médecine : toute l'actualité sur siecledigital.fr

médecine

Dans une récente étude, des scientifiques de la Duke University School of Medicine et de la Lund University ont mis en lumière la capacité du corps humain à se régénérer. L’humain est doté de capacités régénératrices À l’instar des prouesses dont est capable l’axolotl, un petit amphibien qui peut faire repousser ses membres, ses organes et même des parties de son cerveau, les humains auraient aussi des mécanismes de guérison similaires selon les recherches menées. Vous ne le saviez peut-être pas mais les salamandres sont réputées pour leurs capacités régénératrices. Une équipe de scientifiques vient de faire des découvertes passionnantes sur le corps humain. Nous aussi nous aurions des capacités régénératrices mais elles nous auraient échappé au fil de notre évolution. Aujourd’hui notre système biologique est bien capable de réparer par lui-même le cartilage abîmé de nos articulations, ou encore de régénérer notre peau des traumatismes qu’elle a subi, mais c’est à peu…

C’est à l’occasion de la Disrupt SF Startup Battlefield, qui se tenait il y a quelques jours, que la société Molecule.one a révélé son système de fabrication moléculaire. La startup veut mettre à disposition de tous une plateforme de chimie computationnelle capable de synthétiser de manière très simple de nouveaux médicaments. Voici à quoi ressemble l’interface du système : De la simulation à la fabrication Aujourd’hui, les entreprises pharmaceutiques peuvent simuler virtuellement le comportement de millions de molécules dans le but de produire de nouveaux médicaments efficaces. Des solutions existantes permettent de tester plusieurs molécules sans avoir besoin de les fabriquer. C’est par exemple le cas d’IBM RXN for Chemistry : une intelligence artificielle capable de prédire des réactions chimiques. Grâce à l’IA, des millions de données peuvent interagir entre elles pour simuler la bonne formule. Une fois cette molécule détectée, c’est au tour de Molecule.one d’intervenir. La startup propose aux…

L’intelligence artificielle a fait des progrès énormes dans l’interprétation de l’imagerie médicale. D’après Alastair Denniston (membre de l’Université Hospitals Birmingham et du NHS foundation trust) et son équipe, l’intelligence artificielle est désormais capable de réaliser un diagnostic médical avec autant, voire plus de précision qu’un humain. 282 millions € pour faire progresser l’IA Le potentiel de l’intelligence artificielle est sans limite. Dans le domaine de la santé, les réseaux neuronaux sont capables de prouesses. Des chercheurs américains ont rédigé une étude qui suggère que l’intelligence artificielle pourrait permettre aux humains de consacrer une partie de leur temps sur d’autres tâches que les diagnostics médicaux. La nouvelle tendance consiste à laisser l’intelligence artificielle interpréter l’imagerie médicale. Cette technique repose sur le deep learning et le machine learning. Les algorithmes sélectionnent les caractéristiques des diagnostics médicaux et apprennent à les classifier. Ils proposent que l’intelligence artificielle se focalise sur l’établissement des diagnostics médicaux tandis que…

Des chercheurs du Centre médical de l’université Radboud aux Pays-Bas ont réalisé une étude sur 58 patients atteints de la maladie d’Alzheimer, à un stade léger ou modéré, et ont découvert un traitement contre l’hypertension qui pourrait ralentir le développement de cette maladie. Une découverte qui pourrait venir se combiner avec un traitement sonore qu’on imagine capable de soigner la démence et Alzheimer. Pour rappel, cette maladie touche chaque année plus de 7 millions de personnes. Un premier pas vers un remède à long terme ? L’étude, qui a été menée sur six mois, a regroupé 58 patients. Une partie d’entre eux avait pris de la nivaldipine, un antagoniste du calcium utilisé pour soigner l’hypertension, tandis que les autres avaient reçu un traitement placebo. L’étude a été réalisé en double aveugle, c’est-à-dire que ni les patients, ni les médecins ne savaient qui avait pris, ou non, de la nivaldipine. A terme,…

Des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon et de l’institut de recherche Benaroya de Virginia Mason ont associé une technique d’imagerie à l’échelle nanométrique, à un casque de réalité virtuelle. Cette association de technologies permet aux scientifiques d’agrandir des cellules pour les explorer et les analyser, bien plus facilement que ce que propose la microscopie optique traditionnelle. Au fur et à mesure de son développement, ce processus devrait permettre aux chercheurs de mieux comprendre les maladies infectieuses, et auto-immunes. Par la suite, les scientifiques pourront prévenir les symptômes, en proposant un traitement à la hauteur. Exactement comme le propose le casque HoloLens 2 de Microsoft, les chercheurs peuvent manipuler des images de microscopie en 3D, à 360°. L’équipement VR a été conçu par Tom Skillman, fondateur de l’entreprise Immersive Science. L’outil de réalité virtuelle appelé ExMicroVR a pour objectif de s’associer simplement à d’autres microscopes afin de démocratiser cette technologie révolutionnaire.…

Une application appelée Healthy.io est capable de prendre en charge une partie des analyses d’urine normalement effectuées en laboratoire, et vous offre ainsi la possibilité de réaliser certains tests urinaires à domicile. Un changement majeur pour la médecine selon le prestigieux MIT Technology Review, car il devrait encourager les gens à effectuer plus souvent des dépistages. En effet, le prix et le temps qui était nécessaire pour les réaliser jusque-là rebutaient plus d’une personne. Cette application devrait aussi permettre de désengorger les hôpitaux. Chaque année, des millions de tests sont effectués par des patients à risques d’insuffisance rénale, des femmes enceintes, et des personnes qui pensent avoir des infections urinaires. Ces tests sont très coûteux, car ils mobilisent beaucoup de ressources humaines, qui pourraient être investies ailleurs, tout en permettant aux particuliers de passer moins de temps dans les transports et les hôpitaux et d’éviter le stress de l’attente des…

Une entreprise dénommée Meditab, basée en Californie aurait pu compromettre des milliers de dossiers médicaux à cause d’une faille informatique. En effet, Meditab est certainement l’un des plus grands fabricants de logiciels de dossiers médicaux électroniques, destinés aux hôpitaux, aux cabinets médicaux et aux pharmacies. Il se trouve que le serveur de l’entreprise n’était pas correctement sécurisé d’après SpiderSilk. Ce n’est pas la première fois qu’une telle faille est découverte. Il y a quelques semaines, nous apprenions qu’une faille de sécurité aurait pu permettre à des hackers de prendre le contrôle des trottinettes M365 de Xiaomi. L’entreprise Meditab divulguait quotidiennement des milliers de données, de notes médicales et d’ordonnances avec toutes les informations personnelles des patients. L’entreprise de technologie de la santé divulguait quotidiennement des milliers de notes médicales, de dossiers médicaux et d’ordonnances après qu’une faille de sécurité ait laissé un serveur sans mot de passe. SpiderSilk, une société de cybersécurité…