You searched for instagram - Siècle Digital

instagram

Instagram s’est souvent inspiré de la concurrence pour développer et lancer de nouvelles fonctionnalités. Il semblerait que l’entreprise ait trouvé sa nouvelle cible. L’application favorite des adolescentes et qui fait le buzz auprès des jeunes : TikTok. Comme l’a remarqué Jane Manchun Wong, Instagram travaillerait sur un nouveau mode dans les stories, nommé Clips. Instagram is working on “Clips”, a Story Camera feature “inspired” by TikTok I have a mini surprise in my new blog: https://t.co/wOGfCOlQCg pic.twitter.com/pAd7NHA5nJ — Jane Manchun Wong (@wongmjane) September 11, 2019 Facebook ne peut pas racheter TikTok, donc il s’en inspire Comme on peut le voir ci-dessus, Instagram pourrait prochainement proposé un nouveau mode pour l’appareil photo, en plus de Boomerang ou les différents filtres déjà proposés. Clips permet tout simplement aux utilisateurs d’enregistrer des « segments de vidéos en une seule story ».  Comme sur TikTok donc, ils pourront ainsi superposer musique et vidéo et régler…

Instagram et Snapchat ont toujours été en concurrence. Enfin, à partir du moment où Instagram a commencé à copier le concept des stories, suite à une demande de Zuckerberg. Une nouvelle fois, il semblerait que l’entreprise appartenant à Facebook s’inspire de l’application au fantôme jaune pour arriver au succès. Comme le rapporte The Verge, Instagram travaille sur une application indépendante nommée Threads dont l’objectif premier est d’envoyer des messages à nos amis proches sur Instagram, mais qui partage également des informations comme notre localisation… Snapchat la source d’inspiration d’Instagram D’après les informations obtenues, Threads serait une application complémentaire à Instagram, dédiée aux amis proches, à savoir des personnes faisant partie d’une liste d’amis restreintes que vous pouvez modifier à tout moment. Au niveau des informations partagées, il devrait être possible d’envoyer automatiquement sa localisation, le pourcentage de batterie du smartphone, de partager des statuts  ou encore la vitesse à laquelle…

Petite nouveauté pour la poule aux oeufs d’or de Facebook. Instagram vient d’annoncer qu’à partir d’aujourd’hui, il est possible de signaler du contenu considéré comme faux, comme le rapporte Poynter, qui avait annoncé l’information en mai dernier. Dans un premier temps déployée aux États-Unis, la fonctionnalité devrait arriver dans d’autres pays et donc en France d’ici la fin du mois d’août. Elle sera uniquement disponible sur l’application mobile. Les fake news dans le collimateur d’Instagram Sur Instagram, il est actuellement possible de signaler du contenu indésirable ou bien lorsqu’un post est « inapproprié ». Les motifs du signalement sont nombreux : nudité, incitation à la haine, vente/promotion d’armes à feu, harcèlement… Instagram rajoute un nouveau motif « fausse information ». L’objectif de cet ajout étant de limiter la diffusion de fausses informations et aider l’IA à reconnaître les faux contenus. À l’avenir, Instagram utilisera ce feedback couplé à d’autres données comme l’ancienneté d’un post…

Le Royaume-Uni n’hésite pas à prendre des initiatives. Il y a quelques mois, nous vous expliquions que le pays réfléchissait à prendre des mesure au sujet des réseaux sociaux afin de les réglementer. C’est à présent chose faite. Comme le rapporte The Telegraph, l’Office of Communications, Ofcom, va à présent veiller à ce que les plateformes comme YouTube, Facebook ou encore Instagram évitent de diffuser du contenu « préjudiciable ». Des millions de livres d’amendes L’organisme pourra ainsi infliger des amendes allant jusqu’au 5% des revenus de ces entreprises, les restreindre et même suspendre leurs services, si les entreprises ne prennent pas en compte les demandes de l’Ofcom. Les contenus vidéos violents, pornographiques ou encore la maltraitance seront dans le collimateur de l’Ofcom. Les plateformes devront également mettre en place et respecter un contrôle strict de l’âge des utilisateurs afin que les jeunes ne soient pas exposés à des contenus  » qui…

L’entreprise Facebook veut affirmer le fait qu’elle possède Instagram et WhatsApp. Dans cette mesure, les deux applications vont être renommées avec la mention « par Facebook ». Ce rebranding prend place alors que l’objectif de Facebook est de créer une messagerie croisée entre les différentes applications de l’écosystème. L’entreprise de Mark Zuckerberg semble avoir commencé le travail comme le rapporte Bloomberg. Zuckerberg veut montrer qu’il a le contrôle Instagram et WhatsApp étaient après leur rachat des entreprises indépendantes de Facebook, avec à la tête de chacune les fondateurs des deux applications. Au fur et à mesure du rachat, Mark Zuckerberg a souhaité de plus en plus intégrer ces dernières à Facebook et leur laisser moins d’indépendance. Conséquence : les fondateurs historiques des deux applications ont quitté le navire et Zuckerberg a eu ce qu’il voulait : avoir la mainmise sur Instagram et WhatsApp. Des changements internes parfois mal compris par les employés…

Il y a quelques mois Instagram lançait aux États-Unis, un sticker disponible dans les stories afin de faire des dons aux associations. Ces dernières peuvent ainsi lancer leurs propres campagnes ou bien compter sur leurs donateurs afin qu’ils lancent une campagne pour soutenir l’association de leur choix. La fonctionnalité est aujourd’hui déployée dans d’autres pays et notamment en France ! La possibilité de faire des dons est quelque chose d’important dans l’écosystème Facebook. La fonctionnalité a dans un premier temps fait son apparition sur Facebook. Vous avez par exemple la possibilité de créer une collecte de fonds à l’occasion de votre anniversaire, au profit d’une association qui vous est chère. Pour mettre en avant les dons Instagram mise sur un format clé : les stories, utilisées par plus de 500 millions d’utilisateurs chaque jour. Ainsi, les associations, comme les influenceurs et les particuliers pourront faire preuve d’une grande créativité pour…

Actuellement, dans le cadre de ses nouvelles règles, Instagram fait du tri et supprime une grande quantité de comptes qui vont à l’inverse de ces dernières. Instagram décide de rester transparent en informant les utilisateurs susceptibles de voir leur compte supprimé. De plus, les utilisateurs concernés par ces suppressions de comptes pourront faire appel concernant les contenus en rapport avec la nudité, la pornographie, le harcèlement, les discours de haine, les stupéfiants, ainsi que le terrorisme. Ce message de prévention détaillera les raisons pour lequel il a été envoyé à ce compte en montrant les posts ou stories qui sont reprochés. De ce fait, Instragram évite l’effet de surprise, et laisse une seconde chance à l’utilisateur. En cas de récidive, le réseau social n’ira pas par quatre chemins et supprimera le compte ainsi que ses publications, archives, messages, abonnements, et abonnés. En plus de ce premier avertissement, Instagram prévoit de…