Mia Tawile, Author at Siècle Digital - Page 2 of 5

Mia Tawile

Au départ, Dropbox s’est lancé comme étant une plateforme de stockage de documents, avant de développer son aspect de plateforme collaborative. Ensuite, de nombreuses innovations ont été intégrées à l’application comme Showcase pour les indépendants, ou encore avec Dropbox Paper. Dropbox annonce le lancement d’Extensions , une nouvelle option afin de simplifier le flux de travail de ses utilisateurs. À partir du 27 novembre 2018, date de déploiement de la fonctionnalité, ces derniers pourront modifier leurs documents sur des applications tierces, directement par Dropbox. En d’autres termes, un bouton similaire à « Ouvrir avec » sera disponible : il permettra à un utilisateur d’ouvrir un document sur DocuSign, Vimeo, ou Pixlr par exemple, le modifier, et le sauvegarder directement sur Dropbox, pour maintenir la synchronisation des documents. Ceci est possible grâce aux partenariats que l’application de stockage de documents a signé avec Adobe, Autodesk, DocuSign, Vimeo, airSlate, HelloSign, Nitro, Smallpdf ou encore Pixlr.…

Après PDFify, le logiciel de Mac qui transforme le texte de vos images en PDF, c’est à Dropbox de lancer sa fonctionnalité de reconnaissance de texte. Selon eux, plus de 20 milliards d’images et de documents en format PDF sont stockés sur Dropbox. 10 à 20% d’entre eux sont des photos de documents prises par les utilisateurs. Avec cette nouvelle option, Dropbox répond donc à un besoin qui fait partie de sa démarche DBXi : celui de pouvoir rechercher du texte dans les images. Cette recherche intelligente est possible grâce au machine learning. Tout comme une recherche traditionnelle, l’utilisateur doit simplement taper le mot ou la phrase clé qu’il souhaite retrouver. Ensuite, Dropbox listera tous les documents où cette requête figure. Dropbox s’est exprimé sur la technologie et a expliqué que cette démarche était complexe et intense pour son équipe de machine learning. Les documents PDF ont représenté un réel défi, car…

La transformation digitale touche déjà le monde de l’agriculture. Les chercheurs de l’université de Cambridge au Royaume-Uni ont fait un pas de plus : en effet, ils présentent sur leur site le premier robot qui épluche la couche externe de feuilles de laitue. En fait, une fois la laitue cueillie, cette couche doit être retirée avant l’étape d’empaquetage. Ce travail d’épluchage est répétitif, assez simple, et surtout chronophage. Avec ce système, la main d’oeuvre agricole pourrait être optimisée et concentrée sur des tâches plus complexes et importantes. Ce robot identifie et épluche délicatement les couches externes du légume . Le défi de ce développement était d’avoir un robot qui effectue les mouvements doucement sans endommager la laitue. Aucune nouvelle technologie n’a été développée pour ce concept, mais juste une bonne combinaison de robotique et d’éléments d’intelligence artificielle. Un algorithme permet au robot d’identifier le coeur de la laitue, un bras…

La plateforme de shopping en ligne Canadienne Shopify annonce que la fonctionnalité Arkit 2 d’Apple a été intégrée. Elle sera disponible à ses 600 000 e-commerçants et aux utilisateurs grâce à la mise à jour d’iOS 12. Les commerçants qui vendent leur produits à travers la plateforme auront accès à un outil de modélisation de leurs produits en 3D. Du côté acheteur, il n’y aura pas d’application spéciale à télécharger. Il suffit d’utiliser Safari pour pouvoir profiter de cette fonctionnalité. Aux États-Unis, la moitié de la population utilise le navigateur d’Apple : cela fait donc une proportion intéressante de la population qui aura accès à cette option. Pour Jordan Schau, co-fondateur de Pure Cycles, ce détail a un impact positif important, car télécharger des applications ou des plug-ins crée un frein chez certains acheteurs. Pour Ryan Walker, co-fondateur de HORNE, une autre entreprise qui utilise la réalité augmentée de Shopify, cette…

Depuis un moment déjà, la Nasa est bien concentrée sur son hypothèse de vie sur la planète Mars : des parachutes ont été testés, des rovers envoyés pour analyser les éléments organiques. Le contrat entre les deux partis atteint les 5,2 millions de dollars américains. Ben Boyes, qui accompagnera l’équipe chez Airbus, explique que le rover sera relativement petit, et pèsera autour de 130 kg. Toutefois, l’aspect technique est complexe : la machine devra couvrir des distances importantes en autonomie, et planifier son parcours chaque jour. Le rôle de ce nouveau rover, qui sera envoyé sur la planète rouge en 2026, sera de collecter plus de 30 tubes d’échantillons de sol ramassés par le rover de la Nasa, Mars 2020. Le robot d’Airbus devra donc pouvoir se déplacer en autonomie, et repérer les tubes disposés à différents endroits sur la planète, afin de les ranger dans un espace de stockage dédié.…

Il y a quelques jours encore, Apple a confirmé au New York Times le déploiement de sa nouvelle fonctionnalité de sécurité sur l’iPhone. Cette nouvelle option, appelée USB Restricted Mode, est disponible sur la version iOS 11.4. Comme son nom l’indique, celle-ci bloque le transfert des données du téléphone dans le cas où il n’a pas été déverrouillé dans l’heure qui précède le branchement du cable USB. Lorsque l’option est activée et le téléphone verrouillé, le cable USB ne sert que de cable de chargement de la batterie. La firme américaine aurait-elle lancé un nouveau défi aux autorités ? Un e-mail reçu par Motherboard affirme que Grayshift, l’entreprise qui a crée GrayKey, aurait déjà réussi à vaincre la fonctionnalité de sécurité d’Apple dans sa version beta. GrayKey est un équipement de déverrouillage d’iPhone commercialisé pour une valeur de 15 000 dollars aux autorités, et qui a la forme d’un petit boîtier.…

Airbnb a travaillé sur plusieurs nouveaux concepts ces dernières années, comme la réservation de restaurants, ou le paiement partagé. L’année dernière, Airbnb a lancé Open Homes, un programme qui permet aux hôtes d’héberger gratuitement les victimes de catastrophes comme des incendies ou des inondations par exemple. Depuis son lancement, ce programme a permis de mettre 9 000 logements à disposition des personnes sinistrées par 90 catastrophes différentes. Jusqu’à présent, 17 000 nuits ont été données aux personnes dans le besoin. Lors de la Conférence Annuelle des Maires (US Conference of Mayors Annual Meeting) à Boston, la plateforme annonce un projet pilote, qui en fait n’est qu’une version plus développée du programme Open Homes : ce projet consiste à encourager les hôtes à se déclarer bénévoles avant tout incident. Une fois sur cette liste de bénévoles, leurs logements seront en stand by : cela facilitera l’attribution des aides aux victimes. Airbnb travaillera de…

Send this to a friend