design musical : toute l'actualité sur siecledigital.fr

design musical

La chanson française a eu ces heures de gloire dans la pub avec entre autre Gotainer et ces tubes mémorables pour Banga ou Belle des champs. Depuis elle est assez peu utilisée pour accompagner les spots publicitaires. Cette gloire inspire assez peu nos créatifs qui considèrent la chanson française comme indigne du storytelling qu’ils veulent porter. Excusons les publicitaires, car ils suivent l’opinion de la majorité des compositeurs Français. Une belle partie de nos auteurs sont en effet les premiers à fuir le Français, frileux à l’idée de chanter dans la langue de Molière. Paresse intellectuelle et art mineur Le tout est nimbé d’une forme de paresse intellectuelle qui fait que ces artistes  sont plus à l’aise avec des textes anglo-saxons du type « Yellow submarine » dont la naïveté serait inacceptable en français. L’oreille hexagonale serait attachée au sens des mots presque plus qu’a leurs musicalités. Il faut avouer que devant une Barbara…

En 15 ans, le format classique de la publicité est passé de 30 secondes à 20 secondes puis à 15 secondes. Dans le même temps, les plans média se sont mis à fondre. La seule chose stable, c’est la quantité d’information que les marques veulent faire passer. La crise quoi ! Beaucoup à dire, pas beaucoup de temps pour le faire. Alors pourquoi ne pas utiliser la botte secrète, le design musical ? C’est un univers en friche pour beaucoup d’annonceur alors qu’il est universel et performant. Est-ce que vous avez déjà noté à quel points vos oreilles sont incroyables ? Les informations qu’elles captent en deux secondes prendraient dix fois plus de temps à être dites. Vous voulez des exemples ? Un gong de deux secondes et vous êtes au Japon. Deux secondes d’ambiance de cigales et vous êtes en Provence l’été et vous pouvez même vous rendre compte à quel point…