée de cet article. En re-lisant le titre, vous l’aurez compris que la notion de « Reader Centric » est intervenue. Que comprendre par cette expression anglophone ? Elle est venue naturellement, mais aussi inspirée de la notion d’User Centric propre à l’analyse d’un site Web et chère aux data analyst. Dans tous les cas, nombreux sont les éditeurs et blog de marque ayant oublié cette vision. Se concentrer sur le fond Priorité numéro un de toute stratégie de contenus, c’est le fond de la ligne éditoriale. Par « fond », j’entends par là, l’élément de base qui constitue le socle des sujets abordés. Concrètement, à la lecture d’un sujet, les lecteurs doivent avoir appris quelque chose, s’être posés des questions ou voir même interagi d’une quelconque façon. Ainsi le sujet d’un contenu doit répondre à…

Après l’usage de Snapchat pour sensibiliser à Alzheimer, de Facebook pour inciter à combattre la maladie de Charcot, ou encore d’Instagram pour alerter de la faim dans le monde, c’est aujourd’hui de Tinder dont le Conseil de l’Immigration d’Irlande (ICI) se sert pour dénoncer les crimes liés au commerce du sexe. Avec cette campagne, il espère ainsi confronter les utilisateurs de l’application aux réalités de la prostitution et les impliquer dans la lutte contre ses atrocités. Créer l’électrochoc… Avec 200M€ par an de gains estimés par la « Gardaì » (police de la République d’Irlande), le trafic du sexe est devenu l’un des crimes les plus lucratifs du pays. Cependant, si le Conseil de l’Immigration – une association qui lutte pour les droits des immigrants – est déjà venu en aide à une soixantaine de victimes transportées dans le pays pour être exploitées, la réalité de ce marché reste encore trop…