Arthur Vera, Author at Siècle Digital - Page 2 of 26

Arthur Vera

Facebook annonce un investissement dans la startup indienne Meesho. Cette entreprise fondée par Sanjeev Barnwal et Vidit Aatrey en 2015 donne la possibilité aux PME de vendre leurs produits sur les réseaux sociaux comme WhatsApp, Facebook, et Instagram. Propulsée par l’accélérateur américain Y Combinator, Meesho a déjà levé 65 millions de dollars. Aujourd’hui la startup revendique plus de 2 millions de vendeurs sur la plateforme, en grande majorité des femmes, et la plupart du temps des personnes implantées dans de petites villes, alors que 70% des internautes indiens sont des hommes. Une cible qui habituellement est très difficile à atteindre. Sur Meesho les revendeurs vendent principalement des vêtements, d’appareils ménagers, et d’objets technologiques. C’est principalement cette cible recherchée qui a donnée envie à Facebook d’investir dans cette entreprise. Ce n’est que le début d’après Facebook Meesho selon ses dires, aiderait les revendeurs à gagner plus de 25 000 roupies par…

Longtemps délaissé pour Final Cut Pro, ou Adobe Premiere Pro, iMovie devient de plus en plus complet et propose des fonctionnalités pas seulement destinées à monter un film de vacances. La dernière mise à jour en date continue d’intégrer des fonctions toujours plus performantes. L’incrustation sur fond vert Cette mise à jour concerne le logiciel macOS, mais également l’application iOS. La grosse nouveauté reste la possibilité d’incruster des éléments sur fond vert. Pour ce faire, il suffit de sélectionner une vidéo ou une photo, pour que le logiciel l’intègre automatiquement sur le fond monochrome. Ensuite, les outils nécessaires pour gérer l’opacité, puis gérer les zones à exclure de l’incrustation, pour que le rendu soit le plus crédible possible. La bibliothèque musicale s’agrandit En plus de cette fonction, Apple a ajouté 80 nouveaux extraits sonores libres de droits. Une manière très simple de mettre en musique un montage. iMovie propose également…

Ce n’est un secret pour personne, Netflix ne souhaite rester cantonné dans le streaming vidéo. Si le géant américain a déjà fait quelques pas dans le cinéma, il ne néglige aucunement le jeu vidéo. On peut notamment s’en rendre compte quand on observe les moyens déployés par Netflix pour la création de ses contenus interactifs. Les annonces de Netflix à l’E3 Présente à l’E3 2019, la plateforme VOD en a profité pour dévoiler quelques projets qui devraient se concrétiser cette année. Netflix a annoncé la sortie de 3 jeux vidéo. Stranger Things 3 sera disponible sur consoles et smartphones en juillet, quant à Dark Crystal : le temps de la résistance, il ne sera accessible seulement sur console. Le plus innovant reste un jeu d’enquête Stranger Things, qui sera disponible sur mobile et basé sur la géolocalisation dès 2020. Un nouveau jeu Stranger Things Ce jeu utilisera Google Maps pour…

Apple et Microsoft ont travaillé sur une application iCloud compatible avec Windows 10. Oui, iCloud a toujours été disponible sous Windows, cependant cette application sera disponible dans le Microsoft Store et propose la synchronisation de la même manière que One Drive. Cette application permet d’accéder aux fichiers iCloud sans avoir à les télécharger sur l’ordinateur. Cela permet un gain de place considérable. Cette nouvelle version d’iCloud pour Windows utilise le même moteur de Cloud Sync que OneDrive. Comme sous macOS, iCloud sera intégré à l’explorateur de fichiers Windows 10, en proposant des dossiers distants pour les applications comme Keynote, Numbers, ou Pages. Il sera également possible d’accéder aux autres documents stockés dans iCloud comme les photos, les mails, les contacts, les rappels, ainsi que Safari. Apple reste focalisé sur les services Il est plutôt étonnant, mais encourageant de voir Microsoft et Apple travailler ensemble sur un tel projet. Une telle…

La Liga, le championnat de football professionnel espagnol, vient d’être condamnée par l’agence de protection des données espagnole pour avoir utilisé son application de manière inappropriée afin de détecter le streaming illégal. Une amende de 250 000 euros a été attribuée à La Liga pour avoir enfreint plusieurs lois européennes en ce qui concerne la transparence et la confidentialité des données utilisateurs. En plus de cette sanction financière, l’application en question devra supprimer quelques fonctions avant le 30 juin 2019. Cette application ultra populaire en Espagne, utilisée par plus de 4 millions de supporters, affiche les résultats et autres informations des matchs en cours. Elle permet également de localiser l’utilisateur pour lui proposer un bar où regarder le match. Cependant, La Liga utilisait cette fonctionnalité pour trouver les établissements qui diffusent illégalement les rencontres. Devant ces accusations, La Liga a décidé de faire appel. La Liga qui fête ses 90…

Huawei avait prévenu, la décision des États-Unis de bloquer l’entreprise ne la fera pas disparaître. Cependant, lorsque Google a annoncé l’interdiction de la licence Android pour le constructeur chinois, tout le monde pensait que Ren Zhengfei n’allait pas pouvoir se relever. Mais la firme de Shenzhen n’a pas tremblé en dévoilant son propre OS. Suite à cette annonce, Google a directement averti le gouvernement des risques que cet OS pourrait entraîner pour les citoyens américains. Il semblerait que les États-Unis aient largement sous-estimé Huawei, la firme chinoise travaillerait sur ce système d’exploitation depuis 2012 ! Huawei présente un de ses plans secondaires À cette époque, Ren Zhengfei, le CEO de Huawei a mis en place une organisation dans le but de répondre à Android, 7 ans avant cette affaire. Aujourd’hui, alors que la Chine prépare sa défense face aux attaques injustifiées des américains, le ChinaDaily et Rosenblatt Securities rapportent que…

Suite au rachat de Ouibus par BlaBlaCar, le leader mondial du covoiturage vient de lancer aujourd’hui ses BlaBlaBus depuis Lyon avec comme objectif d’ajouter au moins 400 villes supplémentaires en Europe. Proposer des voyages en bus est devenu complètement logique pour BlaBlaCar. Nicolas Brusson, cofondateur et CEO de BlaBlaCar, justifie cette décision en expliquant à l’AFP : « Le covoiturage va aller desservir le point à point, très précis, très granulaire quand le bus va être l’arme low-cost entre les grandes villes ». Avec l’acquisition de Ouibus qui appartenait initialement à la SNCF, BlaBlaCar espère rendre ses bus complémentaires avec les horaires de trains, et pallier les lignes sans correspondances. Des tarifs évolutifs en fonction de la demande. Les trajets de BlaBlaBus seront évidemment disponibles depuis le site BlaBlaCar, mais également sur Oui.SNCF qui propose déjà l’option covoiturage depuis décembre. En ce qui concerne les tarifs, ils débuteront à partir…

Send this to a friend