Arthur Vera, Author at Siècle Digital - Page 3 of 32

Arthur Vera

Ces derniers temps les cryptomonnaies sont au coeur de l’actualité. Entre le lancement de la Libra, et la nouvelle hausse du Bitcoin, cette technologie semble se démocratiser de plus en plus. Si de nombreux commerces ou restaurant proposent déjà à leurs clients de payer avec des cryptomonnaies, la brasserie écossaise BrewDog va encore plus loin. Hier, BrewDog a annoncé la prolongation de sa campagne de financement participatif « Equity for Punks » jusqu’en 2020. Cette annonce était accompagnée d’une seconde concernant l’acceptation des cryptomonnaies. BrewDog accepte le Bitcoin, Bitcoin Cash, Bitcoin SV, Ethereum, Litecoin, OmiseGO, Qtum, Augur, Ripple, et l’0x. Pour l’occasion, BrewDog a également concocté une bière unique appelée Cryptonite. Chaque investisseur recevra un pack de 6 bières Cryptonite. De plus, la brasserie écossaise proposera d’autres avantages, comme des invitations aux soirées lors d’ouverture de nouveaux bars, ainsi qu’un siège à la réunion annuelle de l’entreprise. Pour le moment,…

Sur Product Hunt, de nombreux sites apparaissent quotidiennement en choisissant comme base de nom de marque : this…doesnotexist. Devant cette tendance, un groupe d’amis décide de créer une marque de t-shirts générés entièrement par une IA. Cependant, si la création n’est pas réelle, les produits eux le sont vraiment. Les dessins, le nom de la marque, le logo, le marketing, toutes ces étapes ont été gérées par une IA, quand aux t-shirts ils sont vraiment en vente. Les t-shirts de thistshirtcompanydoesnotexist présentent des croquis rapides sur la poitrine qui ont été entièrement générés par des algorithmes à partir de données provenant de millions de dessins de Quick, Draw! par le Google Creative Lab. Ces données peuvent s’avérer utiles dans plusieurs cas de figure. Qu’il s’agisse d’aider la recherche pour comprendre les tendances artistiques du monde entier, mais également pour inspirer les artistes dans leurs travaux, comme la conception de t-shirts.…

L’Electronic Frontier Foundation (EFF), une ONGI de protection des libertés sur Internet basée à San Francisco, est à l’origine d’un édito dans le New York Times mettant en garde les utilisateurs de l’application Slack. La messagerie professionnelle qui désormais a une valeur estimée à 18 milliards de dollars, depuis son entrée en bourse. Dans un premier temps, la principale plainte de l’EFF concerne le fait que Slack conserve automatiquement tous les messages sans mettre à disposition une option permettant de contrôler ses données. Gennie Gebhart, directrice de recherche adjointe à l’EFF estime qu’«il est possible pour Slack de minimiser ce risque. Ou il le serait, si Slack donnait à tous ses utilisateurs la possibilité de décider quelles informations Slack devrait conserver et quelles informations il devrait supprimer. » Sur la page de confidentialité du service de messagerie, on peut lire : « le paramètre de conservation des messages et des…

L’enjeu actuel, sur lequel toutes les puissances mondiales travaillent, est bien évidemment la 5G. Si les États-Unis, et quelques pays asiatiques comme la Corée du Sud sont très avancés dans ce domaine, la France fait le choix de rester prudente. Hier, les députés et sénateurs ont réussi à se mettre d’accord en commission mixte paritaire (CMP) à propos de la loi 5G. Comme l’explique Reuters, cette dernière est censée imposer des autorisations préalables pour exploiter des équipements afin de conserver la sécurité nationale. Il s’agit donc de l’ultime étape qui permet de conclure ce projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale en avril dernier. Le Sénat a par la suite donné son aval après quelques modifications. Les résultats de cet accord seront présentés devant les députés, puis les sénateurs dans les semaines à venir. Dans les grandes lignes, c’est au Premier ministre que les opérateurs devront s’adresser afin d’obtenir cette…

Uber Eats, le nouveau sponsor de l’Olympique de Marseille, continue d’innover en essayant une nouvelle fonctionnalité aux États-Unis. L’option « dine-in » est discrètement déployée pour un petit échantillon d’utilisateurs. Dans quelques villes comme à Austin, au Texas, les clients peuvent désormais choisir entre commander de manière classique, ou commander en allant chercher la commande au restaurant. Dans ce deuxième cas de figure, les utilisateurs ont le choix de repartir, ou de rester manger sur place. Business Insider US a envoyé quelques questions concernant l’éventuel déploiement de cette nouvelle option. Uber a refusé de donner plus de précisions concernant les villes sélectionnées pour la phase de test, ni à quel moment ont commencé les expérimentations. Un représentant de l’entreprise a écrit : « Nous réfléchissons toujours à de nouvelles manières d’améliorer l’expérience Uber Eats ». Le média américain a tout de même réussi à récolter des captures d’écran de cette…

Sans complexes, Xiaomi dévoile ses Mimoji, soit la copie conforme des Memoji Apple. Le constructeur chinois suit de près, depuis toujours, les innovations de la firme de Cupertino. À l’occasion du lancement de la gamme CC9, et CC9e, Xiaomi a présenté des avatars 3D au style étrangement proche de celui d’Apple. Visiblement les Memoji n’ont pas été brevetés par Apple, dernièrement c’est Samsung qui annonçait un concept similaire. Les nouveaux Mimoji de #Xiaomi sont ultra personnalisables et très efficaces. Bientôt disponible sur les #XiaomiCC ! pic.twitter.com/KpSC9RWVvG— Xiaomi Actu | France 🇫🇷 (@ActuXiaomi) 2 juillet 2019 Quoi qu’il en soit, les smartphones Xiaomi ressemblent plus à ceux de Huawei qu’aux iPhone. Notamment à cause de l’encoche discrète sur l’écran, le lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, mais surtout les caractéristiques techniques. Si ces smartphones seront disponibles en Chine dès le 5 juillet, il semblerait qu’ils ne soient pas près d’arriver aux États-Unis,…

Ableton, la société de logiciels musicaux basée à Berlin a décidé de démystifier le synthétiseur. Cet instrument mystérieux reste très intimidant. « Les synthétiseurs sont à la base de nombreux types de musique différents. Ce sont des instruments de musique qui peuvent produire une grande variété de sons. Mais ils peuvent être difficiles à comprendre, » peut-on lire sur le blog de l’entreprise. Pour ce faire, l’entreprise berlinoise a mis en ligne un jeu interactif directement accessible depuis le navigateur. Learning Synths, c’est le nom du jeu, enseigne les bases du synthétiseur. Grâce à une interface simple, et intuitive, l’outil est parfait pour les débutants dans ce domaine. Un outil pour tout le monde Learning Synths propose 10 leçons pour apprendre les bases de cet instrument. Si toutefois, elles sont déjà acquises, le menu en haut à gauche propose l’ensemble des chapitres pour accélérer dans l’apprentissage. L’outil propose même la…