You searched for rgpd - Siècle Digital

rgpd

Il y a quelques jours nous apprenions que la Commission Européenne cherche à mettre en place  une réglementation autour de la technologie de reconnaissance faciale. Son utilisation devient de plus en plus courante, suscite les débats et les abus sont nombreux. Aujourd’hui ComputerSweden rapporte que la ville de Skellefteå  en Suède, et plus précisément un lycée va écoper d’une amende de 200 000 SEK, soit environ 19 000 euros pour violation du RGPD. Un usage de la reconnaissance faciale à l’encontre du RGPD À l’automne 2018, le lycée a durant trois semaines utilisé la reconnaissance faciale à travers un projet pilote sur 22 élèves afin de suivre leur présence à l’école. L’idée étant de remplacer le traditionnel système d’appel. En février dernier, l’Autorité suédoise de protection des données a ouvert une enquête suite à la médiatisation du projet. Résultat ? L’Autorité a estimé qu’il y avait eu plusieurs violations au…

Si cela venait à se confirmer, l’amende que l’ICO (Information Commissioner’s Office) veut infliger à la société British Airways, pour non-respect du RGPD, serait un record. En effet, l’organe de régulation britannique estime que l’entreprise n’a pas respecté le règlement européen en matière de protection de données personnelles. Pour cette raison, l’ICO pourrait contraindre British Airways à payer la somme de 183 millions de livres, soit 204 millions d’euros. 500 000 clients seraient concernés L’infraction remonte à l’année dernière. L’organisme de surveillance britannique a déclaré que : « les mauvaises dispositions en matière de sécurité, chez British Airways, ont entraîné la violation des informations relatives aux cartes de crédit, aux noms, aux adresses postales et mails, et aux détails de réservation de voyage, pour 500 000 clients ». Si la décision venait à se confirmer, cette amende serait un record, dans le cadre du RGPD. Récemment, en France, une amende de 400 000 euros…

L’infrastructure adtech du géant du web et l’Interactive Advertising Bureau font l’objet de plusieurs plaintes depuis quelques mois par des acteurs de la protection de données en Europe. Déjà sanctionné pour manquements au consentement des utilisateurs, Google est cette fois également visé pour la diffusion de données à but publicitaire. En effet, les plaintes sont aujourd’hui relatives aux enchères en temps réel (RTB) et allèguent « des violations systématiques et à grande échelle du régime de protection des données par Google et d’autres » dans le secteur de la publicité comportementale. La publicité en RTB et les catégories de données des internautes dans le viseur Apparu en 2009, le Real-Time Bidding, appelé plus communément RTB, est une technologie utilisée dans la publicité en ligne qui consiste à vendre en temps réel et au plus offrant une impression publicitaire donnée. Son processus se déroule en quelques millièmes de secondes : lorsqu’un internaute se…

Plusieurs groupes de consommateurs ont déposé plainte, concernant la géolocalisation de Google et un manquement au RGPD. 7 pays sont concernés, la Norvège, les Pays-Bas, la Grèce, la République Tchèque, la Slovénie, la Pologne et la Suède. Le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) dénonce des « pratiques trompeuses » de la part de Google. Notamment au niveau de la fonction localisation. Toujours selon le BEUC, cette fonctionnalité n’est pas réellement activable ou non. Google est capable de suivre la position d’un utilisateur même lorsque que ce paramètre est désactivé. Pour être totalement invisible il existe un deuxième paramètre à désactiver, qui empêche le suivi GPS. C’est ce manque d’information de la part de la filiale d’Alphabet qui dérange les utilisateurs des pays respectifs. Une lourde amende est prévue Si ces plaintes sont retenues, de lourdes sanctions pourraient encore une fois s’abattre sur le géant américain. Google a répondu…

En avril dernier, peu de temps avant l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des des Données (RGPD), le cabinet d’étude IDC révélait que seules 29 % des petites et 41 % des moyennes entreprises en Europe avaient pris les mesures nécessaires pour être conformes dans les temps. Si de nombreuses organisations rencontrent encore des difficultés pour respecter leurs obligations, le RGPD est désormais bien à l’ordre du jour. De plus, la protection des données figure parmi les principaux risques auxquels les entreprises devraient être confrontées en 2019 ; il ressort d’ailleurs que 58 % d’entre elles estiment que la mise en conformité au RGPD demande une attention particulière, sous peine de sanctions significatives. La protection des données à caractère personnel est en train de devenir une priorité, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, et il devient urgent que les entreprises, qui afficheraient un certain retard…

Les bandeaux et pop-up avertissant les internautes du dépôt de cookies sur leur ordinateur visent à obtenir leur consentement s’agissant de l’utilisation qui va en être faite. Ils servent à personnaliser l’expérience utilisateur et à faciliter la navigation en enregistrant les actions effectuées. Ca c’est le côté sexy du truc. Dans la pratique, ils servent aussi à des fins marketing pour pousser des publicités contextualisées. N’importe quel professionnel a fait sa petite indigestion d’informations s’agissant du Règlement général sur la protection des données : Emails, articles et livres blancs à but informationnels, myriade de demandes de consentement jusqu’à satiété. C’était et cela reste important. Les pop-up et bandeaux cookies sur les sites sont une des incarnations du droit à l’information et de l’obligation de recueillir de manière clair le consentement de l’internaute s’agissant de l’utilisation de ses données. Certains ont clairement trouvé ça assez pénible pour se dire qu’une extension…

Est-ce que c’est une des conséquences de l’affaire Cambridge Analytica et Facebook ou la prochaine application de la Réglementation Générale de la Protection des Données (RGDP) dans l’Union Européenne ? Nous penchons plus pour la deuxième option, même si cela sert également à détendre l’atmosphère outre-Atlantique. La fonctionnalité « Data Download » (ou Télécharger vos données en français) vient d’être proposée à l’ensemble des utilisateurs du réseau social Instagram. Grâce à celle, vous pourrez demander à la plateforme sociale de vous transférer une copie de l’ensemble des données qu’elle a pu collecter sur vous depuis la création de votre compte. Ce qui comprend toutes les interactions, les suivis de comptes, les messages privés et bien sûr les photographies partagées sur votre profil (photos et stories). Pour pouvoir accéder à la demande, vous devrez vous connecter à partir du site web d’Instagram ou directement depuis l’application mobile. Puis vous rendre dans les paramètres…