RGPD : toute l'actualité sur siecledigital.fr

RGPD

Avec l’arrivée du RGPD et une dynamique plus stricte en matière de protection des données personnelles, imposée par les régulateurs à travers le monde, les médias tentent de trouver de nouveaux moyens de cibler leurs communautés. C’est le cas du Washington Post qui s’apprête à mettre en place Zeus Insights, un outil qui offre de nouvelles capacités d’analyse et de ciblage ainsi que des prédictions d’intention. Une aubaine pour les spécialistes du marketing. Zeus Insights promet de générer des résultats, malgré les exigences des régulateurs. Récemment, Marriott et British Airways se faisaient épingler pour non-respect du RGPD. Les deux sociétés vont écoper d’amendes importantes, respectivement 111 millions d’euros et 204 millions d’euros. Elles n’ont pas su protéger suffisamment les données personnelles de leurs clients. Pour éviter d’être en dehors des clous, The Washington Post prévoit d’utiliser un nouvel outil. Cette plateforme promet de surveiller des données contextuelles telles que l’analyse des…

Le média belge VRT a révélé hier que certains enregistrements des assistants vocaux de Google sont écoutés puis traduits par de véritables personnes via des sociétés de sous-traitance. Même si l’on sait bien que le géant du numérique enregistre les conversations, il est toujours resté vague sur l’exploitation et l’utilisation de ces enregistrements. Cela concernerait 0,2% de la totalité des requêtes faites par les utilisateurs dans le monde, c’est peu, mais cela représente donc tout de même beaucoup d’utilisateurs. Google emploierait des entreprises pour écouter les requêtes des internautes dans l’objectif d’améliorer son système de reconnaissance vocale. Cependant, selon le rapport de VRT, Google Home enregistrerait des conversations qu’il n’est pas supposé écouter. Effectivement, il serait question de la divulgation de données sensibles telles que des noms, adresses, ou autres informations personnelles sur le foyer. Les données écoutées par VRT ont d’ailleurs permis au média de retrouver très rapidement les…

Le RGPD, Règlement Général européen sur la Protection des Données personnelles, est entré en vigueur le 25 mai 2018. Une course contre la montre a alors démarré pour les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Quelques conséquences outre-Atlantique ont même poussé certains médias à bloquer leur accès aux internautes européens. Quoi qu’il en soit, pour une société, la mise en conformité au RGPD impose une préparation et une organisation minutieuse. Dans l’objectif d’aider les DPO et de leur donner les outils adaptés à leur métier, Jamespot a créé Captain DPO. DEMANDEZ UNE DÉMO DÈS MAINTENANT Comment fonctionne Captain DPO ? Basé sur les solides fondements de Jamespot, Captain DPO est une solution SaaS destinée à faciliter l’organisation de la mise en conformité au RGPD. Grâce à un fonctionnement collaboratif, il permet de piloter en mode projet, tâche après tâche, l’instauration de chaque éléments destinés à mettre l’entreprise en…

Une fuite explosive au sein de Facebook aurait révélé le lobbying de la firme, qui consistait à cibler des dirigeants politiques mondiaux, afin d’influencer les législations sur le RGPD. Considérant cette loi, visant à protéger les données, comme étant une menace « critique » pour eux. Depuis quelque temps, la firme a de nombreux problèmes concernant les données personnelles, et a d’ailleurs récemment été mise en cause par une ONG pour non-respect du RGPD. Cette campagne de lobbying visait de nombreux dirigeants politiques du monde entier, provenant d’Amérique, du Canada, du Royaume-Uni, d’Inde, du Brésil, de Malaisie, d’Argentine, du Vietnam ou encore des 28 pays membres de l’Union Européenne. Menée par Facebook, elle visait à influencer ces derniers afin de transgresser en toute impunité le RGPD pour en tirer profit. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a quelque temps, la firme avait intenté en justice Six4Three, pour avoir divulgué des documents…

L’infrastructure adtech du géant du web et l’Interactive Advertising Bureau font l’objet de plusieurs plaintes depuis quelques mois par des acteurs de la protection de données en Europe. Déjà sanctionné pour manquements au consentement des utilisateurs, Google est cette fois également visé pour la diffusion de données à but publicitaire. En effet, les plaintes sont aujourd’hui relatives aux enchères en temps réel (RTB) et allèguent « des violations systématiques et à grande échelle du régime de protection des données par Google et d’autres » dans le secteur de la publicité comportementale. La publicité en RTB et les catégories de données des internautes dans le viseur Apparu en 2009, le Real-Time Bidding, appelé plus communément RTB, est une technologie utilisée dans la publicité en ligne qui consiste à vendre en temps réel et au plus offrant une impression publicitaire donnée. Son processus se déroule en quelques millièmes de secondes : lorsqu’un internaute se…

L’entrée en vigueur du RGPD en mai 2018 aura (finalement) eu des conséquences importantes pour Google. Ce 21 janvier 2019, la CNIL a décidé de faire payer le prix fort à la firme américaine : 50 millions d’euros. L’amende la plus importante imposée par la CNIL depuis l’arrivée du RGPD. En cause ? « les manquements constatés privent les utilisateurs de garanties fondamentales concernant des traitements pouvant révéler des pans entiers de leur vie privée, car reposant sur un volume considérable de données, une grande variété de services et des possibilités de combinaison de données quasi-illimitées. » Cette décision fait suite à deux plaintes déposées par l’association None Of Your Business et la Quadrature du Net. La CNIL considère qu’Android de Google ne respecte pas le RGPD et le sanctionne à 50 millions d’euros d’amende. Lisez notre réaction : https://t.co/hCqOnL1ewM — La Quadrature du Net (@laquadrature) 21 janvier 2019 Google n’a…

LinkedIn est le plus grand réseau social professionnel du monde, avec ses 600 millions d’utilisateurs, la société atteint des taux d’engagement de plus en plus intéressant ces derniers mois. Ne vous êtes-vous jamais demandés comment LinkedIn arrivait à vous suggérer des connexions avec des personnes que vous connaissez réellement ? Je crois que nous tenons enfin la réponse, bien que nous pouvions l’imaginer avant d’en avoir la preuve. LinkedIn a acheté 18 millions de mails pour vous cibler sur Facebook et donc avoir accès à vos profils, vos amis, votre activité etc. Cependant, ce n’est pas le seul réseau social mis en cause ces derniers mois. Facebook en a aussi fait les frais. Une mise en demeure a été adressé au réseau social. Cela constitue donc la première pierre d’une action judiciaire de plus grande ampleur. TechCrunch précise que c’est dans un rapport publié par le commissaire irlandais chargé de la…