Mathias Lapierre

Voilà un vrai coup de tonnerre dans le monde de la location de biens de particuliers à particuliers. Anne Hidalgo a annoncé ce week-end qu’en tant que maire de Paris, elle a assigné la plateforme américaine Airbnb en justice le 8/02. La raison, une violation de la loi française qui oblige les particuliers louant leur logement à munir leur annonce d’un numéro d’enregistrement. Ce dernier est destiné à informer la ville des pratiques de location auxquelles ils s’adonnent. Malheureusement pour le géant de la location, plusieurs milliers de ses loueurs ne l’avaient pas fourni selon Libération. Des sanctions relatives à une nouvelle loi Pour intenter Airbnb en justice, Paris se repose sur la loi Elan (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique). Adoptée fin 2018, elle prévoit que chaque annonce de location non assortie d’un numéro d’enregistrement du bien peut entraîner une amende de 12500€ pour celui qui la…

Family Tree (ou Arbre de Famille en français), une importante entreprise de tests ADN, a donné l’accès à sa gigantesque base de données au FBI. Cela devrait lui permettre d’augmenter sa capacité à résoudre les affaires criminelles, mais pose des questions d’éthique. Les utilisateurs n’étaient pas au courant qu’un tel partenariat allait exister, bien que Family Tree a spécifié que des organismes d’applications de la loi pouvaient accéder à ses données. Cette possibilité leur est donné depuis… décembre 2018. La société a modifié ses conditions de service le mois dernier pour offrir un accès dans le contexte des enquêtes sur crimes violents (agressions sexuelles et homicides). Cela permettra d’augmenter les chances d’identifier les agresseurs, mais aussi les victimes. La volonté de lutter contre la criminalité est louable, mais les agissements du FBI sont quand même sujets à critiques. Il est difficilement acceptable qu’un gouvernement puisse accéder aussi facilement à un…

Une page se tourne dans l’histoire des réseaux sociaux. Celui qui est longtemps resté l’un des moins populaires d’entre eux va s’éteindre le 2 avril 2019. Cette disparition était prévue de longue date, mais a été avancée suite aux problèmes de sécurité dont il a fait preuve. En effet, nous apprenions en décembre que les données de plus de 50 millions de comptes avaient été exposées. Si jamais vous faites partie des rares utilisateurs qui subsistaient, sachez que vous pouvez récupérer une sauvegarde de vos données. Google+ a fait en sorte que ses adeptes puissent télécharger les contenus qu’ils avaient publiés. Histoire que leurs souvenirs subsistent éternellement malgré sa disparition. Ceci dit, il ne faut pas être triste. Google+ va sûrement s’offrir une nouvelle vie étant donné qu’il restera disponible pour les entreprises après le 2 avril. Cependant, une chose disparaîtra totalement tout de même. Ses API. Tout simplement car…

Cela fait quelque temps que Mozilla Firefox met la protection de vos données au coeur de sa politique. Les responsables du navigateur ont bien compris que c’était un point essentiel à la conquête du coeur des internautes aujourd’hui. Alors qu’il avait mis en place un système de blocage des cookies remarqué lors de la sortie de Firefox 63, ainsi qu’une extension pour empêcher Facebook de vous espionner, le renard du net a encore augmenté la confidentialité offerte à ses utilisateurs avec la sortie de Firefox 65 il y a peu. Un bel outil de lutte contre le tracking Le premier changement visible chez Firefox, c’est que son interface a été retravaillée de sorte à offrir trois modes de contrôle des données facilement accessibles. Vous avez le choix entre les paramètres standards, stricts, ou personnalisés, qui permettent tous de mieux gérer les trackers que vous rencontrez sur le net. Pour rappel,…

Pas plus tard que ce matin, nous vous annoncions que Facebook payait des jeunes de 13-35 ans 20$ par mois pour obtenir un accès quasi-total à leur smartphone. Cette récolte s’effectue grâce à l’application Facebook Research. Alors que cette histoire s’est propagée il y a moins de 24 heures grâce à TechCrunch, le gigantesque réseau social se décide d’ores et déjà à renoncer à son application. Si Facebook se décide à fermer son application, ce n’est visiblement pas à cause de la pression médiatique. À moins peut-être, qu’il ait senti venir l’enquête de TechCrunch. Le géant américain a annoncé mercredi dernier qu’il allait retirer la version iOS de son application Research. Comme sa précédente application de ce genre, « Onavo Protect », elle devrait rester disponible pour les téléphones Android. Cette suppression s’explique peut-être parce qu’Apple avait dû prendre conscience des pratiques de Facebook en amont. Le réseau social encourait…

Les sud-coréens auront bientôt la possibilité de supprimer les applications préinstallées. Cela grâce à une nouvelle directive pour l’industrie qui entrera en vigueur en avril. Les applications de départ essentielles, par exemple l’App Store pour l’iPhone, resteront évidemment inaltérables. « Cette mesure vise à rectifier une pratique anormale qui cause des désagréments aux utilisateurs de smartphones et une concurrence déloyale entre les acteurs de l’industrie » a déclaré le ministère des Sciences, des TIC et de la Planification Future dans un communiqué de presse. Les retombées devraient être multiples. Outre un plus grand stockage de données, la possibilité de supprimer les applications inutiles devrait aussi soulager la batterie. Par ailleurs, on imagine que cela permettra de simplifier grandement son interface d’accueil. Un grand plus, particulièrement pour les anciens qui ont tendance à se perdre face au surplus d’applications. Avec un peu de chance, cette mesure devrait avoir des répercussions en…

Voilà un changement surprenant. Alors que l’un des points forts de Snapchat vient du fait que les messages disparaissent, le réseau social veut changer sa formule. Selon Reuters, les dirigeants souhaiteraient que les contenus publiés dans votre story puissent subsister sur une longue durée. Rassurez-vous tout de même, les snaps envoyés à vos contacts continueraient de disparaître. Une manière de se réinventer ? Snapchat s’apprête à prendre un virage intéressant. Alors que les messages éphémères avaient été sa force, il s’apprêterait à renoncer à son identité. Le réseau social à toujours été un moteur de l’innovation, ce changement n’est peut-être pas si surprenant. La mise en place d’un contenu longue durée pourrait lui permettre de se distinguer de Facebook, qui lui a fait énormément d’ombre en adoptant les stories. En effet, cela lui pourrait permettre de se transformer en une sorte d’Instagram des contenus verticaux. C’est néanmoins un pari risqué…

Send this to a friend