Nathan Le Gohlisse, Author at Siècle Digital - Page 2 of 2

Nathan Le Gohlisse

Sur macOS, le navigateur proposé par défaut chez Apple, Safari, permet à certains sites de vous envoyer des notifications push (ou Alertes) lors de la parution de nouveaux contenus. L’activation de ces notifications se fait en général lors de la première visite sur un site web. Une petite fenêtre indiquant que ce dernier « souhaiterait afficher des alertes dans le Centre de notifications » s’affiche alors. Il est possible d’autoriser ces alertes ou de les refuser sur le champ. Seulement voilà, il n’est pas rare de cliquer machinalement sur « autoriser » et de le regretter la seconde suivante sans forcément savoir comment faire machine arrière. Une solution toute simple est pourtant disponible depuis les paramètres de Safari. Nous vous expliquons aujourd’hui comment la trouver… et rectifier le tir en cas de besoin. Comment gérer les notifications push et les désactiver le cas échéant Le navigateur d’Apple dispose en effet d’un gestionnaire dédié aux notifications.…

Ce jeudi, devant la cour fédérale de Seattle (État de Washington), Huawei a plaidé non coupable. La firme est depuis plusieurs années accusée de vol de secrets commerciaux par l’opérateur américain T-Mobile, elle devra répondre d’un total de 10 chefs d’inculpation distincts devant cette même cour, en mars 2020, date à laquelle s’ouvrira pour de bon le procès. Huawei est par ailleurs accusé de fraude et d’obstruction à la justice. On apprend d’Associated Press (via Engadget) que le géant chinois des télécoms, numéro deux mondial sur le marché du smartphone, encoure une amende de 5 millions de dollars. Une somme trois fois supérieure à la valeur du secret commercial supposément dérobé à T-Mobile. Ce procès fait écho à la longue suite de démêlés judiciaires et politiques qui opposent Huawei aux États-Unis ainsi qu’à certaines entreprises américaines. Il s’inscrit par ailleurs dans la guerre économique engagée contre la Chine par Donald…

Apex Legends, c’est l’histoire d’un pari risqué pour Respawn Entertainment : lancer à la surprise (quasi) générale un Battle Royale de son cru parvenant à synthétiser l’essence même du genre, mais en l’adaptant à l’univers de Titanfall, la licence principale du studio fondé en 2010 par Vince Zampella et Jason West (anciens d’Infinity Ward). Un pari osé… mais un pari tenu,  comme le rapporte The Verge. Seulement trois jours après son lancement en free-to-play, Apex Legends est en effet parvenu à passer la barre des 10 millions de joueurs. Un seuil notable que Fortnite, ténor actuel du Battle Royale, développé et édité par Epic Games, n’avait franchi qu’au bout de deux semaines. « Nous étions conscients qu’il était risqué de pousser la franchise [Titanfall, NDLR] dans cette direction, de proposer notre jeu gratuitement et de créer la surprise au lancement », expliquait Vince Zampella dans un billet publié sur le blog d’Electronic Arts (éditeur…

Même punition, même motif  ! En début de semaine, Apple suspendait provisoirement les applications internes de Facebook sur ses appareils. Une mesure prise en guise de représailles à une maladresse du géant de Menlo Park, qui avait utilisé le certificat d’entreprise d’Apple pour distribuer une application en dehors de l’AppStore. En cette fin de semaine, la marque à la pomme remet le couvert, cette fois à l’encontre de Google. Le motif, lui, est identique. On apprend en effet d’Engadget, que Google a récemment utilisé, lui aussi et par erreur, le certificat d’entreprise d’Apple pour une application VPN baptisée Screenwise Meter. La réponse d’Apple ne se sera pas faite attendre, la firme ayant aussitôt bloqué les applications internes de Google sur ses appareils. Les employés de Google brièvement gênés lors de leurs pauses café… « Nous travaillons avec Apple pour résoudre la suspension temporaire de certaines de nos applications d’entreprise sous iOS »,…

S’ils recevront bien leurs sésames vers les versions d’Android déployés sur les trois prochaines années, les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL pourraient profiter de Fuchsia OS dès son arrivée sur le marché. C’est du moins ce que laisse entendre Zhuowei Zhang, un développeur indépendant qui est d’ores et déjà parvenu à lancer une version primitive du prochain système d’exploitation de Google, directement sur la mouture XL de l’appareil. Si l’on est encore (très) loin de pouvoir songer à remplacer Android 9.0 par Fuchsia à l’heure où nous rédigeons ces lignes, cette opération – intéressante d’un point de vue technique – permet d’entrevoir ce que Google pourrait proposer aux utilisateurs de son smartphone, et de ses prochains terminaux, d’ici quelques années. Lancer Fuchsia OS sur un Pixel 3 : une procédure alambiquée Relayée par BGR (via 9to5Google), la procédure qui a permis de lancer Fuchsia OS sur un Google Pixel 3…

Nintendo pourrait bien avoir en réserve de quoi enrichir un peu plus son offre Switch Online. Payant depuis septembre dernier après des mois de gratuité, le service en ligne de Nintendo pour sa Switch propose en guise de compensation un accès à un catalogue étendu de jeux NES. On apprend d’Engadget qu’il pourrait être prochainement complété de titres SNES. C’est en tout cas ce vers quoi pointe la découverte d’un hacker du nom de Kapu. En farfouillant dans le code de l’offre en ligne du géant nippon, l’intéressé est parvenu à identifier une liste de 22 jeux tout droit issus du catalogue de feue la Super NES. On y trouve des grands classiques qui seront à même d’ameuter les nostalgiques… et bien sûr, l’inévitable Mario n’est pas en reste. I was finally able to look around NES Online's strings a bit myself and noticed the sheer amount of SNES games…