adblockers : toute l'actualité sur siecledigital.fr

adblockers

Une mise à jour des Conditions Générales d’Utilisation de Spotify précise explicitement que dorénavant les bloqueurs d’annonces sont interdits sur la plateforme. D’après The Verge, ces nouvelles règles précisent que : « contourner ou bloquer des publicités dans le Service Spotify, ou encore créer ou diffuser des outils destinés à bloquer des publicités dans le Service Spotify » peut encourir la suspension voire la résiliation immédiate de votre compte. Dans un rapport DigiDay au mois d’août dernier, Spotify montre qu’elle a les moyens de limiter les bloqueurs de publicité. Un porte-parole du géant suédois affirme qu’il dispose de : « multiples mesures de détection en place pour surveiller la consommation du service, détecter, enquêter et y remédier ». En mars dernier Spotify apprenait que 2 millions de ses utilisateurs esquivaient les publicités via des applications ou des comptes modifiés. Spotify a immédiatement commencé à sévir en désactivant les comptes dès…

Cette année, Google a adhéré à la « Coalition for Better Ads », qui regroupe les acteurs de la publicité dans le monde. Suivant les standards fixés par cette coalition internationale, Google Chrome lance son propre bloqueur de publicité à partir du 15 février 2018, pour lutter contre les publicités jugées trop intrusives. Google ne cherche évidemment pas à tuer la publicité en ligne, puisqu’il en dépend énormément. Le géant américain cherche à filtrer la publicité. L’adblock de Google arrêtera les pop-ups, les vidéos et/ou sons en lecture automatique, les publicités plein écran, et tout autre format publicitaire ne répondant pas aux standards fixés par la coalition mentionnée plus haut. Google restera néanmoins plus stricte sur le bloquage de publicité sur mobile. L’objectif est d’avoir une meilleure expérience et un meilleur rapport entre l’annonceur et le visiteur du site web. Avant de bloquer une publicité, il y a trois étapes: D’abord, l’évaluation du site…

Vous avez bien lu le titre : le géant Google projetterait de développer son adblocker maison. Une initiative que l’on pourrait considérer comme à « se tirer une balle dans le pied ». Surtout quand on sait le navigateur Google Chrome est utilisé par 53% des internautes dans le monde et que ce dernier tire une majeur partie de ses revenus (Google Display Network, DoubleClick). Alors pourquoi entreprendre un tel projet ? Depuis longtemps, Google se positionne en tant que leader des acteurs du Web. Une position légitime, en terme de part de marché, qui lui permet de placer sa vision et donc d’orienter le Web. Pour illustrer ces propos, il suffit de voir l’ensemble de ses actions pour promouvoir la notion de mobile first : pédagogie auprès des entreprises, sanctions en terme de référencement ou encore la création des AMP. À travers la Coalition for Better Ads, dont fait partie…

La communauté Adblock Plus a déjà trouvé le moyen de contrer l’offensive de Facebook et de bloquer l’affichage des publicités sur le réseau social. C’est allé vite. Très vite. Facebook fanfaronnant au début de la semaine sur le contournement des ad blockers doit être en train de déchanter. Comme Tim Schumacher l’avait annoncé après la déclaration du réseau social de Mark Zuckerberg : « J’ai pleinement confiance en les développeurs et la communauté d’Adblock Plus pour nous débarrasser des publicités sur Facebook … d’ici quelques jours. » En deux temps, trois mouvements, et quelques jours, un nouveau filtre a vu le jour au sein de la communauté open source d’Adblock. Ce 11 août 2016 juste avant 17 heures marque la riposte des internautes face au géant Facebook. Le filtre a été ajouté dans Easylist cet après-midi et devrait être d’ores et déjà disponible pour les utilisateurs. Si vous souhaitez ajouter…

Voilà déjà plusieurs mois que le sujet fait chauffer les claviers aux États-Unis, et il a fini par s’exporter jusqu’en France. Les Ad Blockers seraient une « menace » pour l’économie des éditeurs de contenu (publishers) sur internet. Une menace, car bloquer le display sur un site c’est le priver d’une partie de ses revenus. Mais les Ad Blockers sont-ils une menace, ou un droit qu’il nous faut respecter ? La montée rapide des Ad Blockers dans le monde. Les Ad Blockers sont une réalité depuis les débuts de la publicité sur Internet. Dès mon plus jeune âge j’ai pris pour habitude d’utiliser un Ad Blocker afin d’améliorer l’expérience que je pouvais avoir sur Internet. D’ailleurs, avant l’arrivée d’AdBlock, nous utilisions des pop-up blocker. Si en 2010 nous n’étions que 21 millions à utiliser un bloqueur de pub, en janvier 2015, ce nombre s’est porté à 181 millions. Une réponse…

D’après la célèbre maxime que tout le monde du web connait : “Quand c’est gratuit, c’est vous le produit”. C’est pour assurer cet accès gratuit que de nombreux sites d’éditeurs d’informations se rémunèrent en grande partie grâce aux publicités. Le problème est qu’un nombre de plus en plus important d’internautes apprécie la gratuité, mais sans contrepartie. L’utilisation des bloqueurs de publicité, également appelés adbloqueurs, est de plus en plus courante. D’après Clubic pro, 5% à 6% des publicités en ligne sont filtrées par ces outils que les internautes installent sur leur navigateur (sous forme de plugins) ou par des fonctionnalités natives, comme sur la Freebox. Cela pourrait monter jusqu’à 40% de filtrage sur des sites spécialisés où les visiteurs sont des experts du digital, de la high-tech, des jeux vidéos, etc. Une bataille à mort entre éditeurs et adbloqueurs Du point de vue des internautes, les adbloqueurs sont salvateurs. Si les bannières et…

Send this to a friend