Mattauer Delphine

Conceptrice rédactrice, j'accompagne les marques dans leurs stratégies social media et éditoriales. Passionnée par les nouveaux usages des médias sociaux, je critique leurs conséquences sociétales et économico-commerciales.

Le Moi, c’est le lieu de l’identité personnelle, du contrôle de son comportement, du rapport aux autres et de la confrontation entre la réalité extérieure et désirs, selon Freud. Si cette instance n’est pas nouvelle, le Moi prend une place de plus en plus importante chez les individus et plus largement dans nos sociétés. Dès lors, comment les marques peuvent-elles parler d’elles à des accros aux selfies ? Avec quels types de contenus éditoriaux les marques peuvent-elles discuter avec la génération du Moi ? Comment maîtriser son identité sur la Toile tout en permettant aux internautes de se l’approprier ? Voici éventails et aperçus de jolis cas pratiques. La génération du Moi #La différenciation L’internaute a le besoin de se différencier, d’affirmer sa propre personnalité et individualité dans un contexte d’info-bésité. Humaniser la marque et montrer de vrais gens avec la campagne du BHV Marais  Le BHV démontre qu’il sait…

Le selfie est une pratique numérique, une gestuelle très contemporaine qui consiste à réaliser un auto-portrait avec son mobile. Cette pratique apporte des informations très diverses au récepteur telles qu’une documentation sur sa présence dans un lieu, auprès de quelqu’un ou encore sur son humour et état du jour. Le selfie est une tendance, mais est-il une pratique à utiliser dans une stratégie social media d’entreprise ? Le selfie, un objet d’art ? Ou encore, cette pratique est-elle en train de rentrer dans la longue histoire de l’autoportrait ? Le selfie représente un ajout récent au lexique du portrait mais l’idée et la pratique sont très récentes. La différence entre l’autoportrait d’avant et celui d’aujourd’hui se trouve dans la facilité avec laquelle on peut le réaliser. En effet, l’appareil photo n’est plus de rigueur et la détention d’un Smartphone désormais suffit. Alors que le narcissisme est souvent un reproche fait au…

L’influence peut être une chose facile à cerner. Il peut y avoir différentes façons d’influencer qui peuvent devenir plus ou moins complexes et avoir multiples dimensions. Alors que toute marque souhaite devenir influente sur la Toile, voici quelques éléments essentiels et basiques à retenir. L’internaute devient influenceur via plusieurs caractéristiques essentielles. Acquérir de la crédibilité C’est l’expertise de l’influenceur dans un domaine de connaissances ou d’activité spécifique. Cependant, un individu ne peut prétendre être un influenceur dans tous les domaines. Maîtriser la bande passante C’est la capacité de l’influenceur à transmettre ses connaissances, ses informations d’expert à travers un canal social. Les influenceurs actifs dans un canal peuvent même ne pas répondre présents sur un autre canal. Dès lors, l’influenceur n’est pas seulement spécifique à un domaine de prédilection, il est spécifique à un canal social. La cible devient influencée grâce à plusieurs facteurs. La pertinence de l’information Dans quelle mesure…

Send this to a friend