You searched for intelligence artificielle - Siècle Digital

intelligence artificielle

La distillerie suédoise Mackmyra, ainsi que la société finlandaise Fourkind et Microsoft ont produit le premier whisky grâce à une intelligence artificielle. « En collaboration avec la société de technologie finlandaise Fourkind et Microsoft, Mackmyra crée le premier whisky au monde développé avec intelligence artificielle (IA). Dans une industrie synonyme de tradition profondément enracinée, de savoir-faire humain et de savoir-faire artisanal, que se passe-t-il lorsque des techniques vieilles de 1000 ans rencontrent les technologies avancées du XXIe siècle ? » s’interroge Microsoft. La firme de Redmond tient à préciser qu’« actuellement, les modèles d’apprentissage automatique de la distillerie, optimisés par Azure de Microsoft, sont alimentés par les recettes existantes de Mackmyra, les données de vente et les préférences des clients. Grâce à cet ensemble de données, l’IA peut générer plus de 70 millions de recettes dont il prédit la popularité et la plus haute qualité, en fonction du type de fûts existant dans l’entrepôt ». Il…

Depuis quelque temps, on remarque que la technologie joue un vrai rôle dans le secteur de l’agriculture, notamment l’IA, la robotique, et plus surprenant encore :la blockchain. Justement, une nouvelle recherche, financée par le Stanford Institute for Economic Policy Research et la fondation GRACE Communications, explique que le machine learning pourrait lire les images satellites et identifier les fermes qui polluent notre environnement. Cette intelligence artificielle serait plus performante que les méthodes traditionnelles. Les grandes exploitations représentent 40% de l’élevage de bétail aux États-Unis. Ce sont majoritairement ces acteurs qui sont à l’origine de la pollution de l’eau. De plus, ce type d’exploitation se doit d’avoir un permis spécial pour pouvoir jeter ses déchets. Toutefois, l’agence de protection de l’environnement américaine estime que 60% de ces fermes ne le possèdent pas. Comme il n’existe pas de réel système pour contrôler ces fermes, ce sont jusqu’à présent les groupes environnementaux qui…

Si le terme intelligence artificielle est né en 1950 dans un article publié par Alan Turing, son application n’aura jamais été aussi performante que depuis ces dernières années. Néanmoins, l’IA comme domaine scientifique existe depuis 1956 suite à la conférence tenue au Darmouth College, ce qui sonne le début de l’histoire de l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, elle vient de pair avec d’autres termes comme algorithme, machine learning, réseau de neurones artificiels, deep learning … Voyons ensemble ce qui hiérarchise tout cela. Depuis 2012, les composants informatiques sont de plus en plus puissants et de moins en moins chers. Cela permet à des projets de recherche de voir le jour plus facilement. D’autre part, l’engouement pour l’intelligence artificielle a lancé de vastes plans d’optimisations de la collecte des données qu’il s’agisse de dossiers médicaux, d’images, de vidéos, ou des données de cartographies. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on constate le faible coût que…

Depuis plusieurs mois, les algorithmes se basent sur des données historiques pour évaluer le cas de telle ou telle personne et déterminer si elle doit être emprisonnée ou non. Mais les autorités américaines vont encore plus loin, elles utilisent l’intelligence artificielle pour prédire le risque criminel chez un individu. Des outils notamment utilisés pour éviter la récidive. Parfois, le problème est que les machines n’apprennent pas forcément des erreurs du passé, mais qu’elles les reproduisent et, potentiellement, se trompent dans leur jugement en aggravant les inégalités déjà existantes dans le pays. « Nos sociétés n’ont pas les outils nécessaires pour se défendre face au raisonnement des machines », c’était la conclusion d’un rapport publié dans AI Now réalisé par des chercheurs sur l’intelligence artificielle. Vous ne le saviez peut-être pas, mais des algorithmes sont utilisés dans le système judiciaire pénale aux États-Unis. Concrètement c’est une machine qui peut décider de la continuité de la…

Alors qu’il y a quelques mois, des chercheurs prétendaient que la VR améliore le goût des aliments, des scientifiques de Tel-Aviv innovent à leur tour. Vous ne pourrez plus jamais être certains que la nourriture que vous verrez sur internet soit réelle ou non. TheNextWeb rapporte qu’une équipe de chercheurs de Tel-Aviv a récemment développé un réseau neuronal capable de lire une recette et de la comprendre pour générer une image du produit fini et cuit. Concrètement, l’équipe de chercheurs a développé une intelligence artificielle capable de prendre n’importe quelle liste d’ingrédients, d’assimiler les instructions de cuisson et de préparation pour finalement comprendre à quoi ressemblera le produit alimentaire fini. Cette équipe de recherche est composée des chercheurs Ori Bar El, Ori Licht et Netanel Yosephian. Ce sont eux qui ont imaginé intelligence artificielle en utilisant une version modifiée d’un réseau accusatoire génératif (GAN) appelé StackGAN V2 et 52K. Pour faire…

Une équipe de chercheurs travaillant chez Nvidia a élaboré un programme capable de créer des visages qui n’existent pas. Pour cela, il s’inspire de plusieurs personnes réelles, pour ensuite créer un portrait très réaliste, mais artificiel. Les chercheurs ont publié leurs travaux sur Arvix et détaillent la façon dont ils ont construit leur système. En mélangeant les images de portraits, leur IA a été en mesure d’en générer un nouveau. Les caractéristiques des visages créés sont assez impressionnantes car ils sont renseignés en amont comme importants. Dans un précédent travail, les chercheurs généraient deux portraits différents, mais avec un rendu loin d’être naturel. Tantôt les oreilles disparaissaient, tantôt la couleur du vêtement changeait. La technique employée est la même que pour la duplication d’un style créatif. Lorsque vous utilisez un logiciel ou une application pour transformer votre photo en une peinture de Van Gogh ou Monet, c’est la même approche…

Pour présenter son modèle ES, le constructeur Lexus s’est rapproché des sociétés IBM (Watson), THE&PARTNERSHIP, et Visual Voice. À la direction, ce n’est autre que Kevin Macdonald, réalisateur du biopic Whitney, ou encore du Dernier Roi d’Écosse. Pour proposer son script via Watson, l’intelligence artificielle créée par Visual Voice a été nourrie de nombreuses publicités. Pas uniquement des spots mettant en avant des voitures. Les équipes ont également intégré des annonces de marques de luxe. Le rendu final ressemble à un spot de voiture haut de gamme, mais vous noterez quelques subtilités. Afin de vous apporter quelques références, la personne asiatique dans la publicité est un takumi. Ce sont des maitres-artisans travaillant au sein de Lexus. Sur les 7 700 travailleurs du site de Miyata au Japon, ils ne sont que 19. Leurs cinq sens sont aiguisés afin de déceler les moindres défauts qu’une machine n’aurait pas été en mesure…

Send this to a friend