gdpr

Nous avons d’un côté la blockchain qui existe depuis un peu plus de 10 ans officiellement avec l’anniversaire le 3 janvier dernier de Bitcoin, la première d’entre toutes les technologies de chaîne de blocs. Et de l’autre côté le RGPD (Règlement général sur la protection des données) qui est applicable depuis le 25 novembre 2018 à tous les pays de l’union européenne et à tous ceux qui manipulent des données personnelles de ressortissants européens. Cette règlementation a clairement rebattu les cartes des sociétés qui collectent et traitent des données personnelles pour faire leur business, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) en particulier, il n’y a qu’à voir la dernière amende de 50 millions d’euros infligée par la CNIL à Google pour non-respect du RGPD. Ces derniers mois on a vu beaucoup de contradiction émerger autour de l’incompatibilité de la blockchain avec les contraintes fixées par le RGPD. Pourtant…

Send this to a friend