médecine : toute l'actualité sur siecledigital.fr

médecine

Demain, se décider à faire du sport pourrait se révéler beaucoup plus simple. Des chercheurs du centre de recherche américain Joslin Diabetes ont découvert une bactérie qui augmente la résistance et les capacités physiques. Appelée Veillonella atypica, elle a été identifiée en comparant le microbiote des marathoniens de Boston en 2015 et ceux des personnes sédentaires, nous rapporte Futura-Sciences. Une bactérie présente en abondance chez les marathoniens Non, ce n’est pas une légende. Finalement, les marathoniens ont bien un petit quelque chose en plus pour boucler avec autant d’efficacité des courses de 42km195. C’est Veillonella atypica, une bactérie du genre Veillonella. Son importance dans leurs performances a pu être établie à partir de l’analyse des échantillons fécaux des coureurs du Marathon de Boston dans une période d’une semaine avant et après l’évènement. Cette analyse a permis d’identifier les bactéries présentes dans le microbiote (la somme des micro-organismes vivants dans un…

Des chercheurs de Google et de l’hôpital universitaire de Northwestern ont créé un modèle d’IA capable de détecter le cancer du poumon à partir de tests de dépistage. Il faut savoir que ce cancer est le plus meurtrier de tous, plus que le cancer du sein, qui lui aussi est désormais détectable grâce à l’intelligence artificielle. Le problème réside dans le fait que la majorité des cancers sont identifiés à des stades déjà très avancés, ce qui diminue les chances de survie du patient. C’est pourquoi Google est déterminé à changer cela en rendant les analyses plus précises, mais aussi plus accessibles. Une intelligence artificielle bien entraînée Pour tester le modèle, Google a demandé à ce que 45 856 scanners thoraciques soient examinés par l’IA. Par la suite, les résultats ont été comparés avec ceux de six radiologues certifiés. Le programme a détecté 5% de plus de cas de cancer…

Voilà une très bonne nouvelle pour la médecine. Des chercheurs du M.I.T (Massachusetts Institute of Technology), ont réussi à faire en sorte que des hydrogels synthétiques puissent agir comme des muscles, par le biais d’un entraînement rigoureux. La matière obtenue pourrait être utilisée dans des implants pour les remplacements de cartilage, la mise en place de valves cardiaques, et bien d’autres applications curatives. Une étude dévoilée lundi 22 avril sur phys.org. Pour constituer cet hydrogel souple et résistant comme un muscle, les chercheurs ont utilisé des hydrogels d’alcool polyvinylique, qu’ils ont soumis à une formation mécanique au sein d’un bain-marie. Ces hydrogels sont généralement utilisés pour les implants médicaux. Il était impératif que l’hydrogel renforcé contienne beaucoup d’eau pour être assez souple pour le corps humain. En effet, la chercheuse principale, Xuanhe Zhao, a déclaré « La plupart des tissus humains contiennent environ 70% d’eau, donc si nous voulons implanter…

Facebook avait dernièrement annoncé réfléchir à des prises de mesures pour endiguer les groupes anti-vaccination. Dorénavant, le réseau social passe à l’action. Sur son blog officiel, Facebook explique, pour commencer, qu’il va diminuer le référencement de ce type de pages ou groupes, afin de moins les voir apparaître dans le fil d’actualité. Concernant Instagram, cela empêchera ce contenu d’être accessible depuis Instagram Explore ou depuis un hashtag. Les groupes anti-vaccins seront exclus des recommandations et ne seront pas indiqués lors d’une saisie dans la barre de recherche. L’outil publicitaire de Facebook prévoit de filtrer les informations erronées concernant le sujet de la vaccination. Facebook a déclaré s’appuyer sur le soutien de l’OMS pour discerner le vrai du faux dans ce grand nombre de publications. Cette organisation a identifié des canulars et fake news concernant la vaccination et compte bien les communiquer à Facebook. Si ces mesures semblent radicales et efficaces,…

Dans la série des bénéfices que peut apporter l’IA (intelligence artificielle), celui du stéthoscope intelligent mis au point par les ingénieurs de Johns-Hopkins ne consistera pas à mettre votre médecin de famille au chômage. Pour bien comprendre son intérêt, détour par l’Afrique. Bienvenue au Malawi Vous vous réveillez un matin pour découvrir que votre enfant est malade : son front est chaud au toucher et sa respiration rapide est sifflante. Vous habitez au Malawi, où vos options de soins de santé sont peu nombreuses. Lorsque la clinique locale est ouverte, vous attendez votre tour avec l’assistante de la clinique locale. Elle n’est pas médecin, mais elle a été formée pour identifier et traiter les problèmes de routine. Elle n’est pas médecin Elle met un stéthoscope et appuie le torse contre le devant et le dos de votre fils pour écouter attentivement ses poumons. Par les fenêtres, ouvertes par la chaleur du…

Un projet d’étude dirigé par Jae Ho Sohn, chercheur au département de radiologie et d’imagerie biomédicale de l’Université de San Francisco prouve qu’une nouvelle fois l’IA peut sauver des vies. Lui et son équipe ont nourri un algorithme de machine learning avec des radios du cerveau. À force d’être nourrie, l’intelligence artificielle a été en mesure d’identifier des premiers signes d’Alzheimer avec beaucoup d’avance. « L’une des difficultés de la maladie d’Alzheimer est qu’au moment où tous les symptômes cliniques se manifestent et où nous pouvons poser un diagnostic définitif, trop de neurones sont morts, ce qui la rend essentiellement irréversible, » a précisé Jae Ho Sohn. En identifiant la maladie bien plus tôt, elle serait bien plus simple à appréhender dans le temps. Pour réussir cette prouesse, bien qu’informatique, l’équipe de chercheurs s’est concentrée sur l’utilisation de PET scans. La raison est assez simple, ils permettent de suivre le…

Une équipe de chercheurs du Naval Medical Center de San Diego et de DeepMind (Google IA), ont mis au point une solution prometteuse pour combattre le cancer. Par le biais d’algorithmes ils sont capables de détecter des tumeurs métastatiques du cancer du sein. Cet IA baptisée LYNA a une précision de 99%. Les tumeurs métastatiques sont des cellules cancéreuses qui se détachent de leur tissu d’origine. Elles traversent le corps par le système circulatoire ou lymphatique. Ensuite, elles forment de nouvelles tumeurs dans d’autres parties du corps. Le média VentureBeat rapporte que les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent évaluer de manière exhaustive chaque partie de tissu humain. Concrètement, les équipes de Google fournissent un cadre solide pour aider les spécialistes. Ces derniers doivent désormais s’adapter et intégrer ces nouveaux outils dans leur flux de travail. Les chercheurs précisent que « ces techniques peuvent améliorer la productivité du médecin et réduire le nombre d’erreurs associées…

Send this to a friend