Tag

médecine

Une équipe de scientifiques de l’Université de Harvard a réalisé des progrès importants dans la recherche d’un vaccin contre le VIH. Ce dernier permettrait, à terme, de protéger la population des infections. En effet, durant leurs tests, leur vaccin a créé au moins une réponse immunitaire chez les sujets, dont 80% étaient « une réponse avancée ». De plus, l’équipe de chercheurs a remarqué que son vaccin protégeait 67% des macaques rhésus contre le virus de l’immunodéficience simienne (VIS). Il s’agit d’un rétrovirus affectant une quarantaine d’espèces de singe et ayant la capacité de traverser la barrière des espèces. Le VIH est issu d’une transmission du VIS à l’Homme. Le vaccin de l’équipe de l’Université de Harvard pourrait donc traiter la maladie des deux côtés de sa diffusion. Ces résultats ne veulent pas pour autant dire que les scientifiques ont trouvé un vaccin 100% efficace. Si les tests sur les…

Une IA plus forte que les médecins dans la détection de tumeurs cérébrales

En Chine, à Beijing un système d’intelligence artificielle a battu…

micro-implant médical

Depuis plusieurs mois, une équipe de chercheurs du MIT travaille,…

Une équipe de chercheurs de l’Université de Newcastle a mis au point une technique (expérimentale) qui pourrait aider des millions de personnes en attente d’une greffe de cornée. En utilisant la bio-impression 3D, ils ont été en mesure d’associer des cellules souches de cornée avec du collagène et de l’alginate. Ceci leur a permis de créer un matériau bio pour imprimer une cornée humaine en seulement 10 minutes. « Notre gel unique – une combinaison d’alginate et de collagène – maintient les cellules souches en vie tout en produisant un matériau suffisamment rigide pour conserver sa forme, mais suffisamment souple pour être extrait de la buse d’une imprimante 3D, » a déclaré Che Connon, à la tête de l’équipe de chercheurs. Leur technologie pourrait aider environ 10 millions de personnes risquant une cécité cornéenne. Et puisque le matériau créé utilise des cellules souches, il serait possible de créer des implants…

Goldman Sachs s'interroge sur le business model des traitements des patients.

Les analystes de Goldman Sachs viennent de publier un rapport…

intelligence artificielle médecine

L’IA est capable de lire 20 millions d’études cliniques en…

Un nouvel objet connecté entre dans le monde de la médecine, et il va améliorer la vie des personnes atteintes de diabète. Elles pourront ainsi contrôler leur taux de sucre dans le sang sans avoir besoin de se piquer le doigt pour analyser une goutte de sang. Les innovations dans le secteur médical sont de plus en plus nombreuses. Il y a quelques semaines seulement, des chercheurs mettaient au point un patch qui permet de mesurer la glycémie d’une personne sans avoir besoin de prélever du sang. Aujourd’hui, une autre équipe de chercheurs vient de mettre au point un autre processus non intrusif pour réaliser cette tâche particulièrement récurrente et désagréable pour les personnes atteintes de diabète. Ils ont mis au point des lentilles de contact extensibles et capables de surveiller le glucose sans déformer la vision du porteur. Cette lentille contient tous les composants électroniques nécessaires pour recevoir de…

crispr

Des chercheurs ont réussi à modifier l’ADN d’une souris dans…

Capteur glycemie

Des chercheurs ont conçu un capteur capable de mesurer le…

La société de Cupertino vient de lancer une application appelée Apple Heart Study pour mener une étude sur le rythme cardiaque. L’objectif est de récolter un maximum de données auprès des possesseurs de l’Apple Watch ayant téléchargé l’application afin d’avertir ces derniers s’ils sont susceptibles de souffrir de fibrillation auriculaire. Cette dernière est justement la principale cause (aux États-Unis) les troubles du rythme cardiaque et responsable de plusieurs décès et hospitalisation. L’Apple Watch permet de calculer la fréquence et le rythme cardiaque grâce aux lumières LED vertes installées sur la montre. Clignotants à plusieurs centaines de fois par minute, les capteurs sont capables de détecter la quantité de sang circulant dans le poignet. Apple, en association avec l’école de médecine de l’université de Stanford, a mis au point un algorithme permettant d’isoler les rythmes cardiaques des autres bruits. Ce qui permet à l’application d’identifier un ryhtme irrégulier. Si c’est le…

kevlar cartilage

Des scientifiques ont mis au point un hydrogel composé principalement…

connectivité neuronale Alzheimer

Parmi les multiples domaines d’application des technologies, la santé fait…

Depuis quelques années, la domotique développe un attrait pour le domaine de la santé, réfléchissant à l’intervention des technologies pour soigner, assister ou accompagner le handicap au quotidien. Dans cette logique, Toyota a développé un robot d’assistance nommé Romi, dont l’objectif est d’aider quotidiennement les personnes ayant des difficultés motrices. Dans une maison équipée de QR code, Romi est donc capable d’ouvrir une porte ou de ramener de l’eau à son propriétaire, par exemple. Plus spécifiquement, certains scientifiques ont focalisés leurs recherche sur la création et l’utilisation de l’exosquelette bio-mécanique, un squelette de métal crée pour être la continuité du corps humain. Aux États-Unis, le National Institutes of Health (NIH) cherche à aider et accompagner les enfants atteints de paralysie cérébrale grâce à des exosquelettes qui, à long terme, pourrait s’avérer très utiles pour soulager le handicap. Les enfants qui sont atteints de paralysie cérébrale ont par définition une faible…

robot Preceyes

Nous le savons, les technologies prennent de l’ampleur et évoluent…

Send this to a friend