biométrie - Page 3 of 3 : toute l'actualité sur siecledigital.fr

biométrie

C’est officiel, les indiens n’auront bientôt plus besoin de papiers d’identité pour prendre l’avion. Selon le Times of India, le gouvernement a décidé de généraliser la reconnaissance faciale comme moyen d’identification dans les aéroports. Une mesure qui devrait permettre aux voyageurs ayant oublié leurs papiers de pouvoir embarquer, mais aussi de fluidifier le trafic. Un commencement en crescendo. Les premiers aéroports touchés par la mesure seront ceux de Varanasi, Pune, Vijayawada, et Calcutta. La reconnaissance faciale y sera disponible d’ici six mois. Ensuite, le système sera généralisé à Mumbai et Delhi, puis les autres villes devraient rapidement suivre. Cependant, cette généralisation n’implique aucune obligation, la reconnaissance faciale sera une option. Aucune chance, donc, de voir émerger un projet de reconnaissance similaire à celui de la Chine dans un futur proche. Pour pouvoir être identifiés à l’aéroport, les indiens devront s’enregistrer avec une pièce d’identité sur l’un des sites du ministère…

C’est officiel, les chercheurs de Trustwave ont développé un logiciel open source appelé Social Mapper. Ce nouvel outil de reconnaissance faciale permet, non pas de voter à l’aide d’un smartphone, mais de retrouver des individus sur les réseaux sociaux à partir d’un nom et d’une image. Quel est l’intérêt d’un outil de reconnaissance faciale qui traque les profils sur les réseaux sociaux ? À la base, l’outil de reconnaissance faciale a été conçu pour assister les ingénieurs en cybersécurité dans leurs travaux d’investigation. En effet, alors que ce type de recherche peut déjà être réalisé manuellement, l’arrivée d’un processus automatisé est une véritable révolution. Cela signifie que des requêtes pourront être exécutées beaucoup plus rapidement, mais surtout pour plusieurs personnes à la fois. En effet, Social Mapper est capable de localiser automatiquement des profils utilisateurs sur Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn ainsi que d’autres réseaux. Sur son blog officiel, Trustwave a déclaré :…

En septembre 2017, les résultats d’une étude menée à l’Université de Stanford par les Professeurs Kosinski et Wang ont suscité une intense controverse. L’expérience consistait à entraîner un réseau de neurones profond (deep neural network) à reconnaître l’orientation sexuelle d’individus, seulement à partir de photos de leur visage. L’IA obtint un taux de réussite de 74% pour les femmes et de 81% pour les hommes sur un échantillon-test de 35 326 personnes. À l’ère de la généralisation des caméras et de la surveillance, il devient urgent d’interroger l’éthique de ces algorithmes de reconnaissance faciale. Une technologie catalysée par l’IA La reconnaissance faciale est une technologie qui permet d’identifier un individu automatiquement à partir d’une photo de son visage. Les premières finalités sont relatives à l’authentification ; ce qu’on retrouve par exemple lorsque l’on déverrouille son téléphone en montrant son visage à la caméra. Au-delà d’une simple identification biométrique, c’est bien…

Alors que les ventes de l’iPhone X poursuivent leur progression, le dernier né de chez Apple fait déjà l’objet de nombreuses critiques et de nombreux tests sur son Face ID. Le dernier en date : un enfant de 10 ans qui réussit à déverrouiller le smartphone de sa mère, sécurisé avec Face ID. Face ID est une fonctionnalité uniquement présente sur l’iPhone X. Il permet d’utiliser la reconnaissance faciale pour déverrouiller le téléphone, plutôt que d’entrer un code, ou d’analyser une empreinte digitale. Réputé inviolable, des chercheurs ont déjà trouvé des solutions pour craquer cette fonctionnalité en utilisant un masque. Ici, il s’agit d’une approche beaucoup plus simple et sans réels fondements scientifiques ou techniques. Un enfant de 10 ans a déverrouillé l’iPhone X de sa mère avec Face ID. La ressemblance entre les deux protagonistes est certes visible à l’oeil nu, mais comment un outil de reconnaissance faciale peut-il…

Sufficiently Advanced, un jeune youtubeur jusqu’alors inconnu sur la toile a décidé de concevoir sa propre réplique du marteau de Thor. Mjölnir de son doux nom n’est sensé répondre qu’à Thor et à lui seul. Pour les autres, c’est un marteau infiniment lourd, impossible à soulever. Ce sont ces mêmes propriétés que le youtubeur a donné à sa création. En intégrant un aimant surpuissant combiné à un lecteur d’empreintes digitales et quatre batteries 12 volts, il lui est possible d’activer ou désactiver le magnétisme du marteau. Du fait de son fonctionnement avec des aimants, le marteau ne fonctionnera que sur des surfaces métalliques lourdes. Un Mjölnir qui risque de réveiller le geek qui sommeille en chacun de nous. Pour les plus fous, Sufficiently Advanced a aussi créé son propre Rasengan.